Apports et impacts des AO pour les bibliothèques

Posté par Serge Bénard le 27 février 2011

Le développement de l’Open Access et de l’Open Archives Initiative, permet aux bibliothèques d’initier de nouvelles formes de médiations documentaires et de s’impliquer davantage dans l’univers du chercheur.

Avec l’émergence de l’Open Archives Initiative, la mission du libre accès est aujourd’hui remplie de plus en plus efficacement dans le monde scientifique par d’autres systèmes que les bibliothèques traditionnelles notamment par les archives ouvertes telles que ArXiv ou HAL. La communication scientifique connaît un changement de paradigme qui oblige les bibliothèques à revoir leur position et leur rôle de principal vecteur de l’information scientifique au profit des réseaux.

Dans ce contexte, quelle est la place des bibliothèques et quels rôles peuvent-elles remplir sachant que les nouvelles formes de communication réclamées par la communauté scientifique visent à exclure ou au moins à contourner tout intermédiaire ? « Comment les bibliothèques peuvent–elles mettre en place de nouvelles formes de médiations leur permettant de jouer un rôle dans les nouvelles modalités de publications numériques ? » Boukacem-Zeghmouri 2007).

La bibliothèque : un véritable dispositif d’accompagnement dans la transition vers l’Open Access

Il ne faut pas oublier que « le libre accès n’est pas une idée neuve : c’est la mission fondamentale des bibliothèques. Depuis toujours, les bibliothèques ont eu pour mission de proposer à leurs lecteurs une collection de documents librement accessibles, quitte à les extraire le cas échéant du monde marchand pour les soustraire à toute modalité transactionnelle » (Salaün 2004). Tout comme pour la communauté scientifique, les bibliothèques doivent faire face à des anomalies dans le système traditionnel de l’édition scientifique. En effet, certaines barrières économiques, technologiques ou légales limitent parfois l’accès aux contenus scientifiques.

Les bibliothèques se sont alors positionnées comme de véritables acteurs, interlocuteurs, promoteurs du mouvement open access et de nombreuses initiatives ont vu le jour à l’échelle internationale : 
- aux Etats-Unis, l’Association of Research Librairies créée, en 1998, SPARC - Scholary Publishing and Resources Coalition dont l’objectif est de tenter de corriger les dysfonctionnements existant dans le marché de la littérature scientifique en soutenant par exemple la création de revues en open access ; 
- en Europe, la Ligue des Bibliothèques Européenne de Recherche est l’instigateur d’un des plus importants workshops autour de l’Open Archives Initiative qui se tient au CERN depuis 2001 (Bosc and Harnad 2005) ; 
- en France, en 2006, le département Etudes et Prospective du consortium Couperin crée un groupe de travail sur la question des archives ouvertes.

À l’image de ces réalisations, les bibliothèques offrent des espaces de débat, des actions de communication pour sensibiliser les chercheurs aux archives ouvertes, et sont, par la même occasion, à l’écoute de leurs besoins afin de développer une diffusion scientifique innovante et optimale de leurs travaux. « Les chercheurs ne sont plus seulement un public auquel elles sont habituées à fournir des services mais également un public partenaire » (Boukacem-Zeghmouri 2007).

Lire la suite : http://www.couperin.org/archivesouvertes/spip.php?article96)


Une Réponse à “Apports et impacts des AO pour les bibliothèques”

  1. sauna tours dit :

    Hello à tous !
    Bravo pour le site Internet et vos articles.
    C’est un véritable plaisir de surfer pour vous relire régulièrement.
    Continuez comme cela :-)

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar