• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 17 février 2011

66e anniversaire de la naissance de Bernard Rapp

Posté par Serge Bénard le 17 février 2011

Bernard André Rapp (Paris, 17 février 1945 - 17 août 2006), est un journaliste, réalisateur de cinéma, écrivain, dialoguiste et acteur français.

Journaliste grand reporter et correspondant au Royaume-Uni, Bernard Rapp a présenté le journal télévisé de 20 heures sur Antenne 2 (ancien nom de France 2) entre 1982 et 1987 en alternance avec Christine Ockrent puis Claude Sérillon. Pendant presque toute cette période, ce JT réalisait une audience supérieure à celle de TF1. Il a fait un petit « scandale » en présentant pour la première fois le journal télévisé sans cravate le 18 mai 19862.

Il a également présenté plusieurs émissions culturelles ou littéraires à la télévision française : Un siècle d’écrivains (de 1995 à 2001), L’assiette anglaise,Caractères ou Jamais sans mon livre, Rapp Tout… À la radio, il animait l’émission Découvertes sur Europe 1 (en 1989) et Les mots pour le dire sur France Inter.

Il a obtenu en 1987 le Sept d’or du meilleur présentateur de journal télévisé, puis en 1988 de meilleur journaliste à la télévision ainsi que celui du meilleur magazine (information, société, culture) en 1989 pour son magazine diffusé le samedi à 13h20 de 1987 à 1989 L’assiette anglaise.

 

imgres3.jpeg

Livres

  • Itinéraire Angleterre, Pays de Galles, Écosse
  • Un inventaire à la Prévert consacré aux objets mythiques de l’Empire britannique, Quality, objets d’en face.
  • Dictionnaire des films aux éditions Larousse, en collaboration avec Jean-Claude Lamy (plusieurs éditions et révisions, la plus récente en 2005)


Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

338ème anniversaire de la mort de Molière

Posté par Serge Bénard le 17 février 2011

 

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, né à Paris, baptisé le 15 janvier 1622 et mort à Paris le17 février 1673, est un dramaturge auteur de comédies, mais aussi un comédien et chef de troupe dethéâtre français qui s’est illustré au début du règne de Louis XIV.

Issu d’une famille de petite bourgeoisie parisienne (son père occupe la charge de « tapissier du Roi »), Jean-Baptiste Poquelin fait des études dans un collège de Jésuites réputé jusqu’en 1639 puis commence des études de droit à Orléans. Il les abandonne en 1642, pour se consacrer au théâtre après la rencontre de Madeleine et Joseph Béjart avec qui il fonde « l’Illustre Théâtre » et prend le pseudonyme de Molière. Après la faillite, il quitte Paris et parcourt les différentes provinces de 1645 à 1658 en écrivant ses premières farces (L’Étourdi  Le dépit amoureux).

moliredanslerledecsardanslamortdepompepeintparnicolasmignard1658collectioncomdiefranaise.jpeg

ŒUVRES

La Jalousie du Barbouillé ?
Le Médecin volant ?
L’Étourdi Fin 1654
Le Dépit amoureux 16 décembre 1656
Les Précieuses ridicules 18 novembre 1659
Sganarelle ou le Cocu imaginaire 28 mai 1660
Dom Garcie de Navarre 4 février 1661
L’École des maris 24 juin 1661
Les Fâcheux 17 août 1661
L’Ecole des femmes 26 décembre 1662
La Critique de L’École des femmes 1er juin 1663
L’Impromptu de Versailles 14 Octobre 1663
Le Mariage forcé 29 janvier 1664
La Princesse d’Élide 8 mai 1664
Le Tartuffe 12 mai 1664
Dom Juan 15 février 1665
L’Amour Médecin 15 septembre 1665
Le Misanthrope 4 juin 1666
Le Médecin malgré lui 6 août 1666
Mélicerte 2 Décembre1666
Pastorale comique 5 janvier 1667
Le Sicilien ou l’Amour peintre 14 Février 1667
Amphitryon 13 janvier 1668
George Dandin 18 juillet 1668
L’Avare 9 septembre 1668
Monsieur de Pourceaugnac 6 octobre 1669
Les Amants magnifiques 4 février 1670
Le Bourgeois gentilhomme 14 octobre 1670
Psyché 17 janvier 1671
Les Fourberies de Scapin 24 mai 1671
La Comtesse d’Escarbagnas 2 décembre 1671
Les Femmes savantes 11 mars 1672
Le Malade imaginaire 10 février 1673
Remerciement au Roi  
Les Plaisirs de l’Ile enchantée  
Préface de l’édition de 1682  
Ballet des Incompatibles  
Ballet des Muses  
La Gloire du Val-de-Grâce
Poésies diverses

D’après Wikipédia et http://www.toutmoliere.net/2008/accueil.html

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Les rats de bibliothèque

Posté par Serge Bénard le 17 février 2011

arton1358de2da.jpg

par Vincent Chabault [17-02-2011]

Deux sociologues montrent, à travers une enquête ethnographique sur la bibliothèque universitaire du Mirail, que le rat de bibliothèque recouvre diverses espèces. Dans les B. U., les chercheurs et autres polards côtoient d’autres types d’usagers : internautes, « touristes », « passagers clandestins ».

Recensé : Mariangela Roselli, Marc Perrenoud, Du lecteur à l’usager. Ethnographie d’une Bibliothèque Universitaire, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, coll. « Socio-Logiques », 2010, 283 pages, 25 euros.


Avec la Bibliothèque Nationale de France et le réseau des bibliothèques territoriales (municipales et départementales), les bibliothèques universitaires (B.U.) composent le paysage français des bibliothèques publiques. Avec un nombre d’étudiants qui a quadruplé entre les années 1970 et 2000, les B.U. ont affronté l’explosion des effectifs et ont dû s’adapter à de nouveaux publics. Si la croissance de leurs crédits de fonctionnement dès les années 1990 a permis la création d’emplois, l’achat d’imprimés et l’amélioration du parc immobilier grâce à des partenariats entre le Ministère de l’enseignement supérieur et les collectivités territoriales, les nouvelles technologies et la diffusion d’Internet ont dans le même temps bouleversé le travail des bibliothécaires et ont nécessité la modernisation des outils de recherche [1]. Dans ce contexte marqué, d’un côté, par la massification de l’accès à l’Université [2], et, de l’autre, par la révolution des technologies de l’information et de documentation [3], comment sont utilisées les B.U. par les étudiants ? C’est cette question qui a intéressé les sociologues Mariangela Roselli et Marc Perrenoud dans un ouvrage tiré d’un rapport commandé par le Service commun de la documentation (SCD) de l’Université de Toulouse le Mirail.

L’ethnographie d’une bibliothèque universitaire

L’enquête réalisée par Roselli et Perrenoud traite des modalités de réception et d’appropriation de l’offre et des dispositifs mis en place à la B.U. de l’Université de Toulouse Le Mirail (UTM). L’enquête est localisée dans un établissement de formation en lettres et sciences humaines au public majoritairement féminin (23 500 étudiants dont deux tiers de femmes), situé dans un quartier populaire de Toulouse. Deux tiers des étudiants de l’UTM (16 000) fréquentent la B.U. selon l’indicateur statistique retenu (activation du compte du lecteur au premier emprunt).

Lire la suite :

http://www.laviedesidees.fr/Les-rats-de-bibliotheque.html

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, On en parle | Commentaires fermés

Mon grain de sel – S’adapter ou mourir

Posté par Serge Bénard le 17 février 2011

« Le libraire Borders victime du numérique ». C’est le titre d’un article de l’Express, suite à la faillite de la chaîne internationale de librairies basée à Ann Arbor dans le Michigan. Ce jugement sommaire va sûrement tourner en boucle dans la presse et surtout dans la tête des ennemis des livrels. Comme si, en son temps, l’invention de l’aspirateur avait enlevé leur travail aux femmes de ménage… Le fait est qu’elles ont appris à s’en servir.

On peut penser que l’invention de l’imprimerie a transformé bien des choses dans l’univers du livre. Les copistes ont dû s’adapter ou disparaître. Mais ils avaient souvent la garantie de l’emploi dans leurs monastères, ce qui n’est peut-être pas le cas des libraires de Borders. Je ne sais comment est dirigé ce mastodonte qui possède plus de 500 boutiques sur le territoire américain. Si ses dirigeants et ses libraires (pour autant que leur avis ait été sollicité) avaient réfléchi un peu mieux à l’avènement des nouvelles et révolutionnaires technologies, ils auraient peut-être trouvé une parade. Mais ils semblent avoir privilégié la politique de l’autruche. Il arrive aussi que des gens croient aux miracles et pensent que ces désagréments ne sont que provisoires. Désolé pour eux, mais je ne vois pas comment le développement du marché numérique pourrait s’enrayer au point de leur donner raison.

En bon adepte de Darwin, je pense qu’en matière d’édition les lois de la nature ont l’air de s’appliquer parfaitement. S’adapter ou mourir : Borders aurait dû y penser. Mais il est vrai qu’aux États-Unis le créationnisme fait un tabac. Mauvais pour la santé des libraires…

Publié dans Mon grain de sel | Commentaires fermés

Le livre numérique, c’est de l’information numérique qui doit circuler 1/7

Posté par Serge Bénard le 17 février 2011


En ces temps de débat autour du livre numérique et d’un prix unique imposé, je vais publier dans les jours prochains quelques billets destinés à alimenter une réflexion autour des ressources numériques dans les bibliothèques publiques, plus particulièrement concernant le “livre numérique”, avec l’objectif suivant :

Dégager des éléments stables et proposer des pistes permettant de fixer les conditions de dialogue avec des éditeurs de manière à favoriser l’émergence de modèles économiques d’accès au livre numérique dans les bibliothèques publiques.

Lire la suite : http://www.bibliobsession.net/2011/02/17/le-livre-numerique-de-linformation-numerique-qui-doit-circuler/

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

Eden Livres et sa vitrine

Posté par Serge Bénard le 17 février 2011

EdenEn savoir plus sur la plateforme de livres numériques Eden Livres qui assure la distribution Gallimard/Martinière/Flammarion, c’est du côté de la vitrine. Répertoire des éditeurs, des libraires, un bon baromètre pour suivre le développement du secteur dans l’année à venir. A signaler l’entrée récente des Editions Ouest-France.

Source : http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2011/02/eden-livres-et-sa-vitrine.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+typepad/OEkF+(Aldus+-+2006)

Publié dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne, Distribution, plateformes et VRP, Edition, éditeurs, Librairies, libraires | Commentaires fermés

« Mr » d’Emma Becker : une jeune auteur face au défi de l’érotisme

Posté par Serge Bénard le 17 février 2011

Un titre énigmatique (« Mr »), un roman épais (476 pages), un livre dont on s’aperçoit rapidement qu’il est autobiographique : le premier roman de la jeune Emma Becker n’est à priori pas un livre sur lequel l’amateur de puissance romanesque s’arrête comme devant une évidence.

Et pourtant, une fois commencé, il ne se lâche plus : long comme le crescendo du désir, il pose la question de comment écrire l’érotisme, du plus propre au plus crade.Rencontre. 

De « La Mécanique des femmes » à celle des hommes

Premier livre d’une jeune étudiante de 22 ans, « Mr » est une des bonnes surprises de cette rentrée littéraire. Une histoire en apparence lue et relue : une jeune nymphette, Ellie, qui se prend de désir et d’obsession pour « Monsieur », un chirurgien qui opère dans le même hôpital que son oncle.

La toute jeune femme apprend que, comme elle, ce « Monsieur » voue une passion àLouis Calaferte et sa « Mécanique des femmes ». Elle prend alors la plume, puis le clavier et, prétextant rédiger une… « Mécanique des hommes », entreprend l’homme par ailleurs marié.

Après une relation épistolaire où chacun prend soin de toujours plus surprendre et exciter l’autre, arrive le premier rendez-vous dans une chambre d’hôtel du XVe arrondissement. Ils se verront régulièrement.

Lire la suite : http://www.rue89.com/cabinet-de-lecture/2011/02/17/mr-demma-becker-une-jeune-auteur-releve-le-defi-de-lerotisme-190551

Publié dans Lu pour vous | Commentaires fermés

Fini la censure, mais la Tunisie encore privée de livres en arabe

Posté par Serge Bénard le 17 février 2011

Couvertures de livres interdits par la censure en Tunisie

Plus d’un mois après le départ de Ben Ali, l’appétit de changement ne faiblit pas en Tunisie. Y compris dans les librairies, où les clients peuvent désormais espérer se fournir en livres jusque-là interdits, pourvu qu’ils soient traduits ou distribués.

L’un des verrous à avoir immédiatement sauté avec la chute tunisien le 14 janvier estl’obligation de visa qui prévalait pour importer un livre.

La liste des livres interdits à un libraire

Télécharger le documentLibraire à Tunis, Faouzi Daldoul avait établi empiriquement une liste des ouvrages interdits de facto. (Télécharger la liste)

On y trouve aussi bien un ouvrage sur George W. Bush chez l’éditeur français Pocket que des titres sur le djihad et Tariq Ramadan, le très encyclopédique « Nouvel Etat du monde » à La Découverte ou… Le Guide bleu sur la Tunisie, chez Hachette.

Clairefontaine, sa librairie, fait le gros de son chiffre d’affaires avec des ouvrages francophones. Il s’est cependant heurté aussi à des refus (non motivés) pour des commandes en arabe. « Principalement des livres religieux », mais aussi deux titres polémiques, dont il existe une version arabe :

  • « Notre ami le roi », de Gilles Perrault (sur Mohamed VI, le souverain marocain) ;
  • « Feuilles de ma vie », de Nawal Saadaoui.

Faouzi Daldoul attend encore de pied ferme une livraison de « La Régente de Carthage », virulente charge des journalistes Nicolas Beau et Catherine Graciet contre le clan Ben Ali.

Lire la suite :

http://www.rue89.com/2011/02/17/fini-la-censure-mais-la-tunisie-encore-privee-de-livres-en-arabe-190526

Publié dans Actualité - Événement, Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils, Francophonie, langue française, Librairies, libraires | Commentaires fermés

Les bibliothèques anglaises obtiennent un sursis

Posté par Serge Bénard le 17 février 2011

Il semblerait que les manifestations outre-Manche aient enfin eu un impact sur la décision du conseil du Northamptonshire de fermer quatre bibliothèques et de reconsidérer les budgets des autres. Le Comté a assigné les bibliothèques d’Irchester, Wollaston, Finedon et Danesholme à fermer leurs portes, permettant ainsi l’économie de 68 millions de livres.

Mais dans un nouveau rapport publié aujourd’hui, le Conseil a offert un sursis à ces bibliothèques. Un certain nombre d’autres conseils ont montré des signes de faiblesse quant à la fermeture des établissements face à la vague de protestation publique. Le conseil de Surrey réexamine actuellement sa décision d’avoir recours à 11 volontaires en remplacement d’un service mobile.

Les bibliothèques anglaises obtiennent un sursis dans Bibliothèques du monde v-7631Celui du Gloucestershire a réinvesti 500 000 livres dans son budget aux bibliothèques, avec des propositions qui empêcheraient la fermeture de celle de Cinderford. Le Conseil de l’Oxfordshire a promis, selon l’Oxford Mail, plus de fonds pour les bibliothèques après avoir reçu une manne gouvernementale de 640 000 livres cela dit, le plan concernant les volontaires est toujours d’actualité.

 

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24374-bibliotheque-angleterre-sursis-fermeture-budget.htm

Publié dans Bibliothèques du monde | Commentaires fermés

Christine Angot bientôt au tribunal

Posté par Serge Bénard le 17 février 2011

Elise Bidoit, dont Christine Angot s’est largement inspirée pour écrire «les Petits», va porter l’affaire en justice

 

Christine Angot bientôt au tribunal dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. 1523185 Pour écrire « les Petits », Christine Angot n’a pas eu à chercher bien loin pour trouver leur mère. Elle s’appelle Elise Bidoit, et va porter l’affaire en justice. ©Baltel/Sipa

 

Il y a une semaine, nous racontions comment, dans son roman «les Petits», paru en janvier, Christine Angot met très précisément en scène une mère, ses quatre enfants métis, ses difficultés conjugales. Les critiques y ont vu des personnages plus vrais que nature, et pour cause: la romancière s’est appuyée sur la vraie vie d’Elise Bidoit, parisienne et mère de quatre «petits» que l’on retrouve au cœur du livre, justement.

Cette héroïne malgré elle ne va pas en rester là. Soucieuse de répondre à l’offense avec dignité, Elise Bidoit vient de charger un avocat de porter l’affaire en justice: Me Vincent Tolédano, très au fait des questions de liberté d’expression et de vie privée. Les juges diront où s’arrête la liberté de créer de Christine Angot, et où commence le droit à la protection de sa vie privée pour Elise Bidoit.

A.C

Source : http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110216.OBS8167/christine-angot-bientot-au-tribunal.html

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Droit, législation, contentieux, conflits, procès | 1 Commentaire »

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar