• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 8 février 2011

183e anniversaire de la naissance de Jules Verne

Posté par Serge Bénard le 8 février 2011

Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes en France et mort le 24 mars 1905 à Amiens en France, est un écrivain françaisromans d’aventures et de science-fiction (ou d’anticipation). dont une grande partie de l’œuvre est consacrée à des

 

En 1863 paraît chez l’éditeur Pierre-Jules Hetzel (1814-1886) son premier roman Cinq semaines en ballon qui connaît un immense succès, au-delà des frontières françaises. Lié à l’éditeur par un contrat de vingt ans, Jules Verne travaillera en fait pendant quarante ans à ses Voyages extraordinaires qui compteront 64 volumes et paraîtront pour une partie d’entre eux dans le Magasin d’éducation et de récréation destiné à la jeunesse. Richement documentés, les romans de Jules Verne se situent aussi bien dans le présent technologique de la deuxième moitié du XIXe siècle (Les Enfants du capitaine GrantLe Tour du monde en quatre-vingts jours (1873), Michel Strogoff (1876), L’Étoile du sud (1884), etc.) que dans un monde imaginaire (De la Terre à la Lune (1865), Vingt mille lieues sous les mers (1870), Robur le conquérant (1886), etc.). (1868),

 

L’œuvre de Jules Verne est populaire dans le monde entier et, selon l’Index Translationum, avec un total de 4 223 traductions, il vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie[1]. Il est ainsi en 2011 l’auteur de langue française le plus traduit dans le monde. L’année 2005 a été déclarée « année Jules Verne », à l’occasion du centenaire de la mort de l’auteur.

 200pxjulesverne.jpg

Œuvres

Romans publiés du vivant de l’auteur

Ces romans constituent le cœur des Voyages extraordinaires qui ont fait la renommée de l’auteur
Cinq semaines en ballon (1863)
Voyage au centre de la Terre (1864)
Le Comte de Chanteleine (1864), publié en revue seulement; première publication en volume en 1971
De la Terre à la Lune (1865)
Les Aventures du capitaine Hatteras (1867), publié en deux parties : Les Anglais au Pôle Nord (1866) et Le désert de glace (1866)
Les Enfants du capitaine Grant (1868), publié en trois parties : L’Amérique du Sud (1866); L’Australie (1866) et L’Océan Pacifique (1867)
Vingt mille lieues sous les mers (1870), publié en deux parties (1869 et 1870)
Autour de la Lune (1870)
Une ville flottante (1871)
Les Forceurs de blocus (1871), publié à la suite d’Une ville flottante
Une fantaisie du docteur Ox (1872), repris dans Le Docteur Ox en 1874
Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l’Afrique australe (1872)
Le Tour du monde en quatre-vingts jours (1873)
Le Pays des fourrures (1873)
L’Île mystérieuse (1874-1875), publié en trois parties : Les naufragés de l’air (1874), L’Abandonné (1875) et Le secret de l’île (1875)
Le Chancellor (1875)
Michel Strogoff (1876)
Hector Servadac (1877)
Les Indes noires (1877)
Un capitaine de quinze ans (1878)
Les Cinq Cents Millions de la Bégum (1879)
Les Tribulations d’un Chinois en Chine (1879)
La Maison à vapeur (1880)
Dix heures en chasse (1881), publié à la suite du Rayon vert
La Jangada (1881)
L’École des Robinsons (1882)
Le Rayon vert (1882)
Kéraban-le-Têtu (1883)
L’Étoile du sud (1884)
Archipel en feu (1884)
Frritt-Flacc (1884), publié à la suite d’Un billet de loterie
Mathias Sandorf (1885)
Robur le conquérant (1886)
Un billet de loterie (1886)
Nord contre Sud (1887)
Le Chemin de France (1887)
Gil Braltar (1887), publié à la suite du Chemin de France
Deux ans de vacances (1888)
Famille-sans-nom (1889)
Sans dessus dessous (1889)
César Cascabel (1890)
Mistress Branican (1891)
Le Château des Carpathes (1892)
Claudius Bombarnac (1892)
P’tit-Bonhomme (1893), a aussi été republié sous le titre Fils d’Irlande
Mirifiques Aventures de maître Antifer (1894)
L’Île à hélice (1895)
Face au drapeau (1896)
Clovis Dardentor (1896)
Le Sphinx des glaces (1897)
Le Superbe Orénoque (1898)
Le volcan d’or (1899)
Le Testament d’un excentrique (1899)
Seconde patrie (1900)
Le Village aérien (1901), d’abord publié sous le titre La Grande Forêt
Les Histoires de Jean-Marie Cabidoulin (1901), a aussi été republié sous le titre Le serpent de mer
Les Frères Kip (1902)
Bourses de voyage (1903)
Un drame en Livonie (1904)
Maître du Monde (1904)
L’Invasion de la mer (1905)


Romans posthumes
À la mort de Jules Verne en 1905, plusieurs de ses manuscrits sont en attente de publication, afin de respecter le rythme d’un ou deux volumes par an préféré par son éditeur. Ces romans et nouvelles ont pour la plupart été remaniés par Michel Verne, fils de l’auteur, avant leur publication. Les versions originales n’ont été publiées que plusieurs décennies plus tard. La date indiquée entre parenthèses est celle de la rédaction.
La Journée d’un journaliste américain en 2889 (1891), publiée en 1910 dans Hier et demain
Aventures de la famille Raton (1891), publiée en 1910 dans Hier et demain
Monsieur Ré-Dièze et Mademoiselle Mi-Bémol (1893), publiée en 1910 dans Hier et demain
Le Beau Danube jaune (1896), publié en 1908 sous le titre Le Pilote du Danube et en 1988 dans sa version d’origine
En Magellanie (1897), publié en 1909 sous le titre Les Naufragés du « Jonathan » et en 1987 dans sa version d’origine
Le Volcan d’or (1900), publié en 1906 en version remaniée et en 1989 dans sa version originale
Le Secret de Wilhelm Storitz (1901), publié en 1910 en version remaniée et en 1985 dans sa version d’origine
La Chasse au météore (1901), publié en 1908 en version remaniée et en 1986 dans sa version originale
Le Phare du bout du monde (1903), publié en 1905 en version remaniée et en 1999 dans sa version originale
Voyage d’étude (1904), inachevé, utilisé par Michel Verne comme inspiration pour L’Étonnante Aventure de la mission Barsac, publié pour la première fois en 1993 dans San Carlos et autres récits
Edom (1905), publié en 1910 dans Hier et demain sous le titre L’Éternel Adam, et en 1986 dans sa version originale, à la suite de La Chasse au météore
Une ville saharienne (1905), esquisse de roman utilisé par Michel Verne comme inspiration pour L’Étonnante Aventure de la mission Barsac


Recueils de nouvelles
Le Docteur Ox (1874), regroupe : Une fantaisie du docteur Ox, Maître Zacharius ou l’horloger qui avait perdu son âme, Un drame dans les airs, Un hivernage dans les glaces et Quarantième ascension française au mont Blanc (ce dernier texte, de Paul Verne, est retiré des éditions suivantes).
Hier et demain (1910) regroupe : Aventures de la famille Raton, Monsieur Ré-Dièze et Mademoiselle Mi-Bémol, La Destinée de Jean Morénas, Le Humbug, Au XXIX e siècle : La journée d’un journaliste américain en 2889 et L’Éternel Adam.
Le troisième volume des Manuscrits nantais (1991) est un ouvrage à tirage limité regroupant des nouvelles inédites : Un prêtre en 1839, Jédédias Jamet, Le siège de Rome, Le Mariage de M. Anselme des Tilleuls, San Carlos, Pierre-Jean et L’Oncle Robinson.
San Carlos et autres récits (1993) comprend : Pierre-Jean, Le mariage de M. Anselme des Tilleuls, Le siège de Rome, San Carlos, Jédédias Jamet et Voyage d’études.


D’après Wikipédia.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

9-14 Février – La France à la 19ème édition du Salon du livre de Taipei (Taïwan)

Posté par Serge Bénard le 8 février 2011

La présence de la France au 19ème édition du Salon du livre de Taipei qui aura lieu du 9 au 14 février 2011.

 

Du 9 au 14 février 2011, L’Institut français de Taipei sera présent au salon du livre de Taipei (Taïwan International Book Exhibition-TIBE), aux côtés de la librairie française le Pigeonnier et du bureau International de l’édition française (BIEF).

JPEG - 15.5 ko

Huit éditeurs français seront présents (Hachette et Didier jeunesse, le Baron perché, Le groupe Librex, Sarbacane, ABC Melody, Auzou, Hachette jeunesse image), ainsi que deux illustrateurs jeunesse (Sandra Poirot Cherif et Olivier Tallec).

Un programme riche est proposé au public et aux professionnels de l’édition, avec des conférences, projections de films documentaires, des dédicaces d’auteurs, des lectures publiques et des ateliers ludiques et pédagogiques pour les enfants. Le programme complet, veuillez cliquer ici

L’IFT organise aussi des ateliers créatifs pour les enfants à la section de l’école européenne de Taipei, au musée national de la littérature de Tainan et avec l’Alliance française de Kaohsiung. Ces ateliers seront animés par Olivier Tallec, Sandra Poirot et Aurélia Hardy.

Source : http://www.fi-taipei.org/spip.php?article2998

Publié dans Actualité - Événement, Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Foires et salons du livre | Commentaires fermés

Le Web 2.0 en bibliothèques : quels services? quels usages?

Posté par Serge Bénard le 8 février 2011

Le Web 2.0 en bibliothèques : quels services? quels usages? Sous la direction de Muriel Amar et Véronique Mesguich. Éditions du Cercle de la Librairie, 2009.

Avant même la lecture de l’ouvrage, quatre éléments me semblaient compromettre l’intérêt de ce projet. D’abord le titre mettant en vedette le « Web 2.0 », alors que cette expression est en décalage par rapport à l’usage maintenant généralement adopté de « Web social », qui souligne ce que ces médias font plutôt qu’un repère ordinal. Ensuite la table des matières, dont la consultation révèle l’absence d’au moins deux des principaux protagonistes de ce courant en France, Silvère Mercier et Lionel Dujol, ce qui relativise d’entrée de jeu l’autorité de l’ouvrage, s’agissant de présenter l’état des lieux. Par ailleurs, il y a inévitablement une déception par rapport aux attentes qui viennent avec une production discutant d’environnement Web et qui se cantonne dans une présence papier : l’absence d’un prolongement numérique rend suspect le projet de l’éditeur et suggère que sa finalité est moins déterminée par un engagement réel et innovant au sein de la profession que par l’effet de mode. Enfin, après les contributions définitives, il y a trois ans (déjà!), de Meredith Farkas et de Nancy Courtney, on pouvait encore se demander si, outre l’utilité incontestable de prendre la parole en français, il était vraiment possible d’arriver avec une présentation inédite du Web social si tardivement. Si les trois réserves initiales mentionnées demeurent intactes, la dernière a été levée à la lecture de l’ensemble.

Lire la suite : http://bibliomancienne.wordpress.com/2011/02/07/le-web-2-0-en-bibliotheques-quels-services-quels-usages-recension/


Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Web, moteurs, sites, blogs, réseaux, etc. | Commentaires fermés

Le bibliothécaire en intellectuel

Posté par Serge Bénard le 8 février 2011

Le bibliothécaire, comme le savant, est souvent un personnage caricatural, qui se tient comme en dehors du monde, perdu dans des livres pour lesquels il joue plus le rôle de cerbère que de passeur –on pense à certains textes de Pérec, et il faut d’ailleurs bien avouer que tel ou tel de nos souvenirs de telle ou telle expérience dans une bibliothèque vient parfois renforcer le cliché (cf. illustration).


Mais, bien sûr, ce n’est là qu’un cliché. Bien au contraire, durant une partie importante de l’histoire, le rôle du bibliothécaire est essentiel dans la société de son temps, parce qu’il est en charge des livres à une époque où les livres sont relativement rares, et surtout où ils constituent le socle sur lequel s’appuie pratiquement toute la construction des savoirs, donc la promesse d’un progrès possible.

Cette configuration donnant au livre et à la bibliothèque un statut  privilégié atteint l’un de ses moments les plus forts en France à la fin de l’Ancien Régime et sous la Révolution. Les livres contiennent la somme des expériences et des connaissances, ils sont comme un monde virtuel reproduisant le monde réel et permettant de le manipuler, et les bibliothèques fonctionnent donc comme les laboratoires du savoir et de la civilisation. La science des livres, désignée comme la bibliographie, parfois comme la bibliologie, est théorisée par certains auteurs comme la science des sciences. Bibliothécaire de la Haute-Saône, Gabriel Peignot écrit, dans son Manuel bibliographique publié en 1802-1804 (Paris, 2 vol., 1vol. de suppl.):

«La Bibliologie, embrassant l’universalité des connaissances humaines, s’occupe particulièrement de leurs principes élémentaires, de leur origine, de leur histoire, de leur division, de leur classification et de tout ce qui a rapport à l’art de les peindre aux yeux et d’en conserver le souvenir par le moyen de signes (…). La Bibliographie (…) ne comprend, à proprement parler, que la description technique et la classification des livres, au lieu que la Bibliologie (qui est la théorie de la Bibliographie) présente l’analyse des connaissances humaines raisonnées, leurs rapports, leur enchaînement et leur division; approfondit tous les détails relatifs à l’art de la parole, de l’écriture et de l’imprimerie, et déroule les annales du monde littéraire pour y suivre pas à pas les progrès de l’esprit humain…»

On comprend dès lors que le bibliothécaire occupe une position  stratégique dans la société: il est le spécialiste des livres, dont il organise et administre les collections pour les rendre accessibles et intelligibles à ses contemporains. Son rôle concerne à la fois l’ordre du savoir et celui de la politique, puisque l’harmonisation  de la société, qui est le projet des Lumières, passe par l’approfondissement et la diffusion la plus large du savoir, donc des livres.

Lire la suite : http://histoire-du-livre.blogspot.com/2011/02/le-bibliothecaire-en-intellectuel.html


Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Le livre du jour – Le Palais des livres, de Roger Grenier

Posté par Serge Bénard le 8 février 2011

En près d’une cinquantaine de publications (romans, essais, recueils de nouvelles), Roger Grenier n’a eu de cesse de collectionner ses impressions de lecture et d’écriture – et ses amitiés avec les plus grands auteurs du XXe siècle. Son dernier ouvrage , Le Palais des livres, propose neuf essais : neuf invitations à déambuler dans les allées d’une impressionnante bibliothèque mentale.

couvgrenier.jpg

« Et si la littérature était un animal qu’on traîne à ses côtés nuit et jour, un animal familier et exigeant qui ne vous laisse jamais en paix [...] ? » La métaphore que proposait l’écrivain dans Les Larmes d’Ulysse se trouve ici parfaitement illustrée. Ancien journaliste, directeur de collection chez Gallimard depuis cinquante ans, Roger Grenier a tout lu et beaucoup écrit. Disons, pour plagier Julien Gracq, qu’en lisant il écrivait, qu’en écrivant il lisait. Nombre de ses livres se font palimpsestes, depuis La Mare d’Auteuil, hantée, entre autres, par les figures d’Emma Bovary et de Frédéric Moreau, jusqu’aux Instantanés, captures littéraires émues des écrivains qu’il a connus, en passant par La Marche turque, où il laissait libre cours à ce qu’il appelait alors son « inspiration Tchekhov ». Ce Palais des livres fait plus que compléter la liste, il l’accomplit presque. Car les neuf textes qui le composent, déjà publiés dans des revues pour certains, sont autant de portes ouvertes sur les mécanismes de l’écriture.
« On n’en finirait pas de recenser ce que les écrivains doivent aux drames vécus » : on entre dans cette charmante demeure par la porte du fait divers, véritable « pays des poètes » selon l’auteur. On égrène ensuite avec lui les heures d’« attente » qui ont fait les grandes oeuvres et leurs auteurs. Mais le questionnement se fige devant « le droit de s’en aller », ou le suicide des écrivains en proie à la « tentation du silence ». La vie privée des auteurs, l’amour comme moteur de la création, le genre bref qu’il affectionne particulièrement, l’inachevé…  Si Charles Dantzig se demandait il y a quelques mois Pourquoi lire ? (éd. Grasset), Roger Grenier approfondit la question « Pourquoi écrire ? » Et il y répond d’une manière oblique, prenant un grand plaisir à laisser fabuler sa plume, puisqu’il a toujours eu le don de raconter de belles histoires. Ces quelques textes valent pour autant de contes de la genèse des oeuvres et de l’existence de leurs créateurs. Regardez, ils sont tous là : ceux qu’il a connus (Camus, Pascal Pia, Romain Gary), ceux qu’il admire (Tchekhov, Dostoïevski, Flaubert), et bien d’autres. « C’est sûr, il a la maladie de la bougeotte », confiait l’écrivain au Magazine Littéraire en 1992. S’il parlait alors de Tchekhov, la remarque peut lui être retournée, tant sa phrase sautille d’un exemple à un autre, tant la fluidité le partage à la formule aiguisée, tant ce « palais » des livres fait claquer la langue littéraire. Personne sans doute ne dira mieux que l’auteur lui-même combien cet ouvrage « est une nouvelle preuve, si besoin était, que ce qu’il y a de plus privé, dans la vie privée d’un écrivain, c’est son rapport à l’écriture ».

Noémie Sudre

Source : http://www.magazine-litteraire.com/content/critique-non-fiction/article?id=18373

Publié dans Le livre du jour | Commentaires fermés

Cameroun – Des livres pour tous

Posté par Serge Bénard le 8 février 2011

La 5ème édition de la foire humanitaire du livre du Cameroun s’est achevée dimanche dernier  au Parc des princes de Bali.Le 1er février 2011, la 5ème édition de la foire humanitaire du livre du Cameroun a été inaugurée au Parc des princes de Bali à Douala. L’événement, qui s’est achève le 06 février, est une initiative de l’Ong « Ecole sous l’arbre humanitaire-France », dont les membres sont des élèves des écoles supérieures du Cameroun et d’Europe ainsi que des personnes bénévoles. Cette foire promeut un développement durable du Cameroun à partir du livre.Les manuels proviennent des bibliothèques de France et d’ailleurs. 48 000 ouvrages ont ainsi été mis à la disposition du public. Ils coûtent 1000 Fcfa, 2500 Fcfa et 5000 Fcfa et couvrent des domaines aussi divers que la science, le commerce international, l’économie, le droit et la médecine. Des romans et des livres pour enfants y sont également disponibles.

Pour Charles Ntolla, président du conseil d’administration (Pca) de l’Ecole sous l’arbre humanitaire, la foire, qui attire de plus en plus de monde au fil des années, vise à promouvoir la lecture au Cameroun. Il soutient en effet qu’il n’y a pas de développement sans éducation. Et pour s’éduquer, il faut lire des livres. Malheureusement, les Camerounais n’ont pas la culture de la lecture. Cet acteur socioculturel déplore cependant les difficultés que rencontre l’Ong pour trouver des partenariats et des financements.

Jodelle Kayo
(stagiaire)

Source : http://www.quotidienlejour.com/espace-de-vie/arts-de-vie-/5662-des-livres-pour-tous

Publié dans Fêtes du livre, marchés, brocantes, braderies, Francophonie, langue française | Commentaires fermés

Canada – La librairie Renaud-Bray Saint-Hubert fait peau neuve

Posté par Serge Bénard le 8 février 2011

Montréal, le 7 février 2011 – Après cinq mois de travaux qui lui ont permis de se refaire une beauté, la librairie Renaud-Bray Saint-Hubert ouvre à nouveau ses portes. Cette succursale s’étend désormais sur une surface de 15 000 pieds carrés (1 400 m2), répartis sur deux niveaux reliés par un escalier mobile, et comprend aussi une mezzanine. Située au cœur de la Plaza Saint-Hubert, dans l’espace jadis occupé par la maison Mariette Clermont, la librairie nouvellement rouverte intègre l’ensemble de l’offre Renaud-Bray en produits culturels et jouit des dernières innovations en matière d’aménagement : vaste espace de circulation, accueil, meilleur éclairage, présentoirs attrayants de produits, signalisation thématique, linéaires des palmarès des meilleures ventes…« La rénovation de cette librairie s’inscrit parfaitement dans la foulée de la revitalisation du quartier de la Petite-Patrie, à Montréal, et du nouveau souffle que connaît la Plaza Saint-Hubert, qui offre une large zone piétonne, a déclaré Blaise Renaud, directeur général du réseau de librairies Renaud-Bray. Nous sommes très heureux de nous réinstaller dans ce quartier dynamique et très fréquenté de la métropole. Le nouvel aménagement de cette succursale nous permet d’accueillir notre clientèle dans un environnement qui répond davantage aux goûts des consommateurs qui recherchent avant tout une expérience unique en magasin. »

Lire la suite : http://www.arrondissement.com/cdn_ndg-get-communiques/u12778

Publié dans Francophonie, langue française, Librairies, libraires | Commentaires fermés

Pays Angoumois (16) – Un assortiment de livres sans cesse renouvelé

Posté par Serge Bénard le 8 février 2011



Tous les trimestres, 450 nouveaux livres sont mis en rayon. Photo CL

Tous les trimestres, 450 nouveaux livres sont mis en rayon. Photo CL

Plus de 1.800 titres nouveaux par an à la bibliothèque de Brie. «Je sillonne les routes du département et me rends dans les bibliothèques des communes de moins de 10.000 habitants pour amener aux lecteurs de la nouveauté», commente Gabriel Kayser chargé par le service départemental de la lecture de distribuer les ouvrages aux communes concernées. «Nous nous rendons tous les trimestres à Roullet- Saint-Estèphe pour choisir environ 450 livres que nous échangeons pour offrir un éventail d’ouvrages plus large aux Briauds», précise Carine Ducouret, responsable de la bibliothèque. Corinne Garsault et Monique Blanchet font, elles, partie des bénévoles qui se dévouent à la mise en place des livres.

Lire la suite :

http://www.charentelibre.fr/2011/02/08/un-assortiment-de-livres-sans-cesse-renouvele,1020384.php

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Faillite au Canada : MacMillan adresse une lettre ouverte à l’éditeur

Posté par Serge Bénard le 8 février 2011

Et pour quelques dollars de plus…

Rédigé par Mathilde Levêque, le mardi 08 février 2011 à 08h11

L’industrie de l’édition canadienne est ébranlée par la nouvelle : HB Fenn, plus grand distributeur de livres appartenant canadien, a annoncé jeudi qu’elle engageait une procédure de faillite.

A cette occasion, John Sargent, PDG des éditions MacMillan, a rédigé une lettre ouverte aux libraires canadiens : « Nous avons été surpris et profondément attristé en apprenant qu’HB Fenn & Co avait fermé ses portes aux entreprises et commencé à préparer la procédure de faillite. Ils ont été notre partenaire de distribution au Canada depuis des décennies et ont fait un travail remarquable en notre nom ». (Via The Star)

Faillite au Canada : MacMillan adresse une lettre ouverte à l'éditeur dans Distribution, plateformes et VRP v-15869Ce à quoi il ajoute « notre préoccupation immédiate est d’assurer la disponibilité de nos titres à travers le large éventail de points de vente canadiens.  Nous vous demandons pour le moment, jusqu’à ce que nous trouvions une solution à plus long terme, que vous commandez vos livres MacMillan par  l’intermédiaire de grossistes ». 

Tous les éditeurs canadiens souffrent d’une façon ou d’une autre de l’actualisation des prix et de l’émergence de la lecture numérique, mais la confiance dans la distribution faisait de Fenn un cas à part. La société Bolton, basée à Ontario, a aussi été durement touchée par la réduction de ses activités de distribution, en grande partie récupérées en 2009 par le géant américain du groupe Hachette Livre.

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/24168-faillite-editeur-libraire-canada-ebook.htm

Publié dans Distribution, plateformes et VRP, Edition, éditeurs, Librairies, libraires | Commentaires fermés

7 avril – Le nouveau John Le Carré en librairie

Posté par Serge Bénard le 8 février 2011

untraitreanotregoutparjohnlecarre.jpg

L’ex-agent du MI6 John Le Carré publiera un nouveau roman le 7 avril. Un traître à notre goût, publié par les éditions Seuil, maison habituelle de l’écrivain british, prend place dans une Grande-Bretagne contemporaine, cruellement touchée par la récession. Deux jeunes étudiants, tout juste sortis d’Oxford, entament une étrange relation avec un oligarque russe, Dima, rencontré lors de vacances aux Caraïbes. Dans sa critique parue dans le New York Times, Michiko Kakutani a qualifié le roman de synthèse des obsessions de Le Carré et du style d’Hitchcock, assurant que Un traître à notre goût était un des meilleurs roman du britannique. John Le Carré est l’auteur d’une vingtaine de romans, dont une partie fut adaptée au cinéma.

>Accéder à la fiche de John Le Carré http://www.viabooks.fr/auteurs/john-le-carre-4852

>Accéder au site Internet de John Le Carré http://www.johnlecarre.com/

par A.O., le 07 février 2011


Source :  http://www.viabooks.fr/news/john-le-carre-de-nouveau-en-librairie-le-7-avril-20829

Publié dans À paraître, Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. | Commentaires fermés

123
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar