Suisse – Dimitri, l’homme des frontières

Posté par Serge Bénard le 4 juillet 2011

 

 

 

Quatre hommages, recueillis par Jean-Louis Kuffer, à Vladimir Dimitrijevic, tué sur la route de Paris, mercredi soir vers 20 heures, en essayant d’éviter un véhicule agricole conduit par un garçon de 17 ans, sans permis, qui lui avait coupé la route…

images-1.jpegClaude Frochaux (à droite sur la photo). Écrivain et éditeur à L’Age d’Homme.

« Je connaissais Dimitri depuis cinquante ans. J’ai travaillé à ses côtés trente ans durant, de 1968 à 2001. Notre rencontre, fulgurante, fut celle de deux libraires. Mais immédiatement, nous avons pensé édition. Ensuite, avec son immense personnalité un brin écrasante, il a imposé une vision large qui manquait chez nous. Elle était fondée sur son amour de la littérature. Ce fut un passeur d’exception. Il m’a ouvert au monde. Son rayonnement dépasse de loin nos frontières. »

 

Lire la suite : http://jmolivier.blog.tdg.ch/archive/2011/07/01/dimitri-l-homme-des-frontieres.html

Publié dans Disparitions, nécrologies, Edition, éditeurs, Personnalités du livre | Commentaires fermés

Vladimir Dimitrijevic nous a quittés

Posté par Serge Bénard le 29 juin 2011

 Vladimir Dimitrijevic (1934-2011)

Triste jour pour la littérature — romande, suisse, européenne — : Vladimir Dimitrijevic, né en 1934 à Skopje, fondateur des éditions de L’Âge d’Homme, nous a quittés hier soir, 28 juin, victime d’un accident de la route, près de Clamecy, au sud de Paris. Nous rendrons hommage, dans les jours qui viennent, à cet homme exceptionnel.

Grand découvreur de talents, il avait notamment tout au long de sa carrière travaillé étroitement avec la maison Bernard de Fallois avec qui il a coédité de nombreux ouvrages.Parmi eux, le dernier livre de Jean Michel Olivier L’Amour Nègre qui a reçu le prix Intérallié 2010.

Le monde de l’édition vient de perdre un de ses très grands noms.

Sources : http://www.viabooks.fr/news/vladimir-dimitrievic-nous-a-quittes-26767

et  http://jmolivier.blog.tdg.ch/archive/2011/06/29/vladimir-dimitrijevic-1934-2011.html

 

Publié dans Disparitions, nécrologies, Edition, éditeurs, Personnalités du livre, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

Spécial flash 11h13 – Martine Saada revient chez Grasset

Posté par Serge Bénard le 29 juin 2011

Elle y retrouve la direction de sa collection littéraire, tout en rejoignant en parallèle Arte France. Information http://www.livreshebdo.fr/actualites/DetailsActuRub.aspx?id=6915#6915

Publié dans Actualité - Événement, Edition, éditeurs, Flashes, Personnalités du livre, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

Alain Rey: «La richesse du français est souvent au-delà du mot, dans les expressions»

Posté par Serge Bénard le 28 juin 2011

1309278881.jpgL

Les dictionnaires «Le Robert» fêtent leurs 60 ans. A cette occasion, vous avez pu voter pour 60 jeux de mots qui ont marqué les unes mythiques et titres marquants de Libération. A l’issue de ce jeu-concours, Alain Rey, linguiste et rédacteur en chef des Editions ont répondu à vos questions.

Jean-luc. J’aimerais savoir parmi toutes les unes proposées quelle est celle que vous préférez?
Alain Rey.
J’ai bien aimé «Cinq ans ferme» à propos de Chirac… et parmi celles qui n’avaient pas plu à la majorité, il y a celle qui concerne Ségolène et qui disait «La gaffitude». La deuxième, c’est parce que j’avais défendu «la bravitude» en son temps, et que j’ai écrit un livre qui s’appelait «Lexi-com’ de Bravitude à Bling Bling» (Fayard). Quant à «Cinq ans ferme», on arrive au bout, on va peut-être avoir un sursis…

Lire la suite : http://www.liberation.fr/culture/1201482-dialoguez-avec-alain-rey

 

Publié dans Entretiens, portraits, rencontres, interviews, Francophonie, langue française, Non classé, Personnalités du livre | Commentaires fermés

Spécial flash – 17 h 49 – Marie-Séverine Micalleff directrice du livre à la Fnac

Posté par Serge Bénard le 27 juin 2011

La nouvelle directrice générale de la SFL remplace Marie-Pierre Sangouard.


Publié dans Flashes, Personnalités du livre, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

Le Prix Drouot 2011 à Patrice Trigano

Posté par Serge Bénard le 19 juin 2011

 Céline Lefranc - 17 juin 2011

 

Le 16 juin, Patrice Trigano a reçu le Prix littéraire Drouot 2011 pour « La canne de Saint Patrick » (éditions Léo Scheer). Doté de 7500€, ce prix est décerné chaque année par un jury réuni autour de Georges Delettrez, président de Drouot Holding, et du romancier Philippe Colin-Olivier. Il récompense une œuvre de fiction ayant un lien avec l’art ou une œuvre d’art.

L’ouvrage primé est un roman sur la vie d’Antonin Artaud. Très inspiré par la personnalité délirante du poète, le galeriste Patrice Trigano y présente un Artaud « dandy de la misère », encore jeune et séduisant mais déjà névrosé et accro au laudanum. Un Artaud qui ne se reconnaît pas dans « cette vie étriquée et mesquine (…) matrice de toutes ses souffrances, objet central de sa révolte ». On découvre au passage sa répulsion pour l’amour charnel et son désir de créer un théâtre qui « va s’adresser aux nerfs », où l’on n’hésite pas à diffuser de mauvaises odeurs dans la salle, pour incommoder le public. La fin de l’ouvrage, plus proche d’une biographie classique, ponctuée de dates et détails précis, décrit les effets désastreux des électrochocs sur la santé et le moral déclinants d’Artaud et les tentatives de soutien de ses amis intellectuels. Un livre émouvant, qui donne envie de se (re)plonger dans l’oeuvre du poète.

 

Lire la suite : http://www.connaissancedesarts.com/marche_art/actus/livres/le-prix-drouot-2011-a-patrice-trigano-90171.php

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Personnalités du livre | Commentaires fermés

L’affaire de la rue Gallimard

Posté par Serge Bénard le 16 juin 2011

15-06-11 à 16:22 

Ce 15 juin, pour le centenaire de la maison, la rue où siège Gallimard sera rebaptisée «rue Gaston-Gallimard». Vous vous en moquez? Ce n’est pas le cas de tout le monde. Plongée dans un sac de nœuds où l’on croise Mick Jagger, Pierre Assouline, quelques riverains en colère… et l’inventeur de l’annuaire.

Le siège de Gallimard rue Sébastien-Bottin, en 1929, l'année de l'installation. Le 15 juin, ladite rue Sébastien-Bottin sera rebaptisée rue Gaston-Gallimard. [(c) Archives Gallimard]Le siège de Gallimard rue Sébastien-Bottin, en 1929, l’année de l’installation. Le 15 juin, ladite rue Sébastien-Bottin sera rebaptisée rue Gaston-Gallimard. [(c) Archives Gallimard]

 

La rue Sébastien-Bottin est une drôle de rue, qui ne compte qu’un numéro 5 et un numéro 9. Au numéro 5, on trouve le siège des éditions Gallimard. Au numéro 9, on trouve des gens. Ce mercredi 15 juin, tout change: le 9, rue Sébastien-Bottin deviendra le 1, rue Sébastien-Bottin; le 5, rue Sébastien-Bottin deviendra quant à lui le 5, rue Gaston-Gallimard.

L’affaire de la rue Gallimard dans Anniversaires, fêtes, commémorations 1628655A qui doit-on cet étrange branle-bas de voirie? A Antoine Gallimard, d’abord. Le petit-fils du grand Gaston(ci-contre en photo), placé à la tête de la maison en 1988, tenait à ce petit caprice depuis quelques années: «l’Express» raconte que l’idée lui vint pendant l’inauguration de la place René-Char, non loin de la rue Sébastien-Bottin, en 2007. Il prit alors contact avec les habitants du numéro 9, seuls êtres vivants de la rue à n’avoir rien en commun avec Gallimard. Il rencontra quelques oppositions, qui ne le découragèrent pas. Il se lança dans une campagne de lobbying.

Pour cela, il fit appel à Pierre Assouline. Le chroniqueur du «Monde», biographe du vieux Gaston, présenta le projet à la Mairie. Il fut chargé de pousser le dossier en cas d’indifférence ou d’hostilité. En sept ou huit mois, Assouline intervint à plusieurs reprises auprès des conseillers de Bertrand Delanoë, David Kessler et Philippe Lamy, pour éviter l’enlisement : il fallait que la plaque puisse être dévoilée le jour de l’anniversaire.

Le projet fut validé juste à temps par le Conseil de Paris, le 17 mai dernier. Les conseillers du VIIème arrondissement claironnent depuis leur désaccord – mais qui se soucie des conseillers d’arrondissement? L’adjoint au maire explique au «Parisien» que «la règle est de ne pas changer le nom d’une rue où des personnes habitent», bien que la chose semble se produire fréquemment. Il ajoute que «donner un nom d’entreprise à une rue, ça ne se fait pas». L’argument a de quoi faire sourire: la rue Sébastien-Bottin fut ainsi baptisée parce qu’elle abritait les locaux de Didot-Bottin, qui éditait divers annuaires de commerce, ainsi que le «Bottin mondain».

Lire la suite : http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110614.OBS5133/l-affaire-de-la-rue-gallimard.html


Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations, Edition, éditeurs, État, gouvernement, administration, organismes publics, Personnalités du livre | Commentaires fermés

Alain Morvan devient président du directoire de PUF

Posté par Serge Bénard le 15 juin 2011

Élection faite, le remplaçant de Michel Prigent est nommé

Rédigé par Cecile Mazin, le mardi 14 juin 2011 à 10h32

Le 23 mai dernier, nous apprenions le décès de Michel Prigent, président du directoire des Presses universitaires de France, âgé de 60 ans. 

Depuis le 31 mai, le conseil de surveillance, présidé par Dominique Lecourt, s’est réuni pour élire le remplaçant de Michel Prigent. C’est donc à Alain Morvan que reviendra la responsabilité. 

Alain Morvan devient président du directoire de PUF dans Edition, éditeurs v-23812Le mandat qui lui est confié marque la volonté de continuité de la mission éditoriale de la première maison universitaire de France, qui fêtera cette année son 90e anniversaire. 

Mme Laurence Cheyère, membre du directoire depuis 2006, directrice administrative et financière, poursuivra l’exercice de ses fonctions à ses côtés. 

Né en 1944, ancien élève de l’École normale supérieure (rue d’Ulm), agrégé d’anglais, docteur d’État ès Lettres et Sciences Humaines, Alain Morvan est professeur émérite à l’université de la Sorbonne Nouvelle (Paris 3).

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/26632-president-directoire-morvan-alain-puf.htm

Publié dans Edition, éditeurs, Personnalités du livre, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

Le Morse est en colère : touche pas à ma rue Bottin

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2011

Sinon…

Rédigé par Nicolas Gary, le lundi 13 juin 2011 à 13h36


Le 15 juin, une partie de la rue Sébastien Bottin doit être renommée, au profit des éditions Gallimard. La moitié ainsi créée se nommera rue Gaston Gallimard, du nom du fondateur, pour célébrer son centenaire.
Oui, mais voilà… Qu’adviendra-t-il de Sébastien Bottin, statisticien et administrateur honnête, qui se retrouvera tronqué d’une moitié de l’hommage qui lui fut rendu, lorsqu’on lui accorda cette rue ? (retrouver le blog de Sébastien Bottin)
Un Apple du 15 juin a été lancé, pour inviter tout un chacun à soutenir Sébastien Bottin, en apportant un témoignage, fictif ou réel, en mémoire de l’inventeur de l’annuaire. (voir le communiqué de presse)
Mais si cela ne suffit pas, alors il faudra lâcher le Morse, que l’on a déjà tant de mal à contenir. Et le Morse est colère… Très colère…
Appel du 15 juin: le Morse en action from Walrus Books on Vimeo.

Mais au-delà de la grande plaisanterie, il est plus que temps de s’interroge sur les comportements à l’égard du livre numérique et de prendre conscience de l’urgence, aujourd’hui, à arrêter de se voiler la face.
Source : http://www.actualitte.com/actualite/26622-morse-sebastien-bottin-gallimard-soutien.htm


Publié dans Actualité - Événement, Edition, éditeurs, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes, Patrimoine culturel, patrimoine écrit, Personnalités du livre | Commentaires fermés

Une rue de Paris pour le centenaire de Gallimard

Posté par Serge Bénard le 12 juin 2011

Une rue de Paris pour le centenaire de Gallimard dans Actualité - Événement afp - Publié le 10/06/2011 à 10:38 – Modifié le 10/06/2011 à 10:39

 

 

Une rue de Paris  pour le centenaire de Gallimard

Des employés de la maison d’édition Gallimard ajustent un bandeau « Goncourt » sur le roman de Pierre Mazeline intitulé « Les loups ». (FILM) AFP PHOTO

La petite rue Sébastien-Bottin, à Paris, sera rebaptisée le 15 juin rue Gaston Gallimard, en hommage au fondateur de la prestigieuse maison d’édition centenaire qui en occupe le numéro 5, non loin de la Seine, et a vu défiler depuis 1911 les plus illustres écrivains.

Source : http://www.lepoint.fr/culture/une-rue-de-paris-pour-le-centenaire-de-gallimard-10-06-2011-1340711_3.php

 

Publié dans Actualité - Événement, Anniversaires, fêtes, commémorations, Edition, éditeurs, Personnalités du livre, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

123456
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar