• Accueil
  • > Patrimoine culturel, patrimoine écrit

26 mai à Autun (71) – Comment évaluer, identifier et traiter une contamination dans les collections patrimoniales ?

Posté par Serge Bénard le 28 avril 2011

Le prochain atelier du patrimoine : Comment évaluer, identifier et traiter une contamination dans les collections patrimoniales ?
Date : Du 22/04/2011 au 26/05/2011
Ville : Autun
Lieu : Bibliothèque intercommunale de l’Autunois

Le Centre régional du livre de Bourgogne (CRL) et Bibliest (Centre de formation aux carrières des bibliothèques de Bourgogne et de Franche-Comté) proposent aux professionnels du livre, aux amateurs et aux collectionneurs privés, des ateliers d’une journée sur le patrimoine écrit, graphique et iconographique et les conditions de sa conservation, de sa diffusion et de sa valorisation.

Comment évaluer, identifier et traiter
une contamination
dans les collections patrimoniales ?

Jeudi 26 mai 2011
à la Bibliothèque intercommunale de l’Autunois
(Place du Champ-de-Mars, Hôtel de Ville)

Programme de la journée :

9h30 : accueil des stagiaires

10h-12h30 : intervention de Pascale Milly, chargée de mission pour le patrimoine écrit à l’Accolad (Franche-Comté), qui répondra à un certain nombre d’interrogations telles que :

. Comment repérer et reconnaître des dégradations dans les collections patrimoniales ?
. Quels sont les facteurs de dégradation ?
. Quels sont les traitements préventifs et curatifs ?
. Quelles sont les étapes à suivre pour évaluer, identifier et traiter une contamination ?

12h30-14h : pause déjeuner

14h-17h : poursuite de l’intervention de Pascale Milly et retour d’expérience en matière de gestion d’une contamination par Viviane Cattane, conservateur, directrice de la bibliothèque d’Autun.

Clôture des inscriptions le 13 mai !
Source : http://www.crl-bourgogne.org/index/article/les_ateliers_du_patrimoine_comment_evaluer_identifier_et_traiter_une_contamination_dans_les_collections_patrimoniales.html

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Jusqu’au 21 Août – Pinacothèque de Paris : « Le Voyage imaginaire d’Hugo Pratt »

Posté par Serge Bénard le 26 avril 2011

Jusqu'au 21 Août - Pinacothèque de Paris  : « Le Voyage imaginaire d’Hugo Pratt » dans Arts graphiques, BD, illustrateurs arton4969-d6183

LE COIN DU PATRIMOINE BD : Dernières nouvelles du passé

lundi 25 avril 2011, par Bdzoom

Traductions venues d’Italie !!! Depuis le 17 Mars, et ceci jusqu’au 21 Août 2011, la Pinacothèque de Paris accueille une intéressante exposition sur le créateur de « Corto Maltese » : « Le Voyage imaginaire d’Hugo Pratt ». Avec cette grande rétrospective, le public peut découvrir toute l’étendue du talent d’Hugo Pratt, à travers cent soixante œuvres réunies autour de six thèmes chers au maître vénitien : îles et océans, Indiens, militaires, femmes, déserts et villes.

À noter que les trois quarts des pièces présentées sont des dessins à l’aquarelle (plus de cent cinquante, pour la plupart peu connues du grand public), une technique relativement peu présente dans les albums d’Hugo Pratt, mais fort appréciée par les amateurs : la plupart sont reproduites dans le beau catalogue au titre éponyme à la manifestation que nous proposent les éditions Casterman. Par ailleurs, la totalité des cent soixante-quatre planches de la mythique « Ballade de la mer salée » est également mise à la disposition des visiteurs, histoire qu’ils puissent apprécier, au mieux, la maîtrise qu’avait Pratt du noir et blanc.(1) Pour en savoir plus sur la carrière d’Hugo Pratt, n’hésitez pas à consulter le «  Coin du patrimoine » que nous lui avons consacré !2_Aquarelle-2-2f84b dans Festivals, galas, spectacles, expositions, musées

(1) Signalons aussi que la revue Beaux Arts Magazine sort un numéro spécial sur Hugo Pratt, en vente en kiosques, avec des articles de Michel Pierre et de Dominique Petitfaux : spécialistes reconnus du « maître de Venise » !

C’est aussi l’occasion, pour les éditions Casterman (sous couvert de la société Cong SA), de réaliser une nouvelle mouture brochée des aventures du célèbre marin, en noir et blanc et sous couvertures à rabats plutôt sobres ; en commençant par « Les Celtiques  », « Les Éthiopiques  » et, surtout, « La Jeunesse  » (épisode où Pratt était assisté par Guido Fuga) 3_Jeunesse-023e5 dans Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livresqui est le seul à bénéficier d’une introduction érudite de Dominique Petitfaux, lequel revient sur les parcours éditoriaux, artistiques et géographiques du célèbre gentilhomme de fortune : « En 1980 commence la publication, simultanément en italien dans Linus et en français dans (À Suivre), de «  La Maison dorée de Samarkand  », mais elle est interrompue de façon inattendue l’année suivante, Pratt se consacrant alors à «  La Jeunesse de Corto  », qui paraît en bandes quotidiennes dans Le Matin de Paris d’août 1981 à janvier 1982. À la suite de désaccords avec les responsables de ce journal, Pratt achève cet épisode beaucoup plus rapidement qu’il ne l’avait prévu, et revient à « La Maison dorée de Samarkand  », qu’il termine en 1985 (soit cinq ans après le début de la parution !) dans la revue italienne Corto Maltese, fondée deux ans plus tôt pour la reprise ou la prépublication de ses œuvres -comme l’avait fait Florenzo Ivaldi avec Sgt. Kirk de 1967 à 1969…  ».

Lire la suite : http://www.bdzoom.com/spip.php?article4969

Publié dans Arts graphiques, BD, illustrateurs, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Clisson (44) – Un livre des éditions Mélo redonne vie à la Sèvre papetière

Posté par Serge Bénard le 25 avril 2011

samedi 23 avril 2011


Le moulin du château de Clisson est devenu, un temps, fabrique de papier. 

À partir du XVII e siècle, de nombreux sites hydrauliques de la Sèvre nantaise deviennent papetiers. Jusqu’au début du XX è siècle, beaucoup sont en activités, générant de la mémoire en tous domaines : architectural (beaucoup de moulins à papier jalonnent les rives de la Sèvre), sociale (des villages furent créer pour les ouvriers du papier et beaucoup d’habitants du Vignoble descendent de ceux qui s’y sont installés), technique (l’association Atelier et Mémoire du papier le fait vivre pour le grand public à la Chapelle des templiers à Clisson)…

Pourtant, « la mémoire de cette activité papetière sur la Sèvre Nantaise s’estompe ». Alors, Bernard Raymond leur a consacré un ouvrage : Moulins à papier, papeteries de la Sèvre Nantaise. Il vient de paraître dans la collection Carnets d’usines des éditions Mémo.

L’ensemble de la vie papetière des rives de la Sèvre y est abordé : la génèse des moulins à papier, leur fonctionnement technique et humain, leur impact économique, social, environnemental, leur évolution technologique, leur fin.

L’ouvrage est richement illustré et de nombreux témoignages écrits redonnent vie à ce passé, comme celui d’une habitante d’Antière, enfant pendant l’activité de la papeterie :« Antière de mon enfance (la cité et le village) ne comptait guère que quatre-vingts habitants, mais il était très animé puisque chaque jour s’y déversaient plusieurs centaines d’ouvriers et ouvrières papetiers. »

L’auteur invite dans le détail à une redécouverte de cette activité qui a joué un rôle dans la construction actuelle de l’identité des villes le long de la Sèvre.

La Très petite librairie organise une exposition de photographies et documents historiques sur le thème du livre. Bernard Raymond, l’auteur y viendra le jeudi 12 mai de 17 à 20 h.

Du 21 avril au 7 mai, du mercredi au dimanche de 10 h à 13 h et de 14 h 30 à 19 h, Toute petite librairie, 58 bis, rue des Halles, tél. 02-51-71-89-66, latrespetitelibrairie@laposte.net

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Un-livre-des-editions-Melo-redonne-vie-a-la-Sevre-papetiere-_44043-avd-20110423-60345344_actuLocale.Htm

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Papier, papier électronique, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Patrimoine écrit et recherche – (La Rochelle, 14 juin 2011 et Rochefort, 15 juin 2011)

Posté par Serge Bénard le 24 avril 2011

Organisées par le Centre du livre et de la lecture en Poitou-Charentes, le ministère de la culture et de la communication (direction régionale des affaires culturelles de Poitou-Charentes et Service du livre et de la lecture), en partenariat avec la Communauté d’agglomération de La Rochelle et de la Ville de Rochefort, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (SCST), la Bibliothèque nationale de France et le Ministère de la Défense, les journées nationales du patrimoine écrit 2011 sont consacrées aux relations entre patrimoine écrit et recherche. Télécharger le programme complet Télécharger le bulletin d’inscription ou s’inscrire en ligne où se loger ? Attention, nous vous invitons à réserver rapidement votre hébergement en raison de la période estivale. Le site du patrimoine écrit Contact Ministère de la culture : patrimoine.sll@culture.gouv.fr Contact – Centre du livre et du lecture en Poitou-Charentes : Bruno Essard-Budail 05 49 88 87 02

Source : http://www.livre-poitoucharentes.org/section-bibliotheque/actu-bib-patri/879-jpe2011.html

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Journées, rencontres, événements, voyages, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

La culture dans l’Union européenne

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

Publié le 15/04/2011

La culture joue un rôle important dans la vie quotidienne des citoyens européens, et les statistiques permettent d’illustrer les comportements culturels au sein de l’UE ainsi que les contacts interculturels. Combien y a-t-il d’étudiants en arts dans l’UE ? Combien l’UE compte-t-elle d’écrivains et d’artistes ? Les prix des biens et services culturels ont-ils augmenté plus vite que la moyenne au cours des dernières années ? Quel pourcentage de la population dans l’UE lit un livre ou un journal dans une langue étrangère ?

Des réponses à ces questions et à bien d’autres sur la culture se trouvent dans la publication « Cultural Statistics » d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Cet ouvrage inclut des chapitres sur l’emploi culturel, les entreprises et le commerce extérieur, les dépenses culturelles et la participation à la vie culturelle, ainsi qu’un chapitre sur les sites culturels et les musées.

Plus fortes proportions d’étudiants en arts au Royaume-Uni et en Irlande

La culture dans l’Union européenne dans Economie du livre Cultural-Statistics

La place de la culture dans la société européenne peut être vue sous différents angles, tels que le nombre de personnes travaillant comme écrivains ou artistes, le pourcentage d’étudiants en arts parmi les élèves de l’enseignement supérieur ou l’importance du commerce extérieur de biens culturels.

En 2009 dans l’UE27, 1,5 million de personnes ont travaillé en tant qu’écrivains ou artistes, soit 0,7% de l’emploi total. Les plus grands nombres ont été observés en Allemagne (330.000), au Royaume Uni (200.000), en France (180.000), en Italie (120.000), aux Pays-Bas (110.000) et en Espagne (100.000). Parmi les États membres, la proportion d’écrivains ou d’artistes dans l’emploi total a varié de 0,1% en Roumanie à 1,5% en Finlande et en Suède.

Au cours de l’année académique 2007/2008, 725.000 étudiants, soit 3,8% de l’ensemble des étudiants de l’enseignement supérieur dans l’UE27, ont étudié les arts, les pourcentages les plus élevés étant observés au Royaume-Uni (6,8%), en Irlande (6,6%), en Finlande (5,6%) et à Chypre (5,5%).

Les biens culturels représentent une plus grande part des exportations de l’UE que des importations. En 2010, 0,6% des exportations de biens de l’UE27 avec le reste du monde et 0,4% des importations étaient des biens culturels. En pourcentage de leurs exportations totales, le Royaume-Uni (1,8%), l’Estonie (0,7%), la France, Chypre, la Lettonie et l’Autriche (0,6% chacun) ont été les principaux exportateurs de bien culturels, tandis que l’Autriche (0,9% de biens culturels dans les importations totales), l’Irlande et le Royaume-Uni (0,8% chacun) ainsi que la Grèce et Chypre (0,7% chacun) ont été les principaux importateurs.

Augmentation du prix des livres plus faible que la moyenne au cours des cinq dernières années

Dans l’UE27, en ce qui concerne les prix des biens et des services culturels (tels que les musées, concerts, etc.), le prix des journaux (+17,5%) et le prix des services culturels (+13,3%) ont enregistré une hausse plus forte que l’indice global (+11,9%) entre 2005 et 2010, alors que le prix des livres (+6,5%) a moins augmenté.

Lire la suite : http://www.contrepoints.org/2011/04/15/21418-la-culture-dans-lunion-europeenne

Publié dans Economie du livre, Lecture, lecteur, lectorat, Livre, histoire, bibliographie, Patrimoine culturel, patrimoine écrit, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

13 ouvrages rendus à la communauté juive par l’Allemagne

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 15/04/2011 à 12:00

 

 

13 ouvrages rendus à la communauté juive par l'Allemagne

La Grande synagogue de Berlin, rénovée. Pour les juifs, elle est un centre culturel et religieux majeur..

Reuters

 

 

 

La bibliothèque Allemande de Berlin a remis 13 ouvrages, journaux ou livres, à la communauté juive. Elles avaient été dérobées par les nazis. Une opération qui porte un symbole fort.

 

 

13 ouvrages en tout ont été restitués mercredi dernier à la communauté juive par la bibliothèque de Berlin. Ils avaient été volés par les nazis sous le troisième Reich. Cette opération toute symbolique s’inscrit dans la volonté du gouvernement allemand de rendre l’ensemble des biens culturels dérobés aux juifs.

Les livres concernés n’ont pas une grande valeur marchande. Mais « leur restitution symbolise l’engagement de rendre systématiquement les innombrables biens culturels volés par les Nazis » a déclaré à l’AFP Lala Suesskind, responsable de la communauté juive de Berlin.

Lire la suite : http://www.lexpress.fr/culture/livre/13-ouvrages-rendus-a-la-communaute-juive-par-l-allemagne_983192.html

 

Publié dans Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Irak : l’impardonnable génocide culturel

Posté par Serge Bénard le 18 avril 2011

Irak : l’impardonnable génocide culturel dans Bibliothèques du monde clock 17 avril 2011 |

Irak dans Patrimoine culturel, patrimoine écrit

Depuis 1991, l’ancienne Mésopotamie, l’un des plus anciens berceaux de la Civilisation humaine, est dévastée avec un acharnement sans précédent : pillage des sites archéologiques et des musées, bombardement des édifices historiques, incendie de la Grande Bibliothèque et des Archives nationales, dégradation des pièces des musées causée par treize ans d’embargo.
Tout au long de l’occupation du pays, la destruction des cités antiques et médiévales et des sites archéologiques, par l’Alliance anglo-américaine, s’est poursuivie à une échelle jamais connue dans l’Histoire, même au temps des invasions mongoles.
De 2003 à 2010, et, encore, de nos jours, l’Occupant a transformé des villes antiques irakiennes en camps militaires, dont les engins enterrent les vestiges d’une très longue Histoire, dont le puzzle ne pourra plus jamais être reconstitué. A la mi-janvier 2009, le quotidien britannique, «The Guardian», a révélé un rapport alarmant du British Museum, sur l’état du site de Babylone. Comment ce patrimoine unique, qui appartient à l’Humanité entière, a-t-il pu être, ainsi, anéanti, dans l’indifférence générale ?

Lire la suite : http://www.centpapiers.com/irak-l%E2%80%99impardonnable-genocide-culturel/67288/comment-page-1

Publié dans Bibliothèques du monde, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Montpellier (34) – Anatomie d’un patrimoine

Posté par Serge Bénard le 18 avril 2011

 Le musée d\'anatomie, ses armoires et vitrines, soutenu par des colonnes doriques, tel qu\'il a été créé en 1851. Ci-dessous la salle du Conseil et sa galerie de portraits.

Le musée d’anatomie, ses armoires et vitrines, soutenu par des colonnes doriques, tel qu’il a été créé en 1851. Ci-dessous la salle du Conseil et sa galerie de portraits.  © D.R

Son classement historique, curieusement, est récent (2004), alors que le bâtiment qui l’abrite est historique à plus d’un titre. On ne peut rater l’UFR de Médecine (2, rue de l’Ecole de Médecine) dans le prolongement de la cathédrale montpelliéraine, puisqu’il s’agit de l’ancien palais épiscopal, quand l’évêché qui se trouvait à Maguelone a été transféré à Montpellier en 1536. Le Collège royal de médecine qui se trouvait alors rue du Bout du Mont, y fut transféré à la Révolution, après que l’Ecole de Santé fut rétablie en 1794.

L’université en France est née autour de 1289, mais dès 1220, Montpellier avait son école de médecine fondée par des transfuges de celle de Salerne qui avait été la première en Europe, grâce à la science des bénédictins du Mont-Cassin en Italie. « Au XIe siècle, les monastères sont les avant-postes de la science médicale, préfigurant les universités médiévales », écrit Patrick Berche dans ‘Une histoire de lamédecine’ (voir ci-dessous) (1)

C’est à l’abbaye du Mont-Cassin, fondée par Saint Benoît dans le Latium, que seront traduits en latin les textes d’Hippocrate, de Galien ou de Dioscoride. On y étudie et traduit le ‘Canon de la médecine’ du plus célèbre des médecins arabes, Avicenne.

Lire la suite : http://www.lindependant.fr/2011/04/17/montpellier-anatomie-d-un-patrimoine,7534.php

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Hugobjets : les produits dérivés Victor Hugo, pas de petit profits

Posté par Serge Bénard le 11 avril 2011

Le marketing généré sur sa pomme et datant de l’époque du grand homme !

Rédigé par Adrien Aszerman, le dimanche 10 avril 2011 à 12h11

Bustes, calendriers, plumes, jeux de cartes, publicités… Le poète était, de son vivant, l’objet d’une foule de produits dérivés. 

Collectionnés avec passion et parcimonie par un admirateur à la fin du XIXe siècle, ils sont présentés à la Maison du père des Misérables jusqu’au 28 août, place des Vosges à Paris.

Des têtes de pipes aux boîtes à cigares, en passant par les bières Jean Valjean concoctées à Montreuil sur Mer, les cartes à gratter ou pin’s, les objets sont plus fous les uns que les autres. 

Hugobjets : les produits dérivés Victor Hugo, pas de petit profits dans Patrimoine culturel, patrimoine écrit v-23140

La réunion de toutes ces pièces est due à la passion d’un seul homme, Paul Beuve, employé de bureau, qui possédait en 1902 plus de 8.000 pièces à l’effigie d’Hugo. Le musée, à qui il a cédé une bonne partie de sa collection dès son ouverture en 1903, lui rend également hommage.

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/25405-hugobjets-marketing-victor-hugo-epoque.htm

Publié dans Patrimoine culturel, patrimoine écrit, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

La Chine s’efforce d’améliorer la préservation des œuvres ethniques anciennes

Posté par Serge Bénard le 1 avril 2011

LE30.03.2011 À 04:56| ©2011CHINE NOUVELLE

La Chine va renforcer encore davantage la protection des oeuvres anciennes écrites en langues de minorités ethniques d’ici cinq ans afin de mieux conserver les œuvres anciennes.

La Chine va redoubler d’efforts pour protéger les oeuvres ethniques anciennes, en adoptant des politiques favorables et en utilisant davantage de fonds et de ressources humaines, a annoncé mardi le ministère chinois de la Culture dans une déclaration.

Le ministère va lancer un projet spécial à ce sujet dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest) pour la collecte des textes et des bibliographies anciennes et la publication des oeuvres classiques importantes.

Il va également mettre en place un système de certification avec lequel seuls les professionnels certifiés seront autorisés à s’engager dans le travail concernant la restauration des livres anciens, selon cette déclaration.

Le ministère projette aussi d’accélérer la digitalisation des livres anciens en établissant une banque de données qui permettra aux gens l’accès aux œuvres numériques via internet.


Source :http://www.chine-informations.com/actualite/la-chine-efforce-ameliorer-la-preservation-des-oeuvres-ethniques_28691.html#ixzz1IGCRfIiS

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Numérique, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

1...34567...14
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar