• Accueil
  • > Patrimoine culturel, patrimoine écrit

Jean-Jacques Rousseau (1712-1788) est inscrit comme trésor culturel au patrimoine mondial de l’Unesco

Posté par Serge Bénard le 2 juin 2011

01 juin 2011 19:05

La Suisse a enfin un de ses trésors culturels inscrit à « Mémoire du Monde » de l’Unesco. Grâce à l’écrivain helvétique Jean-Jacques Rousseau (1712-1788) ainsi qu’à la Bibliothèque de Genève (BGE) et à la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel (BPUN). Les 2 collections contiennent les principaux manuscrits des oeuvres du philosophe, les premières éditions de ses ouvrages, des images et le masque mortuaire du penseur. La BPUN a présenté mercredi à la presse certains de ses trésors, la BGE fait de même vendredi. L’inscription au patrimoine mondial a été annoncée le 26 mai par l’Unesco.

Source : http://www.tsr.ch/info/culture/3181875-jean-jacques-rousseau-1712-1788-est-inscrit-comme-tresor-culturel-au-patrimoine-mondial-de-l-unesco.html

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Francophonie, langue française, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Tolstoï ou « La Mémoire du monde »

Posté par Serge Bénard le 31 mai 2011

 

28.05.2011, 22:13

Tolstoï ou « La Mémoire du monde » dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. 3RIA-518741-Preview

Photo: RIA Novosti




La bibliothèque privée de Léon Tolstoï mérite bien sa place au registre de « Mémoire du monde », programme de l’UNESCO de protection du patrimoine documentaire. Cette possibilité a été soulevée  à Manchester lors de la réunion du Comité consultatif international spécial qui a eu lieu du 22 au 25 mai.

La bibliothèque du grand écrivain russe fait partie des 80 œuvres qui constituent le patrimoine documentaire de l’humanité. Il s’agit des réalisations intellectuelles et spirituelles de l’humanité des traités de médecine chinoise ancienne au chef-d’œuvre cinématographique expressionniste de Fritz Lang  Metropolis.  La bibliothèque de Léon Tolstoï occupe une place à part dans ce registre d’une immense richesse intellectuelle. Pourquoi ?

Premièrement, c’est une des plus grandes bibliothèques d’écrivain au monde avec ses 22 000 volumes en 30 langues. Deuxièmement, sa composition caractérise à la fois son propriétaire et en dit long sur les réalisations intellectuelles et spirituelles de l’humanité dans son ensemble. Ces richesses inestimables sont conservées au musée-domaine de Tolstoï à Yasnaïa Polïana. « Les livres s’alignent sur les mêmes rayonnages que du vivant de l’écrivain », explique la collaboratrice du musée Galina Alexeeva.

Lire la suite :  http://french.ruvr.ru/2011/05/28/50923134.html

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Patrimoine[s] écrit[s] en Bourgogne

Posté par Serge Bénard le 31 mai 2011

 affichepeb2011bdrvb.jpeg

 

Le patrimoine écrit, qu’est-ce-que c’est ?
Manuscrits, livres anciens, correspondances, registres, cadastres, journaux, gravures, photographies,
partitions… tous ces documents sont remarquables par leur ancienneté, leur rareté ou par la
valeur qu’ils représentent qu’elle soit intellectuelle, littéraire, historique, administrative ou encore
esthétique.
Les mots associés à ce patrimoine laissent souvent perplexe : incunable, palimpseste, antiphonaire,
enluminure, missel, archive, livre d’artiste, confiscations révolutionnaires, fonds, dépôts, legs, etc.
Ces documents sont pourtant essentiels pour transmettre la mémoire vivante des siècles passés et
pour mieux comprendre notre histoire. C’est pourquoi nous vous invitons, cet été encore, à pousser
les portes des bibliothèques, des archives et de bien d’autres lieux détenteurs de ce[s] patrimoine[s]
écrit[s] pour vous laisser guider et émerveiller au travers de visites, d’expositions ou de présentations
de documents patrimoniaux.
Soyez curieux et laissez vous surprendre par les somptueuses miniatures des manuscrits médiévaux
d’Autun, de Cîteaux, de Cluny ou encore par les monuments de l’édition française du 18
ème
 siècle tels
que l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, entrez dans l’histoire intrigante des monstres du médecin
Aldrovandi au 17
ème
siècle, partez à la quête de la Toison d’or, ou en Égypte avec Bonaparte…
Profitez donc de votre été pour voyager autrement en Bourgogne, c’est gratuit !
George Bassan
Présidente

Publié dans Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Les bibliothèques dans le CCFr et la base patrimoine

Posté par Serge Bénard le 28 mai 2011

 

 

Bonjour,

Les bibliothèques dans le CCFr et la base patrimoine dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs

carte de France avec les bibliothèques dont les fonds patrimoniaux sont présents dans le CCFr et les « opérations en cours » (Source : BBf, tous droits réservés)

La question revient souvent ici ou là à propos des fonds patrimoniaux décrits dans leCatalogue Collectif de France (ou CCFr), plus spécifiquement dans la Base Patrimoine, regroupant  « plus de trois millions de documents conservés dans plus de 100 fonds patrimoniaux, locaux ou spécialisés des bibliothèques françaises ». J’avais déjà évoqué avec vous l’emploi à tort et à travers de la mention « inconnu à la Bnf et au CCFr », ou encore « un seul exemplaire au CCFr »…

Un article récent paru dans le BBF établit un état des lieux et les évolutions à venir de ce catalogue collectif national. Il nous propose une très intéressante carte montrant les bibliothèques dont le fonds patrimonial est signalé dans le CCFr et les bibliothèques dont l’intégration est en cours. Pas besoin de longs discours : de grosses bibliothèques ne figurent pas dans le catalogue : Carpentras, Reims, Bordeaux, Arras, Brest, Chartres, Colmar, Le Havre….

Il y’a encore de la marge. En 1998 on comptait 4318 bibliothèques publiques en France. Parmi celles-ci (en dehors des 54 bibliothèques municipales classées) un nombre important détient des fonds patrimoniaux non négligeables. Le répertoire « Adresses des bibliothèques publiques » du Ministère de la Culture (accessible en ligne) permet de trouver 315 bibliothèques disposant d’un fonds patrimonial (il en manque). Il reste donc encore bien des richesses enfouies et bien des découvertes à faire, les personnes travaillant à l’enrichissement du CCFr en sont conscientes !

Borda, Xavier, Falconnet, Véronique, Sirdey, Jérôme, « Le catalogue collectif de France, pour quoi faire ? », BBF, 2011, n° 2, p. 71-76. [en ligne]

Léo Mabmacien

PS : une bonne chose : les fonds du 19e siècle (jusqu’en 1914) sont maintenant pris en compte dans les fonds patrimoniaux. Un rappel également : les fonds locaux et spécialisés sont intégrés sans limitation de date !

Source : http://bibliomab.wordpress.com/2011/05/27/en-bref-les-bibliotheques-dans-le-ccfr-et-la-base-patrimoine/

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Inde – Crowfunding pour numériser et sauver des manuscrits

Posté par Serge Bénard le 28 mai 2011

L’idée chemine, un peu partout…

 

Rédigé par Clément S., le vendredi 27 mai 2011 à 10h22

 

La Bibliothèque nationale de France avait lancé une opération de crowfunding, invitant les internautes à financer la numérisation d’un ouvrage, en devenant son parrain. Le principe semble se démocratiser, puisqu’on le retrouve désormais… en Inde.

Adoptez un livre, pour le préserver et lui donner une vie numérique, l’idée était intéressante. (notre actualitté) 

Dans le cadre du projet emmené par BookGanga, le principe et le même. Mandar Jogleka, fondateur de la société explique que convertir l’ensemble des manuscrits anciens, existants en Inde, est une tâche gigantesque. « Nous avons donc décidé d’impliquer le public dans ce projet. Notre premier objectif est de convertir les textes littéraires écrits en marathi ancien en version numérique. »

Inde - Crowfunding pour numériser et sauver des manuscrits dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies v-23883

« La plupart de ces livres anciens sont dans un état de délabrement avancé. Leur entretien est soit impossible, soit particulièrement coûteux. Nous avons donc pensé à les transformer en version numérique », poursuit-il. Et tous ceux qui paieront apporteront leur contribution dans ce projet seront alors baptisés parents, pour leur acte d’adoption. 

L’internaute peut ainsi choisir le texte qu’il souhaite adopter, et participe au coût de la numérisation du livre. Les ouvrages sont conservés à Pune, aux États-Unis, et la participation n’est pas particulièrement onéreuse. 

Grosso modo, le stock de livres à numériser est de 40.000 ouvrages, qui par la suite pourront être commercialisés sur différentes plateformes de vente. « Certaines institutions gouvernementales travaillent à ces projets, mais un travail immense reste à faire. Si nous ne faisons pas les efforts pour préserver ces livres, nous risquons de les perdre tous. »

La participation du grand public devient alors indispensable… Source :

http://www.actualitte.com/actualite/26336-numeriser-preserver-maunuscrits-inde-financer.htm

(viaTimes of India) 

 

 

 

 

 

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Conservateur, bibliographie, Livre, histoire, bibliographie, Numérique, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Japon – La BN se penche sur la conservation de la culture populaire

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

 

manga.jpgLa très honorable National Diet Library du Japon( bibliothèque nationale) et l’Agency for Cultural Affairs (organe du Ministère de l’Éducation, de la culture, des sports, des sciences et des technologies japonaises) vont travailler ensemble à un projet de conservation de la culture populaire. Il s’agira en fait « de préserver, conserver et archiver des programmes de télévision et de radio, la musique, les manga, les films d’animations, les jeux vidéo et autres médias… »
La National Diet Library va se concentrer sur la préservation des livres, journaux, magazines, CD, DVD et autres médias alors que l’Agency for Cultural Affairs, elle, se concentrera sur la préservation « du matériel en rapport avec l’histoire, l’art, le folklore, les industries et les sciences naturelles… »

300pxndltokyo20070508.jpg

Image via Wikipedia


Ce projet ambitieux est divisé en trois parties :

- Récolte, numérisation et sauvegarde (archives numériques) des programmes de télévision
- Pour la musique et la radio : récolte, numérisation et sauvegarde des programmes et des œuvres, (préservation aussi des matériels de lecture)
- Et enfin, autour « du manga, des films d’animations, des jeux vidéo et autres médias… » : collecter, archiver et sauvegarder les œuvres, développer des informations bibliographiques et collaborer à un système d’informations sur ces thèmes…

En 2009, le premier ministre de l’époque Taro Aso  avait proposé la création d’un musée de la culture où de nombreuses expositions, autour du manga notamment, devaient avoir lieu mais cette construction de 12 milliards de yens (+ de 100 millions d’euros) avait été vivement critiquée par l’opposition car on l’accusait de vouloir créer un « manga café »  .. national  (et donc d’utiliser l’argent public autour de ces propres centres d’intérêt…) Le projet avait été abandonné par le gouvernement, car jugé « non nécessaire » à l’époque.

Rappelons aussi qu’il existe, depuis 2006, un musée du manga à Kyoto nommé Kyoto International Manga Museum.

Source : http://www.bibliofrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=1139:le-japon-se-penche-sur-la-conservation-de-sa-culture-populaire&catid=57:-articles-de-bibliofrance&Itemid=38

Publié dans Bibliothèques du monde, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Sur le bout des langues

Posté par Serge Bénard le 21 mai 2011

 Sur le bout des langues	 dans Patrimoine culturel, patrimoine écrit spacer
spacer dans Patrimoine culturel, patrimoine écrit
Sur le bout des langues Lorsque j’étais petit, la première langue étrangère à avoir piqué ma curiosité a été l’égyptien hiéroglyphique. Je me souviens de cette image d’Anubis, dans une encyclopédie dont je disposais à la maison, en train d’embaumer un roi, et de tous ces caractères illisibles autour de lui. Depuis, je rêve d’être en mesure de les comprendre. En grandissant, j’ai bien sûr découvert plein d’alphabets et de langues. Pour certaines, je ne connais que la prononciation des lettres mais pas le sens des mots et pour d’autres, ce sont quelques phrases complètes mais d’utilisation limitée. Le but du présent article est de faire connaître des ouvrages disponibles, principalement sur les langues anciennes, pour les apprendre, les pratiquer et surtout, pour s’amuser. 2010 a été une bonne année pour la parution de ce type d’ouvrages, en particulier ceux qui abordent l’égyptien hiéroglyphique.
spacer
 
Par Shannon Desbiens, librairie Les Bouquinistes 2011/05/20
———————————————————————————–
hieroglyphe0 

Les hiéroglyphes
J’ai mis du temps à me décider à chercher à en savoir plus sur cette écriture mystérieuse. Le premier à m’avoir offert l’opportunité de faire mes premiers pas a été Christian Jacq avec son Petit Champollion Illustré (épuisé). Ce petit livre nous initie à l’alphabet de base (il existe environ 4500 caractères) et à l’apprentissage de certains mots clés qu’il nous arrive de voir sur les monuments. J’ai ensuite mis la main sur d’autres livres d’histoire des hiéroglyphes, incluant parfois une petite méthode, mais rien qui me satisfasse assez, et ce, jusqu’à ce que je trouveHiéroglyphes de l’Égypte ancienne : Guide pratique de J. Kamrin (épuisé). Une méthode un peu plus complexe, avec exercices. C’était presque parfait, mais il manquait encore quelque chose… J’étais plus affamé, je voulais un livre qui ne soit pas universitaire (français ou américain et hors de prix) et qui demeure accessible pour un gars comme moi; pas trop compliqué et qui me permette d’apprendre à mon rythme, en allant plus loin que la simple base. C’est alors qu’est apparue sur nos tablettes une toute petite méthode avec tout plein de contenu : la méthode Assimil L’égyptien hiéroglyphique! De plus, un dictionnaire égyptien-français de Y. Bonnamy et A. Sakek sortait en librairie quelques semaines plus tard! Je croyais rêver.

Lire la suite : http://www.lelibraire.org/article.asp?cat=7&id=5828

Publié dans Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Japon – Un restaurant aux merveilleuses couleurs du pays d’Alice

Posté par Serge Bénard le 21 mai 2011

 

Quand Alice s’invite à votre table

Un tout nouveau restaurant a ouvert ses portes à Tokyo, choisissant comme thème le grand voyage d’Alice et en cela, espère rendre un hommage ─ on l’espère goûteux, sinon bien cuit ─ à l’œuvre de Lewis Carroll.

Japon - Un restaurant aux merveilleuses couleurs du pays d'Alice dans Actualité - Événement v-23796

L’établissement intitulé Alice in Wonderland, est localisé dans le quartier de Ginza et appartient à la filialeDiamond Dinning. Avant de nous proposer des diamants à l’apéritif, il nous offre la vision délicieuse de gigantesques fresques aux couleurs de pays des merveilles. 

v-23797 dans Livres

Sa surface de plus de 200 m2 est divisée en plusieurs salles qui reprennent les différentes thématiques du roman, d’après un concept développé par Fantastic Design Works et inspiré par le dessin animé de 1951.

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/26219-alice-pays-merveilles-restaurant-japon.htm

Publié dans Actualité - Événement, Livres, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Des trésors du patrimoine de Lille 3 dévoilés

Posté par Serge Bénard le 18 mai 2011


La bibliothèque centrale de l’université de Lille3 recèle de nombreux trésors, notamment des livres médiévaux très rares.

La mission de l’université va bien au-delà du seul enseignement ou de la recherche : elle est aussi lieu de vie culturelle et surtout de conservation d’un patrimoine en constante évolution. Et exposé jusqu’au 4 juin dans les universités.


CHRISTELLE JEUDY > christelle.jeudy@nordeclair.fr
Une université pour apprendre et enseigner, d’accord. Mais aussi pour y découvrir la richesse de son patrimoine, qu’il soit culturel, artistique, littéraire, scientifique… Aussi divers et varié que peut l’être l’histoire des universités lilloises. Aussi riche que les travaux des enseignants-chercheurs, eux aussi éléments d’un patrimoine universitaire commun qui va se donner à voir dès demain dans les universités du Pôle régional d’enseignement supérieur. Et d’abord à Lille 3, où est inauguré ce soir l’exposition « Enseigner, Rechercher ». L’université a publié Histoire et patrimoine et Collections patrimoniales de Lille 3, deux ouvrages pour dire l’histoire de l’université mais aussi l’importance accordée à Lille 3 au patrimoine. « On identifie, on restaure, on met en valeur », explique Christian Hauer, premier vice-président, pour qui l’université accompagne financièrement cet effort. « Environ 20 000 euros ont été consacrés l’an dernier à tout ce qui est patrimoine et restauration », indique-t-il.
Collections d’égyptologie, manuscrits anciens, dessins d’architectes ou documents de chercheurs laissent ainsi « une trace des missions de l’université ». Autant de collections à partir desquelles se poursuivent, encore aujourd’hui et au-delà des ans, des travaux de recherche.

Lire la suite : http://www.nordeclair.fr/Actualite/2011/05/17/des-tresors-du-patrimoine-de-lille-3-dev.shtml

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

De nouveaux inscrits sur le registre de la Mémoire du monde

Posté par Serge Bénard le 18 mai 2011

Par Béatrice Michel, le 17 mai 2011

L’UNESCO vient de publier sur son site internet un extrait de la liste de plus de 80 collections et documents d’archives remarquables, susceptibles d’être inscrits sur le Registre de la Mémoire du Monde en 2011. Parmi ces documents, la bibliothèque personnelle de Tolstoï, la collection Jean-Jacques Rousseau de Genève et de Neufchâtel, le plus vieux livre iranien de mathématiques et d’astrologie, le Al-Tafhim li Awa’il Sana’at al-Tanjim du célèbre Abu-Rayhan al-Biruni (973-1048),  les archives de l’écrivaine danoise Karen Blixen, les archives du compositeur autrichien du XXème siècle, Arnold Schönberg.
Ces propositions seront examinées prochainement par les 14 experts du comité consultatif international (CCI) puis seront soumises pour approbation à la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova avant leur ajout aux 193 collections et documents figurant déjà sur le registre de la Mémoire du monde.

Lire la suite : La bibliothèque personnelle de Tolstoï et le plus vieux livre de mathématiques et d’astrologie iranien parmi les nouvelles nominations au Registre de la Mémoire du monde, UNESCOPRESS, 16 mai 2011.
logo de l'unesco
© UNESCO

Pour aller plus loin :

Source : http://www.enssib.fr/breves/2011/05/17/de-nouveaux-inscrits-sur-le-registre-de-la-memoire-du-monde

Publié dans Archives, archivistes, Associations, syndicats, fondations, académies, clubs, , Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

12345...14
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar