Les adeptes des livres numériques n’en veulent pas pour leurs enfants

Posté par Serge Bénard le 22 novembre 2011

 Un enfant lit une BD, 11 novembre 2009. Chris Schroeder via Flickr CC License by

Si la montée des livres numériques menace de plus en plus la survie de l’imprimé, les livres, ces objets physiques faits de papier, d’encre et de plastique ont malgré tout toujours autant de succès chez les jeunes et surtout chez les enfants en bas-âge.

Pourquoi? Parce que pour une grande majorité, les parents, et même ceux qui se sont convertis au numérique, préfèrent que leurs enfants apprennent à lire avec de vrais livres selon le New York Times.

Ils sont en effet beaucoup à affirmer que tourner les pages de livres plus ou moins volumineux, avec des images et un texte plus ou moins grands, est essentiel pour des enfants qui apprennent à lire et à se  familiariser avec les formes, les couleurs, et les grandeurs.

Lire la suite : http://backoffice.slate.fr/lien/46521/livres-numeriques-parents-enfants

Publié dans Apprentissage de la lecture, alphabétisation, illetrism, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Lecture, lecteur, lectorat, Livre, histoire, bibliographie, Promotion du livre et de la lecture, dons de livres | Commentaires fermés

Québec – La location de livres électroniques arrive dans les bibliothèques

Posté par Serge Bénard le 22 novembre 2011

Une plateforme développée en partenariat avec De Marque.

Par Victor de Sepausy, le mardi 22 novembre 2011 à 01:16:24 

Afin de ne pas rater le virage du numérique, 750 bibliothèques publiques se retrouvent unies, au Québec, derrière la mise en place d’une plateforme permettant la location de livres numériques.

 

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/lecture-numerique/acteurs-numeriques/quebec-la-location-de-livres-electroniques-arrive-dans-les-bibliotheques-29970.htm

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Editions, librairies et bibliothèques numérisées | Commentaires fermés

États-Unis – Des ventes d’ebooks multipliées par 7 entre 2010 et 2015 (Barnes & Noble)

Posté par Serge Bénard le 22 novembre 2011

Par contre les ventes de livres imprimés tomberaient de 21 à 14 milliards de dollars.

Par Mario, le lundi 21 novembre 2011 à 15:25:08 

Lors d’une présentation au Liberty Media’s investor meeting, jeudi dernier, le libraire Barnes & Noble a fait part de ses prévisions pour le marché du livre imprimé et numérique. Des constats intéressants, tout autant que les pronostics posés par la chaîne.

Celle-ci estime en effet que le marché du livre imprimé va décroître pour passer de 21 milliards de dollars en 2010 à 14 milliards de dollars en 2015. Parallèlement à cela, le marché du livre numérique devrait passer selon le libraire de 1 milliard de dollars en 2010 à 7 milliards de dollars en 2015. L’un dans l’autre, donc, la perte en papier devrait être compensée par les ventes de numériques, si l’on suit leur projection.

 

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/lecture-numerique/usages/des-ventes-d-ebooks-multipliees-par-7-entre-2010-et-2015-barnes-noble-29959.htm

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc., Livre, histoire, bibliographie, Marchés, parts de marché, Résultats, chiffres | Commentaires fermés

Après le papier

Posté par Serge Bénard le 20 novembre 2011

Publié le 19 novembre 2011 à 06h00 | Mis à jour le 19 novembre 2011 à 06h00

Pour la plupart des genres d'ouvrages, l'avenir appartient... (AP)

Pour la plupart des genres d’ouvrages, l’avenir appartient au livre numérique. Ci-dessus, le lecteur numérique Kindle d’Amazon.

AP

Après le papier dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse 9971

Mario Roy
La Presse

Rien ne disparaît jamais complètement. La preuve? On trouve encore aujourd’hui des graveurs sur pierre. Ainsi que des… livres papier! Sans rire, il est rassurant de constater qu’un objet manufacturé depuis presque 600 ans est encore actuel, comme le montre l’achalandage au 34e Salon du livre de Montréal.

Néanmoins, en février dernier, s’est produit un événement crucial pour tous ceux qui se passionnent non pas pour l’objet, mais pour ses contenus. Ce mois-là, aux États-Unis, il s’est pour la première fois écoulé davantage de livres numériques que de livres de poche ou même de «hardcover», format sous lequel sont publiées les nouveautés.

Aujourd’hui, le plus important libraire américain, Amazon, vend 143 livres numériques pour 100 «hardcover». Et ce, à un prix moyen presque trois fois inférieur (10,23 contre 26,63$CAN).

Lire la suite : http://www.cyberpresse.ca/debats/editorialistes/mario-roy/201111/18/01-4469427-apres-le-papier.php


Publié dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Edition, éditeurs, Livre, histoire, bibliographie, Marchés, parts de marché, Numérique, Résultats, chiffres | Commentaires fermés

Hommage à Hubert Nyssen via le catalogue numérique des éditions Actes Sud

Posté par Serge Bénard le 19 novembre 2011

18 novembre 2011

ePagine, sélections 11/11 #1 Hubert Nyssen / Actes Sud

Comme annoncé hier, ce blog inaugure une petite série consacrée aux sélections de livres numériques mis en avant actuellement sur les « tables » en page d’accueil des sites ePagine et Place des libraires numérique. La sélection du jour est dédiée à Hubert Nyssen, fondateur des éditions Actes Sud, ainsi qu’à tous les auteurs de la maison d’édition, notamment Jérôme Ferrari dont vous pourrez lire plus bas un extrait de Où j’ai laissé mon âme et visionner une vidéo (lecture & interview). Lors du prochain rendez-vous il sera question de lectures 100 % numériques. (500ème billet publié sur ce blog)

Hommage à Hubert Nyssen via le catalogue numérique des éditions Actes Sud dans ebooks, livres numériques, livrels, etc. Actes_sud

Hommage à Hubert Nyssen via le catalogue numérique des éditions Actes Sud

 Lire la suite : http://blog.epagine.fr/index.php/2011/11/epagine-selections-1111-1-hubert-nyssen-actes-sud/


Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc., Edition, éditeurs, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé, Sélections | Commentaires fermés

Le prix unique sur le livre numérique entre en application

Posté par Serge Bénard le 19 novembre 2011

Le prix unique sur le livre numérique entre en application dans ebooks, livres numériques, livrels, etc. dot

Le Syndicat national de l’édition se félicite de la publication au Journal officiel du décret relatif au prix du livre numérique. Le texte, publié vendredi 11 novembre 2011, fixe les modalités selon lesquelles les éditeurs devront fixer et afficher le tarif d’une œuvre dématérialisée. L’article 4 stipule ainsi : « Le prix de vente au public d’une offre de livre numérique, communiqué par l’éditeur (…) doit être porté à la connaissance des personnes auxquelles cette offre est destinée de manière non équivoque visible et lisible. » Il convient donc d’afficher un tarif « toutes taxes comprises ».

Lire la suite : http://www.01net.com/editorial/546664/le-prix-unique-sur-le-livre-numerique-entre-en-application/

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc., Prix du livre | Commentaires fermés

Jungle lance sa BD numérique

Posté par Serge Bénard le 18 novembre 2011


Jungle lance sa BD numérique


Le label publie une BD exclusivement disponible en format numérique en France : « Steve Jobs, histoire d’un visionnaire ». 

Le label Jungle (détenu à 50% par Casterman et à 50% par le groupe Steinkis), qui a rejoint la plateforme izneo en juillet dernier, intègre le marché de l’édition numérique et publie un album BD disponible exclusivement en lecture digitale en France : « Steve Jobs, histoire d’un visionnaire » est la version française de la biographie du fondateur d’Apple parue chez Bluewater en version papier aux Etats-Unis. 

 

Lire la suite : http://www.toutenbd.com/article.php3?id_article=3912

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Arts graphiques, BD, illustrateurs, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Edition, éditeurs, Numérique | Commentaires fermés

«Les livres et après ?» : Beigbeder/Finkielkraut contre Bon ! A vous de choisir…

Posté par Serge Bénard le 14 novembre 2011

«Les livres et après ?» : Beigbeder/Finkielkraut contre Bon ! A vous de choisir… dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuseCe week-end, lors de l’émission «Répliques»diffusée sur France Culture, deux visions diamétralement opposées se sont affrontéesconcernant l’avenir du livre papier et du roman  :

- une vision très pessimiste voire apocalyptique mais néanmoins légitime dans son questionnement, annonçant «la mort du roman dans le sillage de la disparition annoncée du livre papier» ; celle de l’écrivain et critique littéraire Frédéric Beigbeder soutenue par l’animateur de l’émission Alain Finkielkraut.

- la vision plus optimiste, réaliste et pragmatique de l’écrivain et éditeur numériqueFrançois Bon qui «nous pousse à regarder les choses en face. Sans panique, ni catastrophisme.»

François BON : «Pour moi, l’iPad est plus confortable qu’un livre imprimé : il est moins lourd, j’ai mes dictionnaires dedans, je peux prendre de longues notes dessus et les exporter ensuite vers mon site.» (interview «La vie.fr»).

♣ ÉCOUTER LE PODCAST DE L’ÉMISSION (52 min) :

♣ Bibliographie de l’émission : ICI

♣ Interview de François BON : ICI

 ♣ Robert Darnton : «Le livre numérique ne tuera pas le papier, au contraire» : ICI

Publié dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critique, journaliste, faiseur d'articles, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Editions, librairies et bibliothèques numérisées, Livre, histoire, bibliographie, Téléchargement, piratage | Commentaires fermés

Un peu d’optimisme pour l’industrie du livre et de quoi sourire

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

En tout cas, regarder le futur en se disant que ça ira mieux…

Par Nicolas Gary, le vendredi 11 novembre 2011 à 09:07:06

Dans l’ensemble des mutations qui se déploient, l’industrie du livre garde manifestement le sourire. S’il est parfois un peu crispé, une récente étude de la Book Industry Strategy Group pourrait l’adoucir quelque peu…

En Australie, le lancement récent de la librairie Google eBooks a fait quelque peu basculer le paysage. Désormais, il faut donc compter sur un gros acteur supplémentaire. Mais l’enquête montre qu’en 2020, l’industrie du livre numérique en Australie sera une activité rentable, compétitive et même en mesure de « jouer un rôle important dans l’économie mondiale du marché de langue anglaise ».

Si ça, ça ne vous redonne pas le sourire…

Évidemment, c’est un peu lointain, comme projection. Et à ce jour, le marché pèse 1,5 % de la valeur totale des ventes de livres, estimée à 2,3 milliards $ AU. D’ici 2014, cette part devrait atteindre entre 6 et 25 % estime-t-on. Là encore, plus un râteau qu’une fourchette, dans l’estimation.

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/monde-edition/international/un-peu-d-optimisme-pour-l-industrie-du-livre-et-de-quoi-sourire-29750.htm

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc., Economie du livre, Edition numérique, éditon en ligne, Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé, Livre, histoire, bibliographie, Marchés, parts de marché, Numérique | Commentaires fermés

eBook | Le Roi des éditeurs – Laurent Margantin

Posté par Serge Bénard le 12 novembre 2011


eBook | Le Roi des éditeurs – Laurent Margantin dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc.

Avec une préface de Nicolas Gary dedans

IL est la littérature à lui tout seul. IL est le Roi des Éditeurs, le descendant direct de Gaston 1er. La littérature lui doit tout et IL ne doit rien à la littérarure. IL est le Roi des Éditeurs. Du haut de sa montagne de papier, IL règne en despote sanguinaire sur le milieu de l’édition depuis un siècle. Pour son centenaire, le Roi a eu droit à toutes les attentions de la part de ses auteurs qui le craignent et de ses moines lecteurs qui lisent les yeux fermés tout ce qu’IL édite car tout ce qu’IL édite, c’est la littérature, le seule, la vraie. IL a eu droit à son exposition à Paris et a une rue qui porte désormais son nom. Mais une grande menace plane sur le royaume du Roi des Éditeurs: le numérique. Les auteurs se rebellent sur le Net et remettent en cause sa suprématie. Le Roi n’a pas d’autres choix que de descendre de sa montagne de papier pour tenter de les combattre un à un. La confrontation est inévitable.

Le premier « tweet » racontant la saga du Roi des Éditeurs est né en mars 2011 sur l’impulsion de l’auteur Laurent Margantin. Une expérience d’écriture originale puisqu’elle s’est appuyée au quotidien sur la participation des lecteurs via le réseau social de micro-blogging Twitter. Le Roi des Éditeurs est une farce contemporaine, une satire de notre temps, une performance de la part d’un auteur au clavier acéré. À lire exclusivement en numérique et surtout pas seulement au premier degré, surtout pas au premier degré.

Lire la suite : http://comprendrelelivrenumerique.com/2011/11/12/ebook-le-roi-des-editeurs/


Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., ebooks, livres numériques, livrels, etc., Edition, éditeurs | Commentaires fermés

12345...62
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar