Portrait – Sandrine Monfort : bienvenue en « thrillosophie »

Posté par Serge Bénard le 5 octobre 2011

 

4 octobre 2011

By Thierry Laye

Portrait - Sandrine Monfort : bienvenue en C’est un néol­o­gisme. La Thril­loso­phie n’existe pas… ou depuis peu seule­ment. Grâce à la ren­con­tre de deux mon­des : le Thriller et la Philoso­phie. Et si San­drine Mon­fort y était pour quelque chose à cette entrem­ise ? Yveli­noise pure souche, elle a pub­lié cette année son pre­mier roman : “En proie au temps”. Un Thriller philosophique, juste­ment. Elle y raconte les aven­tures d’Alisson Ack­en­sil, une jeune pédi­a­tre can­céro­logue téméraire…

Lire la suite : http://www.yvelinesinfos.com/divers1/13910-portrait-sandrine-monfort-bienvenue-en-thrillosophie.html

 

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Entretiens, portraits, rencontres, interviews, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres, Leur premier livre | 1 Commentaire »

Caroline Deyns a présenté son premier roman, « Tour de plume »

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2011

lundi 03.10.2011, 05:26 - La Voix du Nord

 La lecture de l'auteur de ce roman a été très appréciée par l'auditoire. La lecture de l’auteur de ce roman a été très appréciée par l’auditoire.

Native de Valenciennes, Caroline Deyns a rencontré ses lecteurs jeudi lors de la présentation de son premier roman, Tour de plume, à la bibliothèque. Elle a fait sa scolarité à l’école des Acacias puis à Froissart, avant de fréquenter le collège Watteau et les lycées Wallon et Watteau. Elle a été employée à la bibliothèque durant un job d’été, ainsi que dans une librairie à Lille. Ce n’est donc pas un hasard si les personnages de son récit ont en commun la littérature et les mots et sont reliés par un stylo plume qui tourne de main en main. D’où le titre proposé par l’éditeur.

Lire la suite : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Valenciennes/actualite/Valenciennes/2011/10/03/article_caroline-deyns-a-presente-son-premier-ro.shtml

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Lectures publiques, promenades et tourisme littéraires, théâtre, Leur premier livre | Commentaires fermés

Le livre du jour – Mélanges de sangs, Roger Smith

Posté par Serge Bénard le 2 octobre 2011

Rédigé par Cécile, le vendredi 30 septembre 2011 à 13h32

Afrique du Sud, de nos jours. L’apartheid est bien révolu mais l’harmonie entre Noirs et Blancs est encore un doux rêve et les contrastes entre la population du Cap, une évidence bien visible. Les quartiers cossus, « sanctuaire des privilèges » sont peuplés de Blancs et le ghetto noir des Cap flats regorge de malfrats, junkies et autres marginaux condamnés d’avance, sans illusions ni espoir d’une vie meilleure.

Un lieu de désolation, « groupes aux coins des rues, gangsters occupés à dealer, voisins qui s’insultent ». Le mélange de populations s’effectue de jour mais la nuit chacun retrouve son « camp » et les intrusions « hors milieu, hors temps » sont une transgression dangereuse qui mène fatalement au drame. Alors, prudence !

Le livre du jour - Mélanges de sangs, Roger Smith dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. v-25868Tous les personnages de ce roman vont se retrouver, à un moment, hors de leur territoire respectif et déclencher alors affrontements et ruptures fatals, dysfonctionnement inéluctable et destructeur. Une spirale infernale va tout emporter sur son passage, ne laissant personne indemne.

 

Lire la suite : http://www.actualitte.com/dossiers/1651-melanges-sangs-roger-smith-calmann.htm

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres, Le livre du jour, Leur premier livre | Commentaires fermés

Karsten Dümmel : Le Dossier Robert

Posté par Serge Bénard le 2 octobre 2011

Messagede valdok » Mer 28 Sep 2011 18:54

Goethe Institut – Mi septembre – Paris Karsten Dümmel vient nous présenter des passages de son premier roman, traduit en français Le Dossier Robert en compagnie de son éditeur. Son roman, il parle d’un jeune allemand de l’Est, Robert, diplômé en sciences, luttant pour la liberté d’expressions et de ce fait, se voit non seulement refuser l’accès aux carrières scientifiques mais contraint à des emplois sous-qualifiés. 

Il semblerait qu’il y ait toute une génération d’écrivains ayant vécu l’oppression du régime allemand de l’Est, qui aient envie d’apporter leur témoignage de cette terrible époque à travers leurs écrits.

 

Lire la suite : http://www.allemagne-au-max.com/forum/karsten-dummel-le-dossier-robert-vt9459.html


Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Leur premier livre, Rencontres auteurs, signatures, conférences | Commentaires fermés

Marina de Van: «Passer la nuit»

Posté par Serge Bénard le 28 septembre 2011

27-09-11 à 11:32 par Le Nouvel Observateur

PREMIER ROMAN. Pas d’histoire dans ce livre, mais la voix d’un être humain en panne, comme on le dit d’une voiture.

Née en 1971, Marina de Van est diplômée de la Fémis, scénariste et comédienne. Elle a joué dans «Regarde la mer» de François Ozon et dans «Je pense à vous» de Pascal Bonitzer. Photo: Vessela KrouchevaNée en 1971, Marina de Van est diplômée de la Fémis, scénariste et comédienne. Elle a joué dans «Regarde la mer» de François Ozon et dans «Je pense à vous» de Pascal Bonitzer. Photo: Vessela Kroucheva

L’histoire. Pas d’histoire dans ce livre, mais la voix d’un être humain en panne, comme on le dit d’une voiture. La narratrice fait le récit de journées passées chez elle, dans un état proche de la paralysie. Combler le vide est impossible. Chaque jour est une épreuve.

Lire la suite : http://bibliobs.nouvelobs.com/rentree-litteraire-2011/20110921.OBS0807/marina-de-van-passer-la-nuit.html

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Leur premier livre, Rentrée littéraire automne 2011 | Commentaires fermés

Michela Murgia : «Aucun d’entre nous ne vit toute sa vie»

Posté par Serge Bénard le 28 septembre 2011

Interview-Rencontre avec Michela Murgia

Recueilli par Claire Devarrieux

Considérée par sa mère comme «une erreur après trois réussites», une petite fille devient la fill’e anima, la «fille d’âme», de Bonaria, une veuve sévère. Le changement de toit se fait sans difficulté, l’enfant adopte l’adulte. Accabadora, récit poétique d’une émancipation féminine, commence en 1953, dans un village pauvre. Les deux guerres se font encore sentir. Ce monde est si superstitieux que le lecteur se demande s’il ne s’agit pas d’une Sardaigne fantasmagorique. La petite fille voit bientôt que la veuve, couturière le jour, s’absente la nuit. C’est un secret que tout le monde connaît. Quand quelqu’un arrive au terme de sa vie, on débarrasse sa chambre des objets qui pourraient le retenir sur terre, puis on fait venirl’accabadora, la «dernière mère». Quand il s’agit pour la famille d’euthanasier un vieillard avant terme, l’accabadora se fâche. Dans le roman de Michela Murgia, elle est aussi confrontée à la supplication d’un jeune homme, et elle cède. La «fille d’âme», qui avait réussi à trouver sa place auprès de Bonaria, a de nouveau l’impression d’être en pleine erreur.

Accabadora est le premier roman de Michela Murgia, écrivain sarde, collègue de Marcello Fois née en 1972, qui a publié un blog pour dénoncer les conditions de travail dans un call center, un guide de la Sardaigne et un essai sur la Vierge Marie. Elle est étonnamment douée, mais elle a autre chose à faire qu’écrire des romans. Elle est indépendantiste.

Lire la suite : http://www.liberation.fr/livres/01012362583-aucun-d-entre-nous-ne-vit-toute-sa-vie

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Entretiens, portraits, rencontres, interviews, Leur premier livre | Commentaires fermés

Le DRH de l’hôpital d’Hazebrouck vient de signer son premier roman

Posté par Serge Bénard le 28 septembre 2011

mercredi 28.09.2011, 05:13 - La Voix du Nord

 Ludovic Deloraine, 31ans, est d'origine picarde. Il est installé, aujourd'hui, à Sec-Bois.Ludovic Deloraine, 31ans, est d’origine picarde. Il est installé, aujourd’hui, à Sec-Bois.

|  • LE VISAGE DE L’ACTUALITÉ LUDOVIC DELORAINE |

Un nouveau venu vient de rejoindre la petite communauté des écrivains flamands. S’il est originaire de Picardie, Ludovic Deloraine est néanmoins un «  Flamand d’adoption ». Installé à Sec-Bois, il travaille à l’hôpital d’Hazebrouck en tant que responsable des ressources humaines. Ce jeune père de famille vient de signer son premier roman,« Le Clan Fimbulsson ».

Lire la suite : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Hazebrouck/actualite/Secteur_Hazebrouck/2011/09/28/article_le-drh-de-l-hopital-d-hazebrouck-vient-d.shtml

Publié dans Actualité - Événement, Leur premier livre, Rentrée littéraire automne 2011 | Commentaires fermés

Côte d’Ivoire – Edition de la première œuvre : des écrivains racontent leur calvaire

Posté par Serge Bénard le 27 septembre 2011

Publié le mardi 27 septembre 2011   |  Nord-Sud


 

 

 

Pendant que certains taxent la lecture de perte de temps, d’autres par contre tirent tout un tas de plaisir à faire lire leurs ami(es) et connaissances. Ces auteurs-vendeurs de rêves rencontrent ou ont fait face à des difficultés pour mettre des œuvres sur le marché.

Ils ont choisi d’être des écrivains. Très souvent pour diverses motivations. Si les uns écrivent pour l’amour des lettres, d’autres par contre, le font pour partager des histoires, des moments vécus et sensibiliser sur des faits de société. « C’est en entrant en contact avec des personnes comme Zadi Zaourou, Véronique Tadjo, Tiburce Koffi, Venance Konan que j’ai découvert qu’il n’y a rien d’extraordinaire pour sortir une œuvre. Ce sont des gens que j’ai trouvés très sympathiques », explique Michel Kipré, auteur de ‘’ Les secrets de l’Académie’’. Pour Isaïe Biton Koulibaly (IBK), c’est à cause de son goût très prononcé pour la lecture qu’il est arrivé à ce métier.  « Étant petit, j’étais chez mon oncle à Treichville qui avait une bibliothèque. Ce qui m’a encouragé à lire beaucoup. Depuis le collège, j’aimais la lecture », se réjouit-il. Mais, ce n’est pas aisé de produire et faire une œuvre littéraire, surtout, lorsque c’est la première fois. Le seul amour ne suffit pas.

Lire la suite : http://news.abidjan.net/h/411822.html

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Edition, éditeurs, Francophonie, langue française, Leur premier livre | Commentaires fermés

Anne Maro : « Je veux réhabiliter la littérature engagée »

Posté par Serge Bénard le 23 septembre 2011

Anne Maro

23/09/2011

En 2079, à quoi ressemblera le monde ? La question a déjà de quoi remuer. Mais pas autant qu’après la découverte du roman d’Anne Maro, Solution terminale. Professeur d’espagnol dans un collège situé entre le Vercors et la Chartreuse, passionnée de peinture et de sculpture, l’écrivain Anne Maro a surtout signé l’un des premiers romans les plus originaux et puissants de cette rentrée littéraire.

 

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/28531-twain-journal-eve-bibliotheque-censurer.htm


Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Leur premier livre, Rentrée littéraire automne 2011 | Commentaires fermés

Quand Jenni rencontre Defalvard

Posté par Serge Bénard le 23 septembre 2011

Ce sont les deux révélations de la rentrée. L’un, 48 ans, est issu d’une famille de gauche. L’autre a 19 ans et se déclare de droite. Ils avaient pourtant beaucoup à se dire sur l’identité nationale, les guerres coloniales, Michel Houellebecq et leurs lectures respectives. Dialogue exclusif.

Quand Jenni rencontre Defalvard

Lire la suite :  http://bibliobs.nouvelobs.com/rentree-litteraire-2011/20110922.OBS0902/quand-jenni-rencontre-defalvard.html

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Entretiens, portraits, rencontres, interviews, Leur premier livre, Rentrée littéraire automne 2011 | Commentaires fermés

12345...10
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar