• Accueil
  • > Choix des bibliothécaires

Choix du jour du bibliothécaire de la médiathèque de Saint-Raphaël (83)

Posté par Serge Bénard le 20 janvier 2011

getphoto6.jpeg

La cité des anges déchus 
John Berendt

Traducteur : Pierre Brévignon
Genre : Romans et nouvelles – étranger
Archipel, Paris, France

22.00 €

ISBN : 978-2-84187-968-7

GENCOD : 9782841879687

Sorti le : 03/10/2007

Choix de Franck Queyraud, MÉDIATHÈQUE DE SAINT-RAPHAËL à SAINT-RAPHAEL

Après la ville de Savannah, Géorgie (USA), l’auteur du célèbre Minuit dans le jardin du bien et du mal remet le couvert. Cette fois, il nous fait découvrir Venise d’une manière originale. De Casanova en passant par Henry James ou Paul Morand, nombre d’auteurs ont évoqué la sérénissime et ses mystères. John Berendt procède autrement en appliquant la méthode de son premier livre : découvrir la cité lacustre par ses illustres habitants, mondialement célèbres ou célèbres localement. Le fil rouge : John Berendt débarque à Venise trois jours après l’incendie qui ravagea la Fenice… Ce désastreux flamboiement brûle tout au long du livre en quête d’une explication… Malgré le désastre, on sourit souvent face à la truculence des vénitiens, la face cachée de certaines célébrités ou le snobisme compétitif des riches américains qui financent la reconstruction des monuments menacés d’anéantissement… Une belle galerie de portraits…

Publié dans Choix des bibliothécaires | Commentaires fermés

Choix du jour de bibliothécaire à Paris

Posté par Serge Bénard le 18 janvier 2011

 getphoto5.jpeg

 Rien ne nous survivra

Maïa Mazaurette

Genre : Science-fiction, Fantastique

Mnémos, Paris, France

Collection : Dédales

20.00 €

ISBN : 978-2-35408-051-8

GENCOD : 9782354080518

Sorti le : 21/08/2009

Choix de Comité SF, BIBLIOTHÈQUES DE LA VILLE DE PARIS à PARIS

Voici le récit d’une nouvelle forme de lutte entre les Anciens et les Modernes : les jeunes, non reconnus par la société autrement que comme des consommateurs, décident de rompre radicalement avec le modèle imposé. La guerre est déclarée, les moins de vingt-cinq ans décidant de passer leurs aînés par les armes. Ce roman fort et choquant nous offre une belle réflexion sur notre société.

Publié dans Choix des bibliothécaires | Commentaires fermés

Le choix du jour des bibliothécaires à Naours (80)

Posté par Serge Bénard le 9 janvier 2011

 Dans ma maison…

Thomas Scotto

Genre : Vie pratique
Editeur : La Maison en Carton, Sore

Prix : 16.00 € / 104.95 F

ISBN : 9782953038477

GENCOD : 9782953038477

Sorti le : 30/10/2010

Choix de Isabelle Ignaczak, BIBLIOTHÈQUE JEAN BALESDENS à NAOURS, France – 09/12/2010

Plein d’illustrateurs qui dessinent une maison. Et un auteur qui écrit sur ces maisons dessinées… et cela donne un très joli ouvrage. Tant par son aspect que par ce qu’il livre. De jolies maisons… différentes. Surprenantes. Adorables. Droites. Sombres. Bancales. Simples. Colorées. Étranges. Graphiques. Poétiques. Douces. Retournées…

Et puis il y a les textes que l’auteur a déposés à côté de ces maisons. L’auteur qui a cette écriture bien à lui, que je reconnais. Et à chaque fois ces mots donnent, surprennent, enveloppent. Construisent. Ils sont des fenêtres qui s’ouvrent. Des portes qui font entrer. Des toits qui protègent. Des murs d’émotions. Des mots qui imaginent et font imaginer. Des mots qui racontent et font raconter. Des mots poétiques avec une pincée de rire…un doux mélange.

Dans ma maison… j’ai aimé y entrer. J’ai aimé regarder et lire. J’y ai passé un joli moment. J’en suis ressortie souriante.

Un livre à mettre dans les mains des petits et des grands…

Publié dans Choix des bibliothécaires | Commentaires fermés

Le choix du jour des bibliothécaires à Aurillac (15)

Posté par Serge Bénard le 7 janvier 2011

getphoto2.jpeg

Le pardon

Danielle Berthier

Genre : Romans et nouvelles – français

MLD, Saint-Brieuc

Collection : Brèche

Prix : 13.00 € / 85.27

FISBN : 978-2-917116-20-3

GENCOD : 9782917116203

Choix de Michel Boyer, MÉDIATHÈQUE COMMUNAUTAIRE FRANÇOIS MITTERRAND à AURILLAC

« Nous n’avons de la lumière que le reflet », phrase forte qui balise, dès les premières pages, le récit de Danielle Berthier, « Le Pardon », en lui offrant d’entrée le ton juste et un écrin à des sentiments universels, et ici vivement incarnés : drame personnel, douleurs de l’intime, de l’absence, et grandeur du pardon.Dans les plis de ces pages d’une rare intensité s’affrontent des sentiments exacerbés par des références subtilement adossées au fatum antique : besoin de violence du père, nécessité de compréhension de la mère, présence du choeur attendant le dénouement, opposition entre l’obscurité de la « caverne » où se tapit celui par qui le malheur arrive et la lumière qui irradiait celui qui est parti.Au bout de la nuit reste l’absence avec laquelle continueront de vivre toujours la narratrice et son entourage.Au bout de la nuit filtre aussi la lumière du pardon, celle qui aide à percevoir, au bout de ses propres ténèbres, une lueur et un chemin sur lequel avancer n’est plus une impossibilité.Il est des livres dont les premières pages sont des promesses qui ne peuvent qu’être tenues : « Le Pardon » rejoint ces récits denses et intenses écrits « à coeur ouvert ».
Son battement vous accompagne longtemps, longtemps…

Publié dans Choix des bibliothécaires | Commentaires fermés

12
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar