États-Unis – Impression à la demande, directement en librairie

Posté par Serge Bénard le 17 mai 2011

Les indépendants auront une arme supplémentaire. Enfin, certains…

 

Rédigé par Clément S., le lundi 16 mai 2011 à 18h15

La présence, dans certaines librairies indépendantes des États-Unis, d’une grosse machine qui fait un peu de bruits, et vous imprime un livre neuf en une dizaine de minutes devrait se généraliser un peu, depuis la signature d’un accord entre l’American Bookseller Association et la firme On Demand Books.

Dans un communiqué de presse, on apprend en effet qu’au terme de cet accord, les librairies membres de l’ABA pourraient disposer d’une Espresso Book Machine, permettant d’imprimer les livres indisponibles ou épuisés. Avec la permission des éditeurs, bien évidemment…

États-Unis - Impression à la demande, directement en librairie dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur v-5696

La réalisation du livre est instantanée, ou presque, et on peut imprimer un ouvrage dans n’importe quelle langue – d’autant plus, explique le communiqué des deux organismes, que ce procédé est bien plus économe en matière première que l’impression traditionnelle. (voirRadar O’Reilly)

Le hic, c’est que la machine a tout de même un coût certain, voire un certain coût, difficile à assumer pour une petite structure. 

Si dans l’idée, le projet a du bon, la réalisation sera un peu plus délicate. Après tout, le principe de l’impression à la demande est de ne créer un livre papier que s’il est acheté, et par là même, de rendre obsolètes les notions de stock et de transport. En théorie du moins.


Image de prévisualisation YouTube

Source : http://www.actualitte.com/actualite/26118-imprimer-livre-achat-librairie-demande.htm

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Imprimerie, imprimeurs, Librairies, libraires | Commentaires fermés

Calibre, le pain blanc de l’auto-édition numérique

Posté par Serge Bénard le 24 avril 2011

Sur mon ordinateur, j’écris ton nom …

Rédigé par Aurélie Vasseur, le samedi 23 avril 2011 à 10h23

Calibre est un logiciel qui permet aux auteurs de convertir automatiquement des fichiers, dans le format de leur choix, à destination de tous les supports électroniques. Objectif à l’horizon : l’écrivain crée sa librairie en ligne ! La nouvelle version du logiciel de Kovid Goyal est dotée de moteurs performants, qui accroissent la vitesse de transformation des formats, à partir d’une seule entrée dans la base de données. Toutes les pages à lire sont ensuite téléchargeables par le vaste lectorat adepte des nouvelles technologies.(via Good eReader) Les auteurs créent donc un site constitué d’un catalogue personnalisé de livres électroniques. Ils déploient alors leur créativité, grâce aux multiples fonctionnalités disponibles. Les écrivains peuvent insérer leurs propres métadonnées, intégrer des catégories appropriées sur le navigateur, et reconfigurer les éléments d’interface graphique. Les livres sont stockés sur une bibliothèque virtuelle. Ils sont lisibles à partir de tout appareil informatique. L’élaboration de tels sites limite le nombre d’intermédiaires entre le littérateur et les lecteurs. Les poètes améliorent de ce fait la rentabilité de leur travail. Leur participation est libre.  

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/25691-calibre-edition-ebook-livres-auteur.htm

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Numérique | Commentaires fermés

Des coffrets « tout-en-un » pour l’autoédition

Posté par Serge Bénard le 22 avril 2011

Editer ses propres livres n’est pas une mince affaire. Des plateformes numériques proposent leur aide. Mais leurs offres ne convainquent pas tout le monde.

Comme l’explique Eric Fletcher, photographe canadien qui recourt à la méthode,« l’autoédition est un boulot qui ne fait que commencer quand on vous livre les exemplaires imprimés sur le pas de votre porte. »

Production, promotion, autorisations légales, financement… ne sont que quelques unes des étapes à franchir. « Et il faut s’assurer de bien faire les choses, ça demande énormément de temps et d’énergie », confirme Eric Fletcher.

Coffrets tout-en-un

Afin d’aider ceux qui ont décidé de se lancer, quelques éditeurs ont mis en place des solutions. Ainsi sont nées les plateformes CreateSpace (développé par Amazon), Abbott Press (lancé par le Reader’s Digest) ou Authors Solutions. Toutes trois prétendent offrir aux auteurs aventureux des « coffrets tout-en-un » d’aide à l’autoédition, avec graphistes pour la couverture, correcteurs pour la grammaire et le style et publicitaires pour la promotion.

« La frontière entre l’édition traditionnelle et l’autoédition est en train de s’estomper, analyse Caleb VanDeman, de Abbott Press. Car de plus en plus d’auteurs se tournent vers l’autoédition pour garder la mainmise sur leur travail. » Et cette solution, méprisée à ses débuts, commence à gagner le respect. Au point d’ouvrir de nouvelles perspectives pour certains, comme Amanda Hocking.

Lire la suite : http://www.enviedecrire.com/des-coffrets-%C2%AB-tout-en-un-%C2%BB-pour-l%E2%80%99autoedition/

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur | Commentaires fermés

Les auteurs profitent du numérique et publient leurs propres livres

Posté par Serge Bénard le 21 avril 2011

Ils sont complètement libres, mais sûrs de payer un maximum !

Le CreateSpace ou l’Author Solutions d’Amazon, Abbott presse du Writer’s Digest ont ouvert des plates-formes pour les auteurs souhaitant publier leurs livres électroniques. Il mettent à disposition des concepteurs graphiques pour créer la couverture et la maquette, des correcteurs de grammaire et de style, et des outils de distribution. 

Les écrivains frileux et sédentaires doivent écarquiller leurs prunelles mystiques. De nouvelles offres leur promettent des monceaux d’or sans quitter leur maison ni se départir de leur solitude ! De nouveaux formats électroniques seraient potentiellement plus rentables pour eux. L’application Pod technologies permettrait une bonne diffusion du livre, et le logiciel gratuit Calibre rendrait le format compatible avec les différents terminaux.

Les auteurs profitent du numérique et publient leurs propres livres dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur v-23313En effet, Amazon et le Writer’s Digest n’ont pas l’esprit mercantile ! Ils se différencient en cela des cupides « éditeurs traditionnels ». « Les auteurs se tournent vers l’auto-édition pour contrôler l’élaboration de leur livre et pour être rémunérés autant que possible. Les éditeurs sont à la recherche de leur prochain grand auteur. Chaque année, des centaines de milliers de manuscrits ne sont pas publiés, conduisant à des rêves brisés pour les auteurs », s’inquiète Caleb VanDeman, d’Abbott presse. Éditer des livres électroniques sur Amazon et Abbott serait peu coûteux et garantirait une large audience. 

Amazon promet des millions de lecteurs ! 

En réalité, la quantité d’acheteurs n’est pas assurée, et le premier prix pour réaliser un livre est 384 dollars. L’écrivain peut modifier son œuvre, mais il doit payer 39 dollars à chaque retouche.Chez Abbott, l’auteur peut recevoir « cinquante pour cent des paiements reçus de la vente, moins les frais de distribution et de la technologie, les taxes et les retournes. » Des forums relatent des déconvenues d’ayants droit ayant reçu moins de 10 % de la vente de leur livre. 

L’essentiel est la rapidité, la liberté, et la possibilité pour l’auteur de garder le contrôle de son ouvrage. Pour le reste, Abbott n’est vraiment pas contrariant : « Quel que soit votre niveau d’expérience d’écriture, vous pouvez compter sur nos services. » Mais, sans craindre d’atteindre à la fierté de l’auteur, lui conseille de s’ « assurer d’avoir un manuscrit propre », et d’obtenir pour 499 dollars un « diagnostic préliminaire » de la rédaction. 

Contrairement à l’éditeur classique, Amazon fait payer au littérateur les copies de son propre livre. Les éditeurs en ligne ne donnent ni avance, ni réelle garantie des droits d’auteurs. (via Good eReader)

Les offres actuelles ne faisant pas rêver, il n’est pas sûr qu’elles fassent des étincelles !

 

Source : http://www.actualitte.com/actualite/25644-publier-ebook-amazon-autoedition-auteurs.htm

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur | Commentaires fermés

Baziège (31) – Le rendez-vous des auteurs auto édités en mai

Posté par Serge Bénard le 18 avril 2011

Baziège (31) - Le rendez-vous des auteurs auto édités en mai dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteurLa médiathèque municipale et l’association des bibliothèques du Sicoval « le Lecteur du Val » programment le samedi 28 mai le premier rendez-vous des auteurs auto édités à la Coopé à partir de 14 h 30. Partant du constat que certains écrivains n’ont pas accès aux différents salons du livre, la médiathèque souhaite organiser une manifestation littéraire qui permettra aux auteurs qui ont publié leurs ouvrages de rencontrer le public.Si vous avez écrit et publié un ou des livres à compte d’auteurs et que vous souhaitez participer à cette manifestation, demandez un dossier de candidature à la médiathèque de Baziège par mail bibliotheque.baziege@wanadoo.fr ou en vous rendant sur le site internet du Lecteur du Val www.lecteurduval.org

Cet accueil d’écrivains s’inscrit dans la journée de clôture des activités annuelles du Lecteur du Val avec au programme : le matin : une balade-rallye aux bords de l’Hers et l’après midi à la Coopé et à la médiathèque de Baziège, des animations autour du livre sur les thèmes « châteaux, parcs et bouquins » (librairie et auteurs (jeunesse et adultes), des chants de la chorale d’enfants de l’école maternelle, un conte musical par les élèves de l’école de musique de La Baz, remise des prix du concours-quizz sur le thème des châteaux (concours auquel vous pouvez encore participer en retirant un questionnaire dans une des bibliothèques du sicoval) remise des prix du concours de nouvelles.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2011/04/18/1061942-Baziege-Le-rendez-vous-des-auteurs-auto-edites-en-mai.html

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur | Commentaires fermés

Amazon sort les griffes pour l’enchère d’une auteure

Posté par Serge Bénard le 5 avril 2011

Un stylo, je vous fais un chèque… de plusieurs millions de dollars !

 

Rédigé par Clément S., le lundi 04 avril 2011 à 12h58

 

Un fameux coup de boutoir qu’Amazon vient de lancer dans l’édition. Et l’histoire d’Amanda Hocking, auteure autoéditée et déjà millionnaire, vient de prendre un tournant inimaginable, quelques heures auparavant. 

Amanda était parvenue à vendre des dizaines de milliers de livres, en recourant au service d’autoédition d’Amazon, à des tarifs compris entre 99 cents et 3 $. De quoi susciter l’envie des lecteurs – alors même qu’Amanda n’avait aucune renommée dans le secteur éditorial étatsunien. « Je n’attendais rien de tel. J’espérais environ 10 % de ce qui m’arrive maintenant. » (notre actualitté) 

Amazon sort les griffes pour l'enchère d'une auteure dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. v-17967Et puis, le miracle de l’édition est venu : un éditeur, intrigué par le cas Amanda, lui propose un contrat de quatre livres, dans le cadre d’une édition classique en papier. Là où Amanda n’avait jusqu’à lors connu que les grâces de l’édition sur Kindle. Un revirement peu étonnant, l’appel du best-seller aidant, mais qui a engendré une réaction vive chez le cybermarchand. (notre actualitté) 

Selon Crain’s, Amazon vient de dégainer son carnet de chèques, pour empêcher la petite Amanda de partir complètement dans le monde de l’édition classique – et la faire rester dans son giron.

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/25276-kindle-auteure-best-seller-amazon.htm

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Best-sellers, classements, ventes et meilleures ventes,, Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne, Edition, éditeurs, Numérique | Commentaires fermés

L’auto-édition est-elle en train de distancer l’édition traditionnelle ?

Posté par Serge Bénard le 1 avril 2011

Livres

Aux Etats-Unis, on le sait, le secteur de l’auto-édition est en plein boom : selon les derniers 

chiffresdisponibles, 764 448 titres auto-édités ont été publiés en 2009, soit une augmentation de 181 % par rapport en 2008. Et il y a désormais 2,65 fois plus de titres auto-édités que de titres publiés par les éditeurs « traditionnels ». Et en France, alors ? La situation est-elle la même ? Au contraire, l’Hexagone résiste-t-il à cette lame de fond ?

> A priori, aucun moyen de le savoir ! En effet, les livres auto-édités ne sont, en France, recensés nulle part ! Electre, notamment, qui est la base de données de référence qu’utilisent les libraires pour passer commande, refuse de les intégrer à son catalogue. Par conséquent, il n’existe pas de statistiques fiables sur le nombre de livres auto-édités en France.

> Alors, comment faire ? Une solution consiste à émettre l’hypothèse suivante : si un auteur a auto-édité un livre dans l’intention dans le commercialiser, alors il a très certainement fait la démarche, en parallèle, de le déposer à la BnF (procédure dudépôt légal) ou, tout du moins, de le référencer sur un des sites les plus importants de vente de livres (Amazon.fr, Amazon.com, Chapitre.com…). Conclusion : une recherche méthodique sur ces bases devrait permettre d’obtenir une estimation plus ou moins approximative du nombre d’ouvrages auto-édités en France.

Lire la  suite : http://www.les-agents-litteraires.fr/chiffres-auto-edition-france


Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur | Commentaires fermés

Par pitié, ne vendez pas vos propres livres !

Posté par Serge Bénard le 1 avril 2011

LE MONDE DES LIVRES | 31.03.11 | 11h33

On peut voir, depuis quelque temps, de drôles d’affiches placardées sur les murs, du côté de Saint-Germain-des-Prés. En lettres blanches sur fond noir, des noms en colonne, de Bernard-Henri Lévy à Pierre Bénichou en passant par Frédéric Beigbeder ou Elton John. Puis une phrase : « sont les héros du nouveau roman de Marc-Edouard Nabe, L’Homme qui arrêta d’écrire« .

L’histoire ne dit pas si l’auteur lui-même a cessé d’écrire, mais une chose est sûre, il n’a pas renoncé à se vendre. Normal : depuis qu’il pratique l’auto-édition – rebaptisée, dans son cas, « anti-édition » -, Marc-Edouard Nabe est devenu le patron d’un petit business de vente par correspondance. Un entrepreneur, donc, avec des obligations, et notamment, marketing oblige, le souci de faire savoir ce qu’il a en magasin.

Moins médiatiques, moins provocateurs, d’autres que lui se sont lancés dans l’auto-promotion, grâce aux libertés données par Internet. L’évolution est vertigineuse : à bas bruit, c’est une véritable métamorphose du statut symbolique de l’auteur qui se joue.

Lire la suite : http://lemonde.fr/livres/article/2011/03/31/par-pitie-ne-vendez-pas-vos-propres-livres_1501086_3260.html

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

Amanda Hocking signe pour 4 livres avec un éditeur

Posté par Serge Bénard le 26 mars 2011

L’auto-édition, ça peut payer

 

Rédigé par Adrien Aszerman, le vendredi 25 mars 2011 à 11h31

 

Amanda Hocking est cette jeune auteur de 26 ans qui a atteint la célébrité en vendant plus d’un milion d’exemplaires de son livre auto édité l’an passé.

Par les seuls canaux d’Amazon.com et BN.com, l’écrivaine a connu un succès tel qu’elle est devenue la porte-parole de fait des « auto-édités ».

Hocking a annoncé avoir signé avec les éditions St Martin (Etats-Unis) pour une série de 4 livres sous le titre « Watersong », publiés dans la catégorie du paranormal pour jeunes adultes.

Amanda Hocking signe pour 4 livres avec un éditeur dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. v-22829

L’éditeur sera titulaire des droits pour l’ensemble de la diffusion en langue anglaise. Le contrat, négocié pour Amanda Hocking par l’agent littéraire Steven Axelrod, s’élèverait à 2 millions de dollars.

L’écrivaine a expliqué jeudi sur son blog signer chez un éditeur traditionnel pour satisfaire son désir « de vivre de [sa] plume. Je ne veux pas passer 40 heures par semaine à gérer des emails, choisir une couverture, trouver des diffuseurs… Aujourd’hui, être moi est une entreprise à plein temps », a-t-elle indiqué.

Le premier livre de la série sera vraisemblablement publié courant 2012.

(Via NYT)

Source : http://www.actualitte.com/actualite/25112-amanda-hocking-st-martin-edition.htm

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Edition, éditeurs | Commentaires fermés

Picardie – «C’est une période difficile pour les petits éditeurs»

Posté par Serge Bénard le 21 mars 2011

 

THIERRY DUCRET, chargé de mission au Centre régional du livre lecture Picardie (CR2L), aide la filière de l'édition à mieux s'organiser.

 

THIERRY DUCRET, chargé de mission au Centre régional du livre lecture Picardie (CR2L), aide la filière de l’édition à mieux s’organiser.

 

Trois questions à À Thierry Ducret

À quoi sert le Centre régional du livre ?

L’idée est d’animer un réseau et d’accompagner la filière, éditeurs, libraires et auteurs vers davantage de professionnalisme. Nous conseillons par exemple les éditeurs pour les aider à mieux vendre, les libraires pour la gestion des stocks ou encore les auteurs qui n’arrivent pas à être publiés.

Comment se porte l’édition picarde ?

C’est une période difficile pour les petits éditeurs. Il s’agit de microstructures d’un ou deux salariés qui ont du mal à exister dans un contexte de globalisation de l’édition. Il est pourtant essentiel qu’elles existent car elles garantissent la diversité de l’offre culturelle.

L’édition numérique représente-t-elle un danger ?

Je ne crois pas. Le livre électronique est complémentaire, mais il ne remplacera pas le papier. On peut toujours emmener un livre sur la plage et l’oublier au soleil. Ce n’est pas le cas d’une tablette numérique.

Source : http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/L-edition-picarde-cherche-un-second-souffle/C-est-une-periode-difficile-pour-les-petits-editeurs

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Edition, éditeurs, Livre, histoire, bibliographie | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar