Un nouveau prix littéraire offre 20 000 euros à des auto-édités allemands

Posté par Serge Bénard le 4 août 2011

Ach !

Rédigé par Adrien Aszerman, le jeudi 04 août 2011 à 15h51

Il appartient aux votants en lignes de déterminer qui mérite honneur et argent à la Foire du Livre de Francfort cette année. 

Le Der neue Buchpreis (Nouveau prix du livre), prix créé cette année à l’initiative de la plate-forme d’auto-édition ePubli, le Tagesspiegel et le site du quotidien die ZEIT, vise à récompenser les meilleurs auteurs en langue allemande auto-publiés dans les catégorie fiction, non fiction, science et design.

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/27411-foire-livre-francfort-nouveau-prix.htm

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Publier à compte d’auteur comme auto éditeur est de plus en plus répandu

Posté par Serge Bénard le 24 juillet 2011

 

Publier son livre à compte d’auteur, donc publier à compte d’auteur comme auto éditeur, est de plus en plus répandu. Considérant que les maisons d’édition ont plus de scrupules de à accorder leur confiance à des auteurs néophytes, ces derniers n’ont d’ordinaire d’autre choix que de publier leurs nouvelles, récits ou bouquins à compte d’auteur, donc publier à compte d’auteur comme auto éditeur.

Lire la suite :http://www.interviewdauteursfrancais.com/en-tant-quauteur-achetez-des-ordinateurs/

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur | Commentaires fermés

Les petites maisons d’édition se forment au numérique

Posté par Serge Bénard le 12 juillet 2011

Voir la video

[gv data= »http://www.dailymotion.com/swf/
Les petites maisons d’édition se forment au… par endirectv_IDF« ][/gv]

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Edition numérique, éditon en ligne, Edition, éditeurs, Numérique | Commentaires fermés

L’impression à la demande révolutionne l’imprimerie

Posté par Serge Bénard le 9 juillet 2011

08/07/2011 | 11:40 | David Barroux

Impulsé par la littérature traditionnelle,séduite par l’autoédition, le phénomène de l’impression à la demande gagne le monde de la BD.

Le Web n’a pas le monopole de l’innovation. Chez les imprimeurs aussi, la déferlante numérique change la donne. Fini l’époque des cycles longs et des commandes massives. Désormais, les imprimeurs savent produire vite et à l’unité. Chez Jouve, un imprimeur qui a réussi à prendre le virage du digital, le « print on demand » est désormais un vrai business, en croissance de 30 % par an. La demande a d’abord été tirée par l’autoédition de romans traditionnels. C’est maintenant la BD qui s’y met, depuis que Jouve peut utiliser les techniques ayant fait leurs preuves pour les albums photos pour imprimer de la bande dessinée.

 

Lire la suite : http://blogs.lesechos.fr/echosbd/l-impression-a-la-demande-revolutionne-l-imprimerie-a6213.html

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Edition numérique, éditon en ligne, Imprimerie, imprimeurs | Commentaires fermés

60 millions de consommateurs -Les sirènes de l’édition à compte d’auteur

Posté par Serge Bénard le 8 juillet 2011


Suite à un refus essuyé auprès d’éditeurs connus, un écrivain peut être tenté de faire publier son oeuvre à compte d’auteur, c’est-à-dire payer pour être publié. D’autant que les maisons d’édition ont les arguments pour le convaincre. Alors entourloupe ou mode alternatif d’édition ? « 60″ a mené l’enquête.

Lire la suite (payante) : http://www.60millions-mag.com/kiosque/mensuels/cremes_solaires_bronzer_en_toute_securite

Publié dans Actualité - Événement, Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur | Commentaires fermés

Belgique – Salon de la petite édition et de la création littéraire

Posté par Serge Bénard le 7 juillet 2011

Marché du Livre de Mariemont 30 septembre, 1er et 2 octobre 2011
Belgique - Salon de la petite édition et de la création littéraire dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir presentation
 

Fête du livre dans tous les sens du terme – mais surtout de celui qui sort des sentiers balisés – accessible à tous, la réunion bisannuelle de cet automne est la huitième du genre. Pour ses 14 ans d’existence, le Marché du Livre conserve son bel écrin à Mariemont, au cœur d’un magnifique parc à l’anglaise hérité d’un domaine royal. Il s’installe pour trois jours dans les murs d’un musée polymorphe où la porcelaine de Tournai côtoie l’art de l’Egypte ancienne et le livre dans tous ses états, de l’incunable au livre d’artiste contemporain ! Le livre est présent à Mariemont, via la bibliothèque scientifique, la Réserve précieuse et l’Atelier du Livre.

Lire la suite : http://www.marchedulivre.org/presentation.html

 

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Edition, éditeurs, Foires et salons du livre | Commentaires fermés

Pas de corrélation entre la chute du papier et la hausse du numérique

Posté par Serge Bénard le 25 juin 2011

L’association des éditeurs américains (AAP) fait mensuellement état du niveau des ventes du secteur du livre de l’autre côté de l’Atlantique. Et le constat est souvent le même depuis quelques mois : les ventes papiers s’effritent alors que les ventes de livres numériques grimpent. Tant et si bien que par association d’idée, tout le monde à tendance à penser que c’est lié. Le livre papier s’effondre, grignoté par le livre numérique…

Mais en regardant les courbes avec un peu de recul, on peut se poser la question de la corrélation, car elle semble loin d’être évidente.

Les ventes américaines selon l'association des éditeurs américains

Lire la suite : http://lafeuille.blog.lemonde.fr/2011/06/25/pas-de-correlation-entre-la-chute-du-papier-et-la-hausse-du-numerique/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+lafeuillerss+%28lafeuille%29#xtor=RSS-32280322

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Economie du livre, Librairies, libraires, Marchés, parts de marché, Numérique | Commentaires fermés

Comment promouvoir son livre autoédité ?

Posté par Serge Bénard le 24 juin 2011

Comment promouvoir son livre autoédité ? dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur faire-la-promotion-de-son-livre-autoedite-150x150Vous avez fini d’écrire votre roman et décidé de l’autoéditer. Mais vous ne savez pas comment vous y prendre pour le vendre de manière efficace ? Voici quelques conseils.

L’autoédition est un vrai parcours du combattant, et l’aspect promotionnel n’en est pas le plus simple. Inciter les gens à acheter votre livre peut parfois ressembler à l’ascension d’un col hors-catégorie. En effet, bien que des auteurs reconnus (Poe, Twain, Joyce, etc.) aient publié eux-mêmes certaines de leurs œuvres, il reste un a priori négatif attaché à ces ouvrages. Comme s’ils étaient « suspects » de quelque chose.

Pourtant, il est possible qu’un livre autopublié se vende bien. Robert Stricklin, un auteur américain de thrillers, en a fait l’expérience avec deux de ses manuscrits. Il vous livre quelques conseils pour connaître, pourquoi pas, la même réussite.

Lire la suite : http://www.enviedecrire.com/comment-promouvoir-son-livre-autoedite/

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur | Commentaires fermés

Les conseils du redoutable chacal Andrew Wylie

Posté par Serge Bénard le 28 mai 2011

Toute une forêt de livres, où se cacher

Rédigé par Aurélie Vasseur, le samedi 28 mai 2011 à 11h36

 

Âgé de 63 ans, Andrew Wylie dit «le chacal» est un agent littéraire réputé pour être assez imaginatif en affaires. Mais depuis peu, il est l’auteur d’un essai sur l’industrie éditoriale. 

Une situation de crise

Andrew Wylie conseille aux écrivains de ne pas s’autoéditer, car ils auraient besoin de personnes considérées pour faire apparaître leurs œuvres parmi celles des autres, d’agents en particulier.

Les conseils du redoutable chacal Andrew Wylie dans Agents, agences littéraires v-23918Par ailleurs, il enjoint les éditeurs à réduire et de diversifier leurs activités, « la compétence éditoriale et la qualité de l’écriture déclinant inexorablement. » Andrew Wylie met en cause la jonction entre le manque de personnel dans le milieu éditorial et la progression de la quantité de titres à publier.

L’avenir des livres

Andrew Wylie rend une visite hebdomadaire à son libraire et incite les autres lecteurs à l’imiter. Selon lui, dans vingt ans, les livres imprimés se maintiendront aux côtés des versions numériques. L’agent possède plusieurs lecteurs de livres numériques, mais il ne s’en servirait pas.

Andrew Wylie et son personnel font au moins un voyage mensuel à l’étranger, car « la moitié des ouvrages écrits par des Américains devrait être vendue par exportation. » 

 

 

Source :


http://www.actualitte.com/actualite/26364-conseil-chacal-editeurs-publier-numerique.htm

Via Wall Street Journal

 


Publié dans Agents, agences littéraires, Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Edition, éditeurs, Librairies, libraires | Commentaires fermés

Après la cannibalisation, l’anthropophagie aggravée

Posté par Serge Bénard le 21 mai 2011

Où quand un auteur pirate ses propres livres

Rédigé par Clémentine Baron, le samedi 21 mai 2011 à 09h26

L’écrivain américain Walter Jon Williams a décidé de pirater ses propres livres, afin de remédier à une malencontreuse rupture de stock.

Depuis que certains de ses livres ne sont plus disponibles, l’auteur cherchait un moyen de contenter à nouveaux ses fans, il a donc décidé de diffuser sur la toile des versions numériques de ses romans. (viaFantasy)

Après la cannibalisation, l'anthropophagie aggravée dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur v-22455

Pirater les pirates

Sa première idée, pour ce faire, a été de s’attaquer directement aux pirates de son œuvre, mais il a réalisé avec déception, que les pirates ne semblaient pas s’intéresser tant que cela à ses livres. En effet, seuls quelques rares titres étaient disponibles et dans une piètre qualité. A tel point que l’auteur a affirmé dans son blog : « même si vous cherchez désespérément un exemplaire de mon travail, je ne peux vraiment pas vous recommander ceux-là. »

On n’est jamais mieux servi que par soi-même

Puisque pirater les pirates ne suffisait pas, Walter Jon Williams a pris les choses en mains et diffusé un appel à contribution destiné à ses lecteurs. Celui ou celle qui serait en possession de scans de bonne qualité des trois livres suivants : Days of Atonement, Angel Station etKnight Moves, est cordialement invité(e) à les faire parvenir à leur auteur.

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/26220-auteur-pirater-livre-numerique-stock.htm

Publié dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur, Edition numérique, éditon en ligne, Web, moteurs, sites, blogs, réseaux, etc. | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar