• Accueil
  • > Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé

Voyage en littératures arabes

Posté par Serge Bénard le 10 juillet 2011

Par La rédaction de Mediapart

L'immeuble Yacoubian, de Marwan Ahmed

L’immeuble Yacoubian, de Marwan Ahmed

La littérature est une histoire, un témoin, une mémoire tournée vers l’avenir. Tout bouleversement politique ou social finit aussi par l’irriguer. A travers le prisme d’une cinquantaine de romans, cette série raconte les prémices du printemps arabe.

Les articles

La dynamite des désirs et interdits

Par Dominique Conil et Christine Marcandier

Voyage en littératures arabes (6/8)

 

Muses_et_egeries dans Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres

La_soumission_1

«Le sexe, et peu importe avec qui on le fait, ne devrait jamais nous faire peur.» Cette phrase pourrait être la leçon apprise par des écrivains algériens, marocains, libanais, égyptiens… qui osent poétiser et s’affranchir des tabous si religieusement politiques.

  • Le sursaut révolutionnaire de la BD

     

    Par La rédaction de Mediapart

    Voyage en littératures arabes (8/8)

     

    Le_Peuple_veut_2

    © Esam Caen

    Willis from Tunis est né au soir du 13 janvier, quand Ben Ali «utilisait sa dernière cartouche» dans un discours télévisé. Nadia Khiari décide alors de publier sur la toile les aventures d’un chat tunisien à la langue pleine d’irrévérence. Les printemps arabes ont mis en évidence la capacité du dessin, de la bande dessinée à être plus qu’un médium de divertissement: un témoin de son temps. Par Dominique Bry

 

Publié dans Arts graphiques, BD, illustrateurs, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Edition, éditeurs, Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé, Entretiens, portraits, rencontres, interviews, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

Actusf, donne la parole aux libraires

Posté par Serge Bénard le 9 juillet 2011

Régulièrement sur Actusf, nous donnons la parole aux auteurs, aux éditeurs, aux spécialistes, aux illustrateurs, aux traducteurs et aux lecteurs de science fiction, de fantasy et de fantastique. Mais jusqu’ici nous n’avions que rarement sollicité les libraires. C’est désormais chose faite. En mai et en juin, nous avons demandé à plusieurs d’entre eux de répondre à un petit questionnaire. Si quelques-uns n’ont pas pu participer faute de temps, la grande majorité nous a fait le plaisir d’accepter.

Répartis sur toute la France, ces douze libraires sont spécialisés dans l’Imaginaire. Six sont des structures totalement indépendantes en tout ou partie exclusivement consacrées à ce genre : L’Atalante à Nantes, Trollune à Lyon, Imaginaute à Tours, Soleil Vert à Calvisson, O’Merveilles à Grenoble et Critic à Rennes. Les six autres sont de grandes librairies qui ont un rayon conséquent de science fiction, fantasy et fantastique : Gwalarn à Lannion, le Virgin Megastore des Champs Élysées et Gibert Joseph St Michel à Paris, Mollat à Bordeaux, Album à Toulouse et Sauramps à Montpellier.

 

Lire la suite : http://www.actusf.com/spip/Dossier-libraire

 

Les interviewés :

Loïc, Mollat à Bordeaux

Gwen, L’Atalante à Nantes

Herveline, Soleil Vert à Calvisson

Eric, Critic à Rennes

Olivier, Sauramps à Montpellier

Charles, Trollune à Lyon

Jean-Damien, Virgin Mégastore des Champs Elysées, à Paris

Julien, Gibert Joseph à Paris

Frédéric, O’Merveilles à Grenoble

Cathy, Album à Toulouse

David, Gwalarn à Lannion

Steph, Imaginaute à Tours


Publié dans Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé, Librairies, libraires | Commentaires fermés

À quoi sert le livre?

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2011

Posté par http://www.bonjourdesougueur.unblog.fr le 29 juin 2011

 

Sous ce thème très général et très ouvert, j’ai essayé de recueillir, parmi nos professionnels du livre (praticiens de l’écriture littéraire de tout genre, éditeurs, libraires, critiques,…), le sentiment qu’ils pourraient librement exprimer au sujet de ce vaste

domaine qui consacre en principe tant de considérations au Livre et au Livre Algérien.
Qu’est-ce qu’un livre? J’aurais pu leur poser cette question d’ordre général. Et j’aurais eu certainement de belles réflexions originales littéraires ou philosophiques ou métaphysiques ou artistiques ou scientifiques,… ou tout cela à la fois. Sachant qu’il est absurde d’édicter une règle rigoureuse pour expliciter l’objet du Livre, sa fonction et ses vertus, c’est-à-dire pour clarifier l’acte d’écrire, l’acte d’éditer, l’acte de publier, l’acte de lire, l’acte de relire, j’ai préféré plutôt leur demander «À quoi sert le livre?» Il paraît toujours important de montrer, à tout le moins, que la littérature dit l’humain de tous les temps et qu’elle se propose de se poser en introduction prospective de sa continuité. Ici, l’acte est donc un engagement juré et ce serait chose essentielle de voir aujourd’hui comment mieux rapporter cet engagement au livre algérien. Je parle d’une réflexion sur le livre…

Lire la suite : http://nadorculture.unblog.fr/2011/06/29/a-quoi-sert-le-livre-29-06-2011/

 

Publié dans Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé, Livre, histoire, bibliographie, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

La rentrée littéraire avec Lire

Posté par Serge Bénard le 27 juin 2011

24|06|11

La rentrée littéraire avec Lire dans Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2011-06-22-%C3%A0-10.28.45Le 25 août, les passionnés de littérature pourront découvrir en kiosque le numéro spécial « La Rentrée littéraire » du magazine Lire.

Traditionnellement, un des numéros les plus attendus et les mieux vendus de l’année, avec sa sélection des livres incontournables de la rentrée ainsi que des extraits des ouvrages à venir.

Au sommaire :  les auteurs qui feront le buzz, le bonheur des libraires ou encore les romans qui susciteront la polémique dans les prochains mois.

Un supplément « Guide de la Rentrée littéraire » réalisé par la rédaction sera diffusé avec Lire, L’Express, ainsi que dans les boutiques Virgin.

 

Source :  http://www.lesblogsmedias.fr/2011/06/24/43977-la-rentree-litteraire-avec-lire/

Publié dans Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé, Rentrée littéraire automne 2011 | Commentaires fermés

La mort de Stieg Larsson: café ou conspiration ?

Posté par Serge Bénard le 25 juin 2011

| Par La rédaction de Mediapart

L’auteur de la trilogie Millénium est mort à 50 ans d’une crise cardiaque. Et sitôt après le succès de ses romans, les rumeurs se sont multipliéees: journaliste, il avait beaucoup attaqué l’extrême droite suédoise et avait souvent reçu des menaces de mort. Pourtant, dans ses mémoires qui viennent de paraître en anglais, sa compagne (pendant 32 ans), Eva Gabrielsson, confirme la consommation abusive de café par Larsson.

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

Quels horaires, quels publics pour les bibliothèques ?

Posté par Serge Bénard le 21 juin 2011

Mardi 21 Juin 2011

L’étude Happy Hours du MOTif interroge l’impact des horaires d’ouverture sur les usages et fréquentations dans cinq établissements franciliens : Antony (92), Drancy (93), Les Mureaux (78), Limours (91) et Val d’Europe (77). Elle a été confiée au cabinet de conseil Plein Sens.   La veille du congrès de l’ABF à Lille, le MOTif publie une nouvelle étude qui vise à évaluer l’impact des heures d’ouverture sur la fréquentation et les usages des bibliothèques répondant ainsi à un souhait exprimé par les professionnels du livre.Elle conclut à une effective corrélation entre les horaires d’ouverture et les profils d’usagers accueillis. L’élargissement et l’adaptation des horaires contribuent donc à attirer de nouveaux publics et accroître la fréquentation des publics habituels.
Les résultats de l’étude dégagent six profils types d’usagers : les étudiants (et lycéens), les adultes accompagnés d’enfants, les actifs fortement diplômés, les actifs moins diplômés, les retraités, les demandeurs d’emploi. Chaque groupe ayant des pratiques et des attentes bien diversifiées.
La fréquentation est plus forte pendant les week-ends que pendant la semaine mais suivant les jours et les plages horaires, le public change.
En soirée, les étudiants sont nombreux. La bibliothèque est avant tout leur lieu d’étude : 30% n’empruntent pas de documents. Sans surprise, le mercredi est la journée des enfants. Le week-end connaît un public plus mélangé : les actifs sont majoritaires et les emprunts importants. En semaine, étudiants et demandeurs d’emploi utilisent beaucoup les espaces de travail, les retraités fréquentent les collections et le rayon presse, les actifs empruntent beaucoup.
S’agissant de l’ouverture le dimanche : 49% des répondants la considèrent comme un « avantage appréciable ».


Quelques recommandations

Un groupe d’experts a été réuni pour, sur la base des résultats de l’étude, travailler à des préconisations. L’offre de la bibliothèque doit être envisagée comme la composante d’une offre globale mise en oeuvre à l’échelle du territoire, il s’agit du projet politique porté par la collectivité. Le contexte local (localisation, composantes sociales, environnement …) doit être finement analysé avant de se prononcer pour l’ouverture le dimanche, le matin ou en soirée. Et aussi il faut penser à diversifier l’offre.


Etat des lieux du MOTif

Les horaires de 956 bibliothèques franciliennes ont été passés au peigne fin pour compléter l’étude initiale.On constate que les amplitudes horaires sont corrélées à la taille de la commune. La grande majorité des communes de moins de 2 000 habitants ouvrent leur établissement moins de 10 heures par semaine tandis que dans une écrasante majorité de communes de plus de 10 000 habitants, on ouvre plus de 17 heures. Les communes de plus de 50 000 habitants ouvrent majoritairement plus de 30 heures.89% des bibliothèques sont ouvertes le samedi mais l’ouverture le dimanche reste l’exception.

Source : http://www.lemotif.fr/fr/actualites/bdd/article/1346

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé, État, gouvernement, administration, organismes publics | Commentaires fermés

La manipulation littéraire de la femme féerique dans Les Prophesies de Merlin

Posté par Serge Bénard le 20 juin 2011

Portrait d’une « mégère inapprivoisée »

Virginie Derrien

p. 19-30

Résumé

EnglishFrançais

Les Prophesies de Merlin sont un texte propice à l’étude du merveilleux des romans du Moyen Âge tardif, en ce qu’il révèle, au-delà d’un effet esthétique, l’essence d’une écriture romanesque qui a pris son essor au cours de cette époque charnière, anticipant ainsi sur les œuvres de Rabelais et de Cerventes. Ce texte littéraire du XIVe siècle propose un portrait décadent des personnages féminins – qui, dans la littérature arthurienne antérieure, incarnaient les fées les plus belles et les plus puissantes – de manière à inscrire l’écriture des motifs traditionnels dans une perspective comique qui conduit le lecteur aux confins du genre des fabliaux.

Lire la suite : http://crm.revues.org/5543

Publié dans Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

Dossier spécial – Espèces de touristes (Tourisme et littérature)

Posté par Serge Bénard le 20 juin 2011

 chro11imageinterne.jpg

Première industrie planétaire et véritable enjeu économico-culturel, le tourisme concerne tout le monde: ceux qui le pratiquent et ceux qui le subissent. Largement de quoi en faire toute une histoire. Ou un dossier.

Nous rêvions d’horizons, de bivouacs aux extrêmes et du chant des cargos. On nous donna des tarmacs aseptiques, la clim sous les tropiques et des Starbucks cafés. Dans les allées muettes de musées sanctifiés, dans le sillon discret d’un guide de fortune, nous avons commencé à craindre l’étiquette, cette figure fantôme qu’on ne nomme jamais, mais dont la menace plane sur nos châteaux d’Espagne… Consonante, abyssale, inévitable, elle claque comme une gifle sur la cuisse tendre de l’ailleurs : « touriste » !
Car c’est un fait : on aime le voyage, le partir, l’aventure, la découverte ; mais on voudrait se protéger du tourisme – de son économie de masse, de son écologie critique, de son marketing de carte postale. Ce qui était au commencement le coûteux privilège des esprits nobiliaires en formation n’a pas échappé au rouleau-compresseur de la révolution industrielle. Mais qui s’en plaindra ?
Longtemps, le voyage à Paris était le rêve d’une vie de tout provincial. Aujourd’hui une majorité d’Occidentaux peut, un jour, s’offrir une semaine d’hôtel-club à Tabarka. En se démocratisant, le tourisme s’est densifié, normé, désenchanté. Pur produit de la malbouffe culturelle, le tour-ist – avec ce que ce terme appelle de nonchalance et de morne passion – est devenu ce spectateur passif qui paie pour qu’on l’étonne. Et l’offre d’y répondre par un réseau d’infrastructures et de destinations savamment marketées. Chaînes hôtelières, circuits hyper cadrés, discothèques, mall centers et sight-seeings : le voyageur des temps modernes surfe sur le miroir lustré du monde, pour ne pas voir que l’ici est ailleurs.
A force de brunchs continentaux aux quatre coins du monde, nous sommes devenus les enfants capricieux d’un siècle où le consommateur est un roi nu. Nous voulons l’aventure sans le risque, la nature sans l’inconfort, les épices sans les borborygmes, les jetlags sans les langues étrangères. Au « je cherche l’or du temps » d’André Breton répond l’imparable « le temps c’est de l’argent » des parangons du flux tendu.

Et quand ce temps est corseté par les règles du salariat et des congés payés, quoi de plus tragiquement humain que de vouloir le rentabiliser ? Exit, donc, les escales impromptues et le choix de se perdre : nous avons troqué l’art de l’errance contre Smartphones et e-billets.

Pour autant, nous ne sommes pas condamnés à subir l’effervescence estivale en moutons de Panurge. Nombreux sont ceux à voir dans le tourisme le début d’un voyage : bonifiant, lorsqu’il est spontané ; méditatif, quand il est littéraire. Pour Espèces de touristes, notre dossier de l’été, nous en avons rencontré quelques uns : Marin de Viry, critique, essayiste, pour qui le désir arrogant de différenciation fait l’impossibilité d’un tourisme assumé. Saskia Cousin, chercheuse en anthropologie sociale, selon qui le touriste n’existe que par celui qui le nomme ; le reste n’est qu’affaire d’autocritique. Enfin Catherine Domain et Julien Blanc-Gras, respectivement libraire et auteur, qui voient dans l’intention toute la beauté du geste.
D’où il ressort qu’il existe autant de tourismes que de touristes. Sans prétendre à l’exhaustivité, les témoignages, les œuvres et la bibliographie de ce dossier convergent tous vers une même idée. Nous serions, finalement, Tous touristes *, et ce jusque dans nos propres villes : par la façon dont nous les aimons, arpenteurs éternels ; et comme nous les ignorons parfois, spectateurs du réel.

Salomé Kine

*Tous touristes, de Marin de Viry, Flammarion, mars 2010

Lire la suite : http://www.nabbu.com/dossier/especes-touristes,11.html?PHPSESSID=5qoekgrlva2298dncrubn4opt5


Publié dans Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé | Commentaires fermés

Plusieurs études sur l’utilisabilité et les usages des touchbooks

Posté par Serge Bénard le 3 juin 2011

 

Le Dr Nielsen et son équipe viennent de publier la nouvelle édition de leur étude sur l’utilisabilité de l’iPad : iPad Usability, Year One. Non seulement cette étude est exhaustive et rigoureuse, mais en plus elle est gratuite ! Pour rédiger cette seconde édition, ils ont recueilli les impressions de 16 utilisateurs sur 26 applications et 6 sites web : Usability of iPad Apps and Websites, 2 Reports With Research Findings.

Plusieurs études sur l’utilisabilité et les usages des touchbooks dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse iPad-usability-study

Au travers de cette étude, ce n’est pas tant l’iPad que les touchbooks qui sont le sujet d’étude. Les conclusions de l’étude sont assez proches de celle publiée l’année dernière, mais de nombreuses petites améliorations ont pu être constatées du fait de l’année d’expérience accumulée par les concepteurs d’applications.

Les principales difficultés rencontrées par les utilisateurs sont les suivantes :

  • Les liens affichés à l’écran sont suffisamment gros pour être lus, mais pas assez pour être cliqués avec précision ;
  • Les zones cliquables sont en règle générale trop petites et pas suffisamment faciles à identifier ;
  • La saisie reste très laborieuse (surtout les formulaires) ;
  • Les sites web peuvent être consultés dans de très bonne conditions mais les interactions sont limitées (du fait de l’impossibilité de faire des clics avec le bouton droit de la souris ou d’afficher des infos au survol d’un élément) ;
  • Les écrans d’accueil (splash screen) génèrent de l’impatience et devraient pouvoir être sautés ;
  • Il y a par fois trop de zones à balayer à l’écran (ex : un cadre à défilement vertical et un carrousel à défilement horizontal dans une page qui peut être tournée) ;
  • La densité des éléments de navigation est trop forte (chaque clic sur un élément mène à une nouvelle page) ;
  • Les concepteurs ne tiennent pas compte du fait que les touchbooks sont généralement partagés entre plusieurs membres de la famille.

À partir de ces enseignements, nous pouvons donc formuler un certain nombre de recommandations :

  • Si la lisibilité des contenus est bonne, ne négligez pas la simplicité d’utilisation en prévoyant de larges zones d’interactions (avec suffisamment d’espace neutre autour pour éviter le parasitage), en aérant les écrans (avec une distribution verticale plutôt que de tout condenser en un seul écran) et en rendant plus explicite le repérage des items de navigation ou les éléments interactifs.
  • Facilitez la découverte et la compréhension de l’interface (tutoriels, indices visuels…) sans néanmoins l’imposer aux utilisateurs réguliers ;
  • Adaptez vos sites web aux contraintes et contextes d’usage des tablettes (mise en page, densité d’information…).

Cette étude nous révèle également que les tablettes sont principalement utilisées dans un contexte de divertissement pour consommer des contenus (infos, magazines…) et des jeux.

Lire la suite : http://www.simpleweb.fr/2011/05/27/plusieurs-etudes-sur-lutilisabilite-et-les-usages-des-touchbooks/

Publié dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse, Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé | Commentaires fermés

Impact du développement de l’e-book sur l’organisation des bibliothèques et le métier de bibliothécaire

Posté par Serge Bénard le 31 mai 2011

 

 

Description : Mémoire de Master 2 Littératures parcours Métiers des Bibliothèques portant sur l’impact de l’arrivée des e-books dans les bibliothèques.

 

Résumé en anglais : Far more than a simple computer, digital is today fully part of our daily lives. At the dawn of the 2010′s, after music and video, it is now the book sector which is disrupted by digital’s arrival. We shall study the way e-books have developed and how they can get their place within the society. That will lead us to think about the impact of such a change on libraries. We shall also work on the postures that can be possibly adopted in view of the integration of e-books within library collections, beside more traditionnal paper books.

 

Résumé en français : Bien plus qu’un simple produit informatique, le numérique fait aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien. À l’aube des années 2010, après la musique et la vidéo, c’est au tour du secteur du livre de se voir bouleversé par l’arrivée du numérique. Il s’agira ici de s’interroger sur la manière dont se sont développés les livres électroniques et sur la façon dont ils peuvent s’insérer dans notre société. Cela nous amènera ensuite à réfléchir à l’impact d’un tel changement sur les bibliothèques et sur les possibles attitudes à adopter face à l’arrivée d’e-books dans les collections, aux côtés de documents papier plus traditionnels.

 

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé | Commentaires fermés

1...34567...9
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar