• Accueil
  • > Critiques
  • > Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations

Les fleurs de Pivot

Posté par Serge Bénard le 3 mai 2011

NICOLAS UNGEMUTH
02/05/2011 | Mise à jour : 11:56

 

L’homme qui a rendu les Français accros à la lecture publie un bel ouvrage en forme de dictionnaire dans lequel il se livre avec humour et légèreté. Son légendaire enthousiasme n’a pas faibli.

Les fleurs de Pivot dans Actualité - Événement coeur-Bernard Pivot, l’œil vif et le pas alerte, trottine dans les rues de Lyon. C’est dans cette ville, au 42 avenue du Maréchal-Foch, VIe arrondissement, que ses parents tenaient l’épicerie Aux Bons Produits. Un milieu modeste pour un homme modeste – on y reviendra -, dont le succès professionnel laisse pantois. C’est l’enfant prodige de la capitale gastronomique. Son père était prisonnier pendant la guerre. L’enfance du petit Bernard est «rêveuse, solitaire et romantique», et la scolarité médiocre. Mais le temps n’est pas perdu : déjà, la lecture s’impose, mais pas n’importe laquelle. De retour à Paris, dans son appartement lambrissé du XVIIe arrondissement, Pivot, qui sort ces jours-ci un singulier dictionnaire * dans lequel il se dévoile par le biais de ses mots favoris, s’en explique : «Pendant la guerre, j’étais dans un petit village du Beaujolais avec ma mère et mon petit frère, et je n’avais que très peu de livres à ma disposition. Outre les ouvrages de l’école communale, je n’avais que deux livres, le Petit Larousse et les Fables de La Fontaine. Le premier que j’aie lu était le Petit Larousse. Je l’adorais parce qu’on pouvait jouer avec. C’est un rallye: on va de mot en mot. J’avais un petit carnet dans lequel je notais les mots que je trouvais jolis, ou bien les plus longs, qui m’impressionnaient. « Extraordinairement » était un mot extraordinaire. Les entrées me faisaient rêver, et vous emmenaient ailleurs. J’ai aimé les mots avant d’aimer les phrases, j’ai aimé les dictionnaires avant d’aimer la littérature.»

Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/04/30/01006-20110430ARTFIG00567-les-fleurs-de-pivot.php



Publié dans Actualité - Événement, Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

Marketing pourri en Chine

Posté par Serge Bénard le 1 mai 2011

Jeudi 28 avril 2011


Le Livre

Un médicament pour la Chine

murong xuecun 2

par Murong Xuecun

Zhongguo Heping Chubanshe

Murong Xuecun appartient à cette génération d’auteurs chinois qui se sont fait connaître sur Internet. Dans son dernier livre, il raconte les vingt-trois jours qu’il a passés au sein d’une firme mettant en œuvre des stratégies de commercialisation dites à paliers multiples (multi-level marketing) : un système de vente fondé sur le bouche-à-oreille, dans lequel les acheteurs d’un bien ou d’un service sont à leur tour incités à le vendre à leur entourage et à recruter de nouveaux vendeurs, selon des modalités de rémunération souvent floues. Il est difficile pour les participants de dégager des profits, et la pression qu’ils subissent est proche, écrit l’auteur, du « bourrage de crâne ». Le récit de Murong Xuecun éclaire « l’absurdité de ce système, qui concerne plus de dix millions de Chinois », selon le journal Dongfang Jinbao.

Lire la suite : http://www.booksmag.fr/periscopes/marketing-pourri-en-chine/qualification_id=3/

Publié dans Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

1...4950515253
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar