• Accueil
  • > Critiques
  • > Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations

Attention, Vila-Matas voyage autour de sa chambre !

Posté par Serge Bénard le 26 novembre 2011

 

Attention, Vila-Matas voyage autour de sa chambre ! dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. bertsLittleItaly-221x300Quelle idée que d’aller s’enfermer dans une chambre d’hôtel de la rue du Pô à Turin pour y écrire un livre en gardant à l’esprit que Xavier de Maistre avait écrit son Voyage autour de ma chambre tout près de là ! Il n’y qu’Enrique Vila-Matas pour espérer qu’un état de grâce émergera de cette coexistence. Il faut au moins cela pour accepter la pertinence de son postulat : ce que Finnegans Wake et Les Fiançailles de M. Hire ont à se dire. Il n’a de cesse de les combiner et nous demande rien moins que de l’aider dans son processus de mise à nu d’un axe invisible Joyce-Simenon qui avait manifestement échappé depuis les années 30 aux spécialistes tant de l’un que de l’autre, ce qui fait du monde. Et si, en oubliant que l’un usait d’un type de narration romanesque dit classique et l’autre d’un parti pris de radicalité, on constatait qu’au fond leurs tendances n’étaient pas si distantes et qu’il ne s’agissait peut-être que de deux modalités différentes du réalisme ?

Lire la suite : http://passouline.blog.lemonde.fr/

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

Le livre des lecteurs : un hommage aux lecteurs rencontrés sur sa route

Posté par Serge Bénard le 24 novembre 2011

LE LIVRE DES LECTEURS

Le livre des lecteurs : un hommage aux lecteurs rencontrés sur sa route dans Actualité éditoriale, vient de paraître 358_dfi___readers8

56_readers_cover dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc.

CONTENU photographies et textes
DATE 2011
ISBN 978-2-922892-52-9
FORMAT 20.5 x 26.5 cm
PAGINATION 160
LANGUE français et anglais
PRIX $49.95
A paraître

George S. Zimbel nous offre avec Le livre des lecteurs un hommage aux lecteurs rencontrés sur sa route. Des années 50 à aujourd’hui, les lecteurs de Zimbel nous replongent dans cet instant de grâce, ce moment où le temps et l’espace disparaissent pour laisser place à un monde imaginaire et fascinant.

Que ce soit sur un trottoir de New York, dans les rayons d’une bibliothèque montréalaise ou à la table d’un café parisien, les photographies de George S. Zimbel s’inscrivent dans la lignée des oeuvres de Doisneau, Ronis et Cartier-Bresson. Des images qui témoignent de l’évolution du quotidien à travers les époques, mais aussi d’une pratique de photographie documentaire en voie de disparition.

Lire  la suite ; http://editionsdupassage.com/livres/beau-livre/56/le-livre-des-lecteurs

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

L’astrolabe de glace, stupéfiant réalisme

Posté par Serge Bénard le 24 novembre 2011

24 novembre 2011

L’astrolabe de glace, stupéfiant réalisme dans Actualité éditoriale, vient de paraître l-astrolabe-de-glace-735x1024L’astrolabe de glace, du duo italien Luca Blengino et Antonio Palma, est une bonne illustration, si je puis dire, du constat suivant : certains albums me sont difficiles à lire car ils offrent à voir des personnages tellement réalistes qu’on a l’impression (et pas toujours à tort) qu’ils ont été décalqués de photos ou d’instantanés de films. Ce n’est pas l’imaginaire représenté ou la technique employée qui sont en cause, non, c’est simplement que trop de réalisme tue le réalisme, même si c’est beau. Le dessinateur de l’Astrolabe est un peintre romain dont c’est le premier livre et dont on peut apprécier les croquis préparatoires dans la première édition de l’album. On peut franchement être impressionné par sa capacité à construire un visage et à lui donner du relief.

Lire la suite : http://lecomptoirdelabd.blog.lemonde.fr/2011/11/24/lastrolabe-de-glace-stupefiant-realisme/

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Arts graphiques, BD, illustrateurs, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

Avons-nous perdu le sens de la grandeur, Saint-Simon ?

Posté par Serge Bénard le 23 novembre 2011

Avons-nous perdu le sens de la grandeur, Saint-Simon ? dans Actualité éditoriale, vient de paraître 220px-Louis_de_Rouvroy_duc_de_Saint-SimonIl y a comme cela des auteurs auxquels on fait confiance. De ceux avec qui on s’embarque sans hésiter à chaque nouveau livre en sachant que leurs tropismes ne les éloigneront guère de leurs terrains de chasse favoris, lieux de souvenirs de lecture enchantés. C’est précisément le cas avec Jean-Michel Delacomptée, l’un des auteurs les plus discrets, mais aussi les plus réguliers et les plus fidèles de la collection « L’un et l’autre » dirigée par J.B. Pontalis, laquelle est déjà en soi le label d’une certaine qualité même si ses titres sont  nécessairement d’un intérêt inégal. Aussi, après notamment son portrait d’Henriette d’Angleterre (Madame, la Cour, la mort,1993), celui de La Boétie (Et qu’un seul soit l’ami, 1995), son Racine en majesté (1999) et, dernier en date, le Bossuet (Langue morte, 2009), on se précipite sur son Saint-Simon qui paraît sous le titre programmatique La Grandeur (222 pages, 19 euros, Gallimard).

Lire la suite :  http://passouline.blog.lemonde.fr/

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Edition, éditeurs, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

De Sardaigne, l’éblouissant roman de Michela Murgia

Posté par Serge Bénard le 23 novembre 2011

 

Publié le : 21 novembre 2011

Accabadora

Accabadora

Il y a une trentaine d’années, je fus ébloui à la lecture d’un roman d’Alexandre Papadiamantis (1855-1911) Les petites filles et la mort qui avait été traduit aux éditions François Maspero. La puissance de cet ouvrage a été saluée par tous les auteurs phares de son pays et soulignée en maintes occasions par Milan Kundera. Fort heureusement, ce chef-d’œuvre est à nouveau disponible, depuis 2003, grâce à la collection de poche des éditions Actes Sud.

Ce choc éprouvé en lisant le grand romancier grec du XIXe siècle, je ne l’ai jamais ressenti à nouveau sinon ces-jours ci en lisant avidement et fébrilement le roman de Michela Murgia Accabadora (Seuil, 2011) dans la traduction inspirée que nous en donne Nathalie Bauer, déjà traductrice de plus de cent ouvrages italiens en français dont des œuvres de Primo Levi et Natalia Ginzbug.

Lire la suite :  http://www.lesoir-echos.com/de-sardaigne-l%E2%80%99eblouissant-roman-de-michela-murgia/culture/34951/

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Traductions, traducteurs | Commentaires fermés

Robert Crumb est toujours un bon coup…

Posté par Serge Bénard le 22 novembre 2011

Edition : Comic Strip

 

Robert Crumb est toujours un bon coup... dans Actualité éditoriale, vient de paraître Capture_decran_2011-11-17_a_11.14.55

…un bon coup éditorial. Capable de sauver la saison entière d’un éditeur de BD. Public fidèle et collectionneur, fonds presque inépuisable, qualité égale, sans surprise ni déception. Voilà qui tombe plutôt bien: nous arrivons à la fin de l’année, saison des cadeaux de Noël et des bilans comptables. Chacun sort son Crumb.Denoël Graphic, déjà éditeur de sa Genèse, sort Parle-moi d’amour, «35 ans in love, l’intégrale» entre Robert Crumb et sa compagne Aline Kominski, 35 euros aussi et presque 270 pages, couverture très fortement cartonnée. Seule la mention «contient des scènes explicites» (mais quel album de Crumb n’en contient pas?) nous retient de placer l’album subito au pied du sapin entre le chaste foulard pour maman et la poupée Barbie aux mensurations elles aussi très explicites que l’on destine à la petite dernière.

Lire la suite : http://blogs.mediapart.fr/edition/comic-strip/article/211111/robert-crumb-est-toujours-un-bon-coup

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Arts graphiques, BD, illustrateurs, Au pied du sapin 2011, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

Tout sur ma mère

Posté par Serge Bénard le 22 novembre 2011

Dimanche 20 novembre 2011 à 06h00 0

Voilà un joli premier roman, à l’écriture raffinée et à l’analyse subtile, qui renoue avec la tradition si française du roman épistolaire. Mais ici les courriels et les SMS se mêlent aux longues missives. L’histoire ? Celle d’Hélène, quarantenaire, qui exhume une photographie des archives familiales. Sur ce cliché figurent trois silhouettes, dont celle de sa mère, disparue. Elle tente alors de reconstituer l’existence de celle qui est partie trop tôt et passe une annonce dans « Libération ». Quelques jours plus tard, elle reçoit une lettre de Stéphane, un Suisse qui a reconnu son père sur la photo. À bout de mots et de souvenirs, ils assemblent les pièces d’un puzzle sentimental.

Lire la suite :http://www.sudouest.fr/2011/11/20/tout-sur-ma-mere-558137-4692.php

« Eux sur la photo », d’Hélène Gestern, éd. Arléa, 273 p., 19 €.

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres, Leur premier livre | Commentaires fermés

Libération, la musique

Posté par Serge Bénard le 22 novembre 2011

Depuis sa création, « Libération » accompagne (et critique) les nouveaux rythmes et talents, même éphémères. Edité par Flammarion, un « beau livre » retrace, de 1973 à nos jours, cette épopée culturelle. 

Libération, la musique dans Actualité éditoriale, vient de paraître thumb-bashung thumb-bd dans Au pied du sapin 2011 thumb-bobmarley dans Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations thumb-cabrel dans Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres thumb-davis thumb-elvis thumb-lennon thumb-madonna thumb-prince thumb-richards

« Libé », l’album musical

PAR BEATRICE VALLAYES
«La musique» de «Libération», édité par Flammarion et en vente dès mercredi en librairie, n’est pas qu’une compilation. Explications.

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Au pied du sapin 2011, Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

Lu pour vous – Le citoyen de verre de Wolfgang Sofsky

Posté par Serge Bénard le 21 novembre 2011


De la surveillance volontaire

par Jacques Rodriguez [21-11-2011]

Domaine(s) : Société

Mots-clés : liberté | totalitarisme | intimité


Le sociologue et philosophe allemand Wolfgang Sofsky propose une réflexion pessimiste sur la trouble alliance de surveillance technique et d’exhibition démocratique qui caractérise notre société. Il milite à rebours en faveur d’un for intérieur soutenu par le respect de la propriété privée. Ce pamphlet aux forts accents libertariens ne convaincra pas le lecteur en recherche d’une gestion de l’espace publique respectueuse de l’individu.

Télécharger ce(s) document(s) :

Recensé : Wolfgang Sofsky, Le citoyen de verre. Entre surveillance et exhibition, Paris, Éditions de L’Herne, 2011. Traduit de l’allemand par Olivier Mannoni. 172 p., 13, 50 €.

 

Lire la suite : http://www.laviedesidees.fr/De-la-surveillance-volontaire.html

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

Robert Sabatier : l’honneur d’être populaire

Posté par Serge Bénard le 21 novembre 2011

 

Publié le Dimanche, 20 Novembre 2011 11:35

 

 

Robert Sabatier : l'honneur d'être populaire dans Actualité éditoriale, vient de paraître sabatierlight_200_200

 

Par Marc-Emile Baronheid - BSCNEWS.FR / Si l’auteur ne le racontait pas, on aurait peine à le croire : les aventures d’Olivier, héros emblématique de Montmartre sont nées à … New York ! Une bande de gosses jouant avec l’eau d’une bouche d’incendie a remonté chez Robert Sabatier le mécanisme des souvenirs d’enfance. A chacun sa madeleine. Mais l’écrivain était loin d’imaginer qu’il ouvrait grandes les vannes d’une épopée solidement ancrée au monde fabuleux de la rue, qui allait déferler au long de huit romans enchanteurs.

Lire la suite :  http://bscnews.fr/201111201918/Les-Romans/robert-sabatier-lhonneur-detre-populaire.html

« Le roman d’Olivier », Robert Sabatier, Omnibus, 29,50 euros. Contient « David et Olivier – Olivier et ses amis – Les Allumettes suédoises – Trois sucettes à la menthe – Les Noisettes sauvages – Les Fillettes chantantes – Olivier 1940 – Les Trompettes guerrières 

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

1...34567...53
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar