• Accueil
  • > Cités, villes et villages du livre ou de la littérature

Françoise Malettra, une grande dame de la radio à Bécherel, cité du livre

Posté par Serge Bénard le 14 août 2010

rn2328013891px470.jpg

L’histoire

Une petite maison dans le centre ancien de Bécherel, un jardin d’où la vue plonge dans la vallée presque jusqu’au Mont Saint Michel, c’est là que Françoise Malettra reçoit ses visiteurs en compagnie de Jim, le gros matou maître des lieux.

Née à Paris, Françoise Malettra a passé son enfance en Italie avec sa mère, où elle suit des cours au conservatoire de Milan, avant de revenir en France finir ses études. Jean Tardieu l’engage à France Musique où elle travaillera pendant 10 ans.

Mais c’est à France Culture, où elle arrive à la fin des années 60, et qu’elle quittera en 2004, que sa carrière prend son essor, comme journaliste, productrice et réalisatrice d’émissions qui sont restées dans les mémoires, Musicomania, Le bon plaisir, Les démones, Exploration des bibliothèques, Un homme, une ville, Les universités de l’Universel.

« J’ai eu la chance extraordinaire de faire un métier passionnant, qui m’a permis de rencontrer des musiciens, des savants, des écrivains, des philosophes. Et toujours, en fond sonore, si l’on peut dire, la musique, car la musique est liée à toutes les autres connaissances et à tous les arts. »

Lire la suite :

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Francoise-Malettra-une-grande-dame-de-la-radio-_22208-avd-20100812-58774238_actuLocale.Htm

Publié dans Cités, villes et villages du livre ou de la littérature | Commentaires fermés

Aix-en-Provence – La bibliothèque Méjanes et la Cité du Livre

Posté par Serge Bénard le 11 août 2010

citedulivre.jpg

En 1786, Jean-Baptiste Piquet, marquis de Méjanes, ancien premier consul d’Aix et procureur du pays, légua ses collections à la province de Provence . Rassemblés à Aix, ses livres furent entreposés à l’hôtel de ville et la bibliothèque ouverte au public en 1810. La bibliothèque ne bénéficia d’aucun apport de livres confisqués sous la Révolution aux établissements religieux et aux émigrés. Elle reçut au XIXe et au XXe s. de nombreux dons et legs de grande valeur.

L’installation début 1989 de la Bibliothèque Méjanes dans l’ancienne usine d’allumettes d’Aix a été suivie, en décembre 1993, par l’ouverture de la Cité du Livre, qui rassemble autour de la bibliothèque plusieurs partenaires culturels.

La Cité du Livre abrite dans ses 10 000 mètres carrés de salles tous les aspects de la vie culturelle et artistique : la littérature, le cinéma, la danse, la musique et la formation. Les collections de la bibliothèque Méjanes réunissent des ouvrages courants mais aussi des fonds anciens et précieux, tous référencés sur le catalogue numérique de la Cité du Livre.

Régulièrement, au cours de l’année, la bibliothèque accueille de nombreux événements comme la Fête du Livre en octobre.

La bibliothèque Méjanes

Volumétrie globale

520 000 Volumes. Texte imprimé Incunable 350 ; Texte imprimé Périodique 700 (144 français) ; Texte manuscrit Manuscrit 2110 ; Cartes et plans Imprimés 6000 ; Images fixes Estampe 3300.

Les 520 000 volumes en comprennent 300 000 pour les fonds patrimoniaux et 35 000 phonogrammes et vidéogrammes.

Renseignements :

8-10 Rue des allumettes 13100 Aix-en-provence

Tél. : 04.42.91.98.65

Fax : 04.42.91.98.64

Web : http://www.citedulivre-aix.com/

E-mail : mejanespeb@mairie-aixenprovence.fr

http://www.citedulivre-aix.com/Portail/Site/Typo3.asp?lang=FR&id=3

 

 

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Cités, villes et villages du livre ou de la littérature | Commentaires fermés

« Redu : un village à livres ouverts » (Noël Anselot)

Posté par Serge Bénard le 7 août 2010

Résistant durant la deuxième guerre mondiale, Noël Anselot (né à Liège en 1924) a eu une brillante carrière dans l’industrie pétrolière avant de rédiger plusieurs ouvrages historiques et d’ouvrir en 1980 une librairie de livres anciens et rares à Redu, petit village ardennais en Belgique. Il est membre de l’Association des Ecrivains Belges de langue française.

Mais la plus grande réussite de Noël Anselot est d’avoir créé à Redu un Village du Livre, dont il raconte dans cet ouvrage l’histoire, les réussites, les échecs et les nombreuses anecdotes. L’idée lui vient en septembre 1978 lors de sa visite de Hay-on-Wye (Angleterre), le premier Village du Livre au monde.

Le week-end de Pâques 1984, Redu officialise son jumelage avec Hay-on-Wye et organise sa première Fête du Livre. C’est un succès, notamment grâce à la médiatisation de l’événement par le journaliste de la RTBF Gérard Valet. En 1985, le Village du Livre devient permanent et accueille la première visite du roi Baudouin et de la reine Fabiola.

Si je suis allé plusieurs fois à Redu, j’ai été surpris par le volet artistique et les nombreuses expositions dont je ne soupçonnais pas l’existence. Je suis très admiratif devant l’esprit visionnaire et le travail accompli à l’âge de la retraite par Noël Anselot au service de Redu. Malgré l’absence de soutien des responsables politiques, il démontre qu’une décentralisation de la culture est possible et peut avoir des retombées économiques positives. Son livre évoque aussi les autres Villages du Livre à travers le monde.

Plus d’infos sur www.redu-villagedulivre.be

Publié par Un petit Belge à l’adresse 03:48

Publié dans Cités, villes et villages du livre ou de la littérature, Librairies, libraires | Commentaires fermés

1...34567
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar