• Accueil
  • > Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs

Montpellier (34) – Littératures de langue allemande

Posté par Serge Bénard le 12 mai 2011

Proposés par les partenaires de la Comédie du Livre, ces rencontres et cafés littéraires explorent tous une facette, un aspect, un secret, un leitmotiv, une figure de la culture, de l’histoire ou des littératures de langue allemande : artistiques ou politiques, historiques ou contemporains, ces moments satisferont la curiosité des amoureux de la culture germanique 

Diese von den Partnern der Comédie du Livre angebotenen Begegnungen und Literatur-Cafés untersuchen jeweils eine Facette, einen Aspekt, ein Geheimnis, ein Leitmotiv oder eine Persönlichkeit der deutschsprachigen Literatur, Geschichte oder Kultur: ob künstlerisch oder politisch, ob historisch oder zeitgenössisch inspiriert, die Begegnungen sollen die Neugier aller Liebhaber der deutschsprachigen Kultur befriedigen.
27 mai
 , 16h00 – Le café des auteurs :Traduire l’âme : Lou Salomé, la FrançaiseUne conférence de Pascale Catherine Hummel, traductrice, en présence de Françoise MariottiLIRE LA SUITE

27 mai , 18h30 – Pavillon Populaire :Grande rencontre avec Josef Winkler et les éditions Verdier.Une rencontre proposée par LR2L (Languedoc-Roussillon livre et lecture).LIRE LA SUITE

27 mai , 19h00 – Amphithéâtre du CRDP de l’Académie de Montpellier :Rencontre autour de Aujourd’hui l’Allemagne, de Evelyne et Victor Brandts.Une rencontre proposée par le CRDP de l’Académie de Montpellier.LIRE LA SUITE

28 mai , 11h00 – Auditorium du Musée Fabre :Art contemporain, le foisonnement allemandUne rencontre proposée par les Amis du Musée Fabre.LIRE LA SUITE

28 mai , 13h00 – Salle Pétrarque :« D’après Celan »Une rencontre proposée par la Maison de la Poésie Arthur Rimbaud.LIRE LA SUITE

28 mai , 13h30 – Centre Rabelais :L’Allemagne et les Allemands dans les manuels scolaires d’un siècle à l’autre?Une rencontre proposée par le Café de la Mémoire pédagogique.LIRE LA SUITE

28 mai , 15h00 – Centre Rabelais :Un cafe tres noir avec Volker Kutscher et Michel Gueorguieff.
Une rencontre organisée par l’association Soleil Noir.LIRE LA SUITE

28 mai , 17h30 – Le café des auteurs :Die Linke, un parti de gauche en Allemagne .Une rencontre proposée par Les Amis du journal L’Humanité de Montpellier.LIRE LA SUITE

29 mai , 10h30 – Le café des auteurs :Religion et expérience religieuse chez Georg Simmel.
Une rencontre proposée par le Café théologique.LIRE LA SUITE

 

29 mai , 11h00 – Espace Martin Luther King :Multiculturalisme en Allemagne, trois parcours singuliers.Une rencontre proposée par la Maison des Tiers Mondes et de la Solidarité.LIRE LA SUITE

29 mai , 17h00 – Salle Pétrarque :Allemagne-Italie : affinités électives ou ambiguïtés affectives?Une rencontre proposée par I-Dilettanti LIRE LA SUITE

 Lire la suite : http://www.comediedulivre.montpellier.fr/Pages/1871_Rencontres-portees-par-les-partenaires—Begegnungen-ausgerichtet-von-unseren-Partnern-.html

Publié dans Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

Liban – « BrasiLiban », ou la maison des rencontres des cultures brésilienne et libanaise

Posté par Serge Bénard le 11 mai 2011

Par Zéna ZALZAL | 10/05/2011

La directrice, Héloisa Alves, met l’accent sur la vocation de carrefour culturel du centre libano-brésilien.
La directrice, Héloisa Alves, met l’accent sur la vocation de carrefour culturel du centre libano-brésilien.

CENTRE CULTUREL 

C’est dans une belle demeure ancienne du quartier de Mar Mitr, à Achrafieh, que le centre culturel « BrasiLiban » vient de s’installer. Avec pour objectif de faire de cette adresse un lieu de rencontres et d’échanges accrus entre les cultures brésilienne et libanaise.

Vous êtes sans doute nombreux à avoir remarqué, à la rue Mar Mitr (en face des établissements Flouty), cette belle maison libanaise du XIXe qui, au fil des derniers mois, reprenait des couleurs et retrouvait sa splendeur originale. Cette bâtisse de trois étages, à la façade lie-de-vin entièrement rénovée dans le respect de sa configuration initiale, avec ses carreaux en mosaïques au sol, ses portes-fenêtres à arcades dentelées et ses plafonds peints, est aujourd’hui prête à accueillir de nombreux visiteurs… Libanais et étrangers. Car cette ancienne demeure familiale héberge désormais le centre culturel BrasiLiban*. 
Premier centre culturel établi par le gouvernement brésilien au Liban et dans le Moyen-Orient, il a pour mission première, certes, de diffuser la langue et la culture brésiliennes, mais aussi d’accentuer les échanges artistiques libano-brésiliens. Lesquels, malgré l’ancienneté des rapports entre les deux peuples, ne bénéficiaient pas, au pays du Cèdre, en dehors du secteur culturel de l’ambassade, d’une institution officielle qui en soit la vitrine. 

 

Liban - « BrasiLiban », ou la maison des rencontres des cultures brésilienne et libanaise dans Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs

Aménagé par l’ambassade du Brésil, ce centre, délibérément baptisé BrasiLiban (pour mettre donc l’accent sur sa vocation d’échanges), ouvrira ses portes officiellement fin mai, au cours d’une cérémonie pour laquelle est attendue une haute autorité brésilienne. 
Mais il est d’ores et déjà en partie fonctionnel et s’apprête à accueillir le public, dès demain, mercredi 11 mai, à sa première séance hebdomadaire de ciné-club**.

De la bibliothèque au café-bar
Parallèlement aux projections hebdomadaires (tous les mercredis à 19h00), BrasiLiban a établi un programme d’activités variées. Il propose ainsi, outre des cours de langue portugaise, des classes de danses (samba, mais aussi d’autres danses typiques, comme le forró et la lambada), d’arts martiaux (dont la fameuse capoeira et le jiu-jitsu brésilien), de piano et chant choral, ainsi que des initiations à la gastronomie brésilienne. «Car il ne faut pas sous-estimer l’importance de la culture culinaire d’un pays. À titre d’exemple, nous avons pas mal de plats brésiliens qui sont d’origine libanaise, comme une certaine forme de « kebbé » et de « sfiha »», soutient la directrice du centre, Héloisa Alves, qui se chargera elle-même de dispenser les cours de cuisine.

 

Lire la suite : http://www.lorientlejour.com/category/Culture/article/703211/%3C%3C+BrasiLiban+%3E%3E%2C_ou_la_maison_des_rencontres_des_cultures_bresilienne_et_libanaise.html

Publié dans Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

Les cafés littéraires ont repris à Clohars – Clohars-Carnoët (29)

Posté par Serge Bénard le 7 mai 2011

lundi 02 mai 2011


Yvon Le Men et Claude Couderc pour le premier café littéraire de l'année. 

Devenus des rendez-vous incontournables, les cafés littéraires poursuivent leur chemin cette saison. Pour cette première, Claude Couderc recevait Yvon Le Men, écrivain d’origine bretonne, cofondateur du festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo. Devant un parterre d’une trentaine d’amoureux de poésie et de belles-lettres, les ouvrages de l’invité du jour étaient commentés, expliqués, décortiqués.

On a évoqué en particulier le dernier roman d’Yvon Le Men, mais aussi, son oeuvre poétique à travers quelques-uns de ses recueils comme Le tour du monde en 80 poèmes ou La chambre des échos. Claude Couderc et son invité, ami du grand poète disparu trot tôt Xavier Grall, auteur entres autres de Les vents m’ont dit, L’inconnu me dévore ont évoqué son oeuvre et sa vie…

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Les-cafes-litteraires-ont-repris-a-Clohars-_29031-avd-20110502-60394729_actuLocale.Htm

Publié dans Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

« Liber and co » : un lieu pour parler littérature – Le Palais (56)

Posté par Serge Bénard le 7 mai 2011

jeudi 05 mai 2011


L'association Liber & co rassemble régulièrement les amoureux de littérature dans une ambiance presque familiale.

« Nous aimons les livres et nous aimons les partager. » C’est ainsi que Bénédicte Liber explique le moteur de l’association créée avec Jean-Pierre, son mari. Liber and co (Livres et compagnie) est un endroit de partage, accueillant et chaleureux, pour les amoureux de lecture.

L’association organise diverses activités littéraires : ce sont par exemple des rencontres avec des écrivains, comme ce sera le cas, vendredi 6 mai, avec Olivia Elkaim, à propos de son livre « Les oiseaux noirs de Massada », puis en juin avec Elias Sanbar, Edwy Plenel, Laure Adler et Nicolas Fargues. L’association propose également des cafés littéraires, comme elle l’a fait à deux reprises, le week-end dernier, pendant la semaine des arts, avec Proust et Colette ; ou encore des cercles de lecteurs, organisés autour d’un livre choisi ou « en liberté », c’est-à-dire que les participants sont invités à présenter un livre qu’ils ont aimé.

Pour les juniors, des lectures à voix haute sont proposées pendant les vacances scolaires le mercredi et le vendredi à 11 h. Aucune participation financière n’est demandée pour ces activités, pas même une adhésion à l’association ; sauf pour ceux qui choisissent de rester dîner après une rencontre avec un écrivain ou un cercle de lecteurs. La contribution s’élève alors de 15 à 25 € selon le menu.

Liber & Co, 2, rue des remparts au Palais. www.liberandco.com. 02 97 31 82 41.

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_–Liber-and-co-un-lieu-pour-parler-litterature-_56152-avd-20110505-60416471_actuLocale.Htm


Publié dans Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

Algérie – Rencontre à Tizi Ouzou : l’œuvre de Tahar Djaout décortiquée

Posté par Serge Bénard le 3 mai 2011

unknown4.jpeg

Le grand écrivain Tahar Djaout

La maison de la culture de Tizi Ouzou et l’Entreprise d’organisation de manifestations culturelles et scientifiques ont organisé, samedi dernier, une nouvelle édition du café littéraire autour de l’œuvre romanesque du journaliste, poète et écrivain algérien d’expression française Tahar Djaout (1954-1993). L’animation de la rencontre, qui se veut à la fois une contribution à la promotion de la lecture et un hommage à l’enfant d’Oulkhou (Azeffoun), a été dirigée par l’auteur Djouher Amhis Ouksel. L’intervenante n’a pas abordé dans son exposé la carrière journalistique prestigieuse de Tahar Djaout, mais elle a plutôt fait revisiter le patrimoine littéraire de l’auteur de L’exproprié, tout en faisant de temps à autre des petits détours vers Mohammed Dib, Kateb Yacine, Mouloud Mammeri, Mouloud Feraoun, «qui ont pris conscience très tôt de la situation historique de l’Algérie et qui se sont inscrits dans le cheminement de l’histoire». L’oratrice a mis en exergue la lucidité et le courage de Djaout et décortiqué la majorité de ses romans. Cependant, elle s’est attardée sur Le dernier été de la raison, ce roman édité aux éditions du Seuil à Paris en 1999, et traduit en anglais la même année. «Une fiction dans laquelle les mots prennent un sens. Un témoignage douloureux sur la tragédie qu’a vécue l’Algérie. Un pamphlet qui s’inscrit contre l’imposture des mots, contre les manipulations de toute sorte, qui décervellent l’individu, le dépersonnalisent, le déshumanisent et clôturent la pensée», dira à propos de cet ouvrage Mme Amhis, avant de recommander la lecture de Le miroir aux aveugles, de Wacini Larej et le dernier roman de Mohammed Dib, Si diable veut, qui est une étonnante allégorie centrée sur l’Algérie. Deux auteurs qui parlent comme Tahar Djaout, dit-elle, avant d’ajouter : «Dans Le dernier été de la raison, Djaout s’insurge contre l’idiologie mortifère et la falsification de l’histoire. A travers cet ouvrage, l’auteur dénonce l’atteinte aux langues nationales, les dérives d’un système, et porte la réflexion à un haut niveau en refusant le nivellement vers le bas.» «C’est Le dernier été de la raison qui a laissé place à la déraison.

Lire la suite : http://www.elwatan.com/culture/rencontre-a-tizi-ouzou-l-oeuvre-de-tahar-djaout-decortiquee-02-05-2011-122735_113.php

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

Nantes (44) – Soirée littéraire avec Anthony Phelps

Posté par Serge Bénard le 20 avril 2011



Pour Nantes.com par outremer44 le 19/04/2011

 

Soirée littéraire avec Anthony PHELPS à NantesAnthony Phelps, poète, romancier et diseur né à Port-au-Prince en Haïti en 1928, sera présent à Nantes ce jeudi pour une soirée littéraire.

Après des études de chimie et de céramique aux États-Unis et au Canada, il se consacre surtout à la littérature. En 1961 il fonde – avec les poètes Davertige, Serge Legagneur, Roland Morisseau, René Philoctète et Auguste Thénor – le groupe Haïti Littéraireet la revue Semences. Il met sur pied et anime la troupe de comédiens, Prisme, et réalise des émissions hebdomadaires de poésie et de théâtre à Radio Cacique, dont il est cofondateur. 
Établi à Montréal en mai 1964, il y fait du théâtre – scène, radio et télé – puis du journalisme. 

Anthony Pelps propose une soirée littéraire en partenariat avec le Crini et l’université de Nantes ce jeudi.

Soirée Littéraire
Jeudi 21 avril 2011 à 20 h 
Espace culturel Louis Delgrès 

89, quai de la Fosse
Nantes
 

Plus d’infos sur le site de Mémoire de l’Outre Mer
Tel 02.40.71.76.57

 

Publié dans Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs, Non classé | Commentaires fermés

30 avril à Paris – Café littéraire

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

Samedi 30 avril 2011, 17:30

Le café littéraire invite les écrivains en lice pour le prix littéraire de la Porte Dorée qui récompense un roman ou un recueil de nouvelles sur les thèmes de l’immigration et de l’exil.

Danbé

Le samedi 30 avril à partir de 17h30, nous recevons Aya Cissoko et Marie Desplechin pour leur livre Danbé (Calman-Levy).

Rencontre d’auteurs animée par Elisabeth Lesne.

Source :  http://www.histoire-immigration.fr/2010/12/cafe-litteraire

 

Médiathèque Abdelmalek Sayad
Entrée libre dans la limite des places disponibles


Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

Quimper (22) – Le Bistrot à lire

Posté par Serge Bénard le 17 avril 2011

Notre série «Couleur cafés» se décline, cette semaine, autour des cafés-librairies. En Bretagne, 23endroits de ce genre sont recensés. À Quimper, seul le Bistrot à lire, dans la rue des Boucheries, entre dans ce cadre. L’endroit est atypique, à plus d’un titre.

Quimper (22) - Le Bistrot à lire dans Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs

«Madame, vous êtes trop passionnée. Vous risquez, à ce titre, de passer à côté des choses essentielles». Autour d’une table, en 2001, une dizaine de spécialistes donnent un avis défavorable au projet du Bistrot à lire de Sophie Neuville et Pascale Darchen. La raison contre la passion! Éternel débat philosophique, décidément! Après dix ans d’activité, Sophie est fière d’être allée jusqu’au bout de ses envies. «Heureusement qu’on est passionné pour monter ce genre de lieux. J’adore la lecture et la restauration. À 50ans, je voulais réunir mes deux passions autour d’un projet. J’ai pris des risques mais je ne le regrette pas. C’est formidable d’exercer un métier passion. C’est même devenu un vrai luxe aujourd’hui», explique-t-elle. 



Loin du bruit extérieur 



L’endroit révèle des surprises. Le livre est l’élément clé du décor. Le prétexte d’un échange. Le temps d’une réflexion intérieure. «J’ai aussi des clients fidèles qui viennent ici depuis dix ans et qui n’ont jamais ouvert un livre». La spécialité de l’endroit? Le polar adulte et les romans policiers. Vendredi après-midi, le café compte une majorité de femmes. «60% des lecteurs sont des femmes. On retrouve ce même pourcentage pour le roman policier». À l’intérieur ou en terrasse, les clientes savourent l’instant. «La proximité du livre rend l’endroit chaleureux. Nous avons pris nos habitudes. C’est devenu un rituel dans la semaine», précise Monique, 64 ans. Même constat pour Marie-Ange, 70 ans. «Depuis très longtemps, j’ai pensé à ce concept de librairie, avec un coin pause pour un café ou un thé. Je suis contente de trouver, à Quimper, un lieu qui corresponde à mon rêve de départ». Manger, lire, boire: les besoins primaires du lieu tournent autour de ces verbes. «Le concept est génial. Il y a une forme de curiosité. L’endroit se prête au calme. On peut se retirer de la cacophonie extérieure tout en restant au centre-ville. C’est un des paradoxes de ce lieu», remarque Marjory, 21 ans. Le côté atypique ressort toujours des conversations. «Serveuse? Ce n’est pas mon métier à la base. Je suis venue ici avant d’y travailler. J’aime l’endroit, les livres et l’atmosphère générale. J’aurais du mal à travailler dans un univers bruyant», indique Florine, 25ans.

Lire la suite : http://quimper.letelegramme.com/local/finistere-sud/quimper/ville/couleur-cafes-les-cafes-librairies-4-6-17-04-2011-1271734.php


Publié dans Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

Nogaro (32) – Des cafés littéraires proposés à la bibliothèque

Posté par Serge Bénard le 14 avril 2011

Un café littéraire bien convivial./Photo DDM Jean-Luc Galvan.
Un café littéraire bien convivial./Photo DDM Jean-Luc Galvan.

Nogaro (32) - Des cafés littéraires proposés à la bibliothèque dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs

La bibliothèque de Nogaro organise une fois par mois des rencontres littéraires autour d’un café. C’est un moment d’échange convivial pour discuter de littérature et créer du lien. Chaque participant présente aux autres un texte.

Les thèmes, choisis longtemps à l’avance, sont larges et très ouverts : « Les coups de cœur », « La femme »… le prochain sera « La nature ». Ils n’enferment pas dans une directive pour permettre aux participants de présenter des genres littéraires variés : bande dessinée, roman, poésie, récit, écrit documentaire, essai… Ces rencontres sont ouvertes à toutes et à tous.

Les prochains thèmes et rendez-vous : « Nature », le samedi 16 avril, à 14 heures, à la bibliothèque ; « Les cinq livres sélectionnés pour le prix Jeune Mousquetaire du premier roman », le 14 mai, bien entendu il ne s’agit pas pour chacun de lire les cinq… Et, pour fêter le début de l’été : « L’amour », le 11 juin, toujours à 14 heures… Renseignements au : tél. 05 62 09 04 36.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2011/04/13/1057840-Nogaro-Des-cafes-litteraires-proposes-a-la-bibliotheque.html

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

Grande-Bretagne – We Love This Book : l’édition en revue

Posté par Serge Bénard le 12 avril 2011

une revue britannique sur l’édition, lancée par The Bookseller

 

Rédigé par Clémentine Baron, le lundi 11 avril 2011 à 16h59

 

The Bookseller, journal britannique sur l’actualité du secteur de l’édition, des bibliothèques et des librairies, lance dès le mois de juin une revue trimestrielle destinée à être distribuée gratuitement aux lecteurs dans les librairies et les bibliothèques.

La revue intitulée We Love This Book établira chaque trimestre un état des lieux de l’édition en mettant en avant des petites maisons indépendantes et des auteurs moins connus. 

Elle permettra d’avoir un regard panoramique sur les publications actuelles qui sont trop nombreuses pour être mises en valeur individuellement dans les librairies. 

Grande-Bretagne - We Love This Book : l'édition en revue dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs v-23156


Par ailleurs, la revue sera complétée par un site web associé, afin de créer une véritable communauté de lecteurs. Le site proposera des évènements en lien avec le livre et la lecture, des concours d’écriture, des portraits de libraires ou d’auteurs et mettra l’accent sur l’édition numérique.

Le directeur général du groupe Bookseller, Nigel Roby, a déclaré que « c’était une grande opportunité pour [eux] de développer et stimuler la demande de livres nouveaux et intéressants. We Love This Bookdonnera un aperçu global du marché du livre et sera une nouvelle manière d’atteindre les consommateurs de livres avec pertinence, souplesse et dynamisme. »

Enfin, We Love This Book devrait être également disponible par abonnement.

Source :

http://www.actualitte.com/actualite/25430-bookseller-revue-we-love-book.htm

 

 

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs, Edition, éditeurs, Librairies, libraires, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

1...34567...17
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar