Accueil Edition, éditeurs Rencontres avec les éditions Réciproques

Rencontres avec les éditions Réciproques

Commentaires fermés
0
5

La librairie La Femme Renard a le plaisir d’accueillir les éditions Réciproques, à l’occasion de la parution de Le journal d’Adam – le journal d’Eve, conte humoristique de Mark Twain.

Ce petit ouvrage fait entendre plusieurs voix :

-         celle de Mark Twain qui, nous livrant ces précieux documents, nous ramène à la fraîcheur des commencements, au premier homme, à la première femme, au premier couple de l’humanité ;

-         celle du traducteur en notre langue, spirituel vicomte de la Belle Epoque, Gabriel de Lautrec que passionnait cette littérature du Nouveau Monde ;

-         des voix lointaines déjà, auxquelles répondent dans les marges les commentaires de lecteurs d’aujourd’hui, homme et femme, et compagnons dans la vie : Didier Debord (pour les gloses) et Birgit Kilian (pour les dessins).

Autant de points de vue qui, à coup sûr, feront zigzaguer la ligne droite de la lecture. Mais le plaisir du vagabondage…!

L’occasion de venir découvrir cette maison d’édition, en présence de Birgit Kelian et Didier Debord, qui ont enrichi le texte de Twain de dessins et commentaires…

Mercredi 14 décembre 2011 à 18h30, à la librairie La Femme Renard, 115 Faubourg Lacapelle – 82000 Montauban

Source : http://newsbook.fr/rencontres-avec-les-editions-reciproques/

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Edition, éditeurs
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Apologie du livre par Robert Darnton

Comme de petits messieurs, à lire ce qui suit, risqueraient de faire leur jaunisse, je déc…