Relieuse : Sün Evrard

Posté par Serge Bénard le 13 décembre 2011

Relieuse : Sün Evrard dans Personnalités du livre vide
Pourquoi Sün ? En Hongrie, où je suis née, les hérissons s’appellent « sün ». Mes nattes fraîchement coupées, mes cheveux un peu en brosse, il n’en fallait pas plus aux filles à l’école pour me coller ce surnom. Je l’ai gardé. J’avais 24 ans, toujours à Budapest, quand j’ai rencontré, puis épousé Marc, qui m’a donné son nom d’origine belge : Evrard.Je suis arrivée en France le 1er avril 1971 et je n’ai pas eu le temps de me poser des questions sur les difficultés d’acclimatation. Il y avait trop de choses à faire. J’ai décidé qu’il fallait avant tout devenir française. J’ai donc bûché à l’Alliance Française pendant un an mais je mélange toujours le masculine et le féminin. Je commençais tout juste à songer reprendre mon métier de documentaliste-traductrice et peut être des études quand Marc m’a suggéré d’apprendre la reliure. Il m’avait dit: « j’aurais toujours aimé faire cela, mais je n’ai jamais eu le temps ».

Je ne savais pas trop ce que faisait un relieur mais je me suis inscrite à une école, et par chance ça m’a plu. Mes années de lycée avec des cours de dessin et de peinture m’ont beaucoup aidée. Entre 1972 et 1976 j’ai donc suivi des cours de reliure, dorure et décoration à l’École de l’Union des Arts Décoratifs, rue Beethoven. Je suis devenue professeur de reliure dans cette même école où la veille j’étais encore élève, car mon amie Riri Colassin, partie en province, m’avait recommandée à sa place. C’est toujours Riri qui m’a fait connaître Annie Persuy et celle-ci m’a chargée l’année suivante de prendre et de développer les cours de reliure à l’ école du Vésinet. En 1983 les Éditions Denoël ont demandé à Annie Persuy un livre sur la reliure et elle m’a confiée la rédaction des chapitres techniques.
Une seconde édition de ce livre intitulé « La Reliure » est parue en 1989 et des traductions enallemand et en espagnol ont suivi. En parallèle, mon activité dans le domaine de la reliure de création contemporaine devenait de plus en plus le centre de mon intérêt. Aujourdhui, mon activité d’enseignement se résume à des stages ponctuels.

Source et suite : http://sun.evrard.pagesperso-orange.fr/bio/1_bio.htm

 

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar