Oscar Wilde, victime de ses admiratrices

Posté par Serge Bénard le 30 novembre 2011

crédits : Institut Irlandais

[29/11/2011]

Au Père Lachaise, le sphinx sculpté par Jacob Epstein et qui orne la tombe d’Oscar Wilde s’est vu recouvert des traces de rouge à lèvre de ses admiratrices. Désormais, ce monument historique rénové sera protégé des baisers par une protection de verre.

 

Oscar Wilde  est un très célèbre écrivain irlandais, mort à l’age de 46 ans, foudroyé par une méningite. Auteur d’ un unique roman « Le portrait de Dorian Gray » il écrivit surtout des essais, des pièces de théâtre (« Salomé », « L’importance d’être Constant ») « De Profundis » (une longue lettre adressée à Alfred Douglas).  « La Ballade de la geôle de Reading », un long poème commémorant l’expérience éprouvante de la vie en prison fut sa dernière oeuvre.

Son ami et légataire universel, Robert Ross, réussit grâce à la vente de ses œuvres à acquérir  une concession à perpétuité au Père Lachaise à Paris. L’année suivante, Mrs Helen Carew, une amie de Robert Ross qui avait connu Wilde au temps de sa splendeur, fit un don anonyme  de 2000£ pour que le jeune et controversé sculpteur Jacob Epstein réalise une œuvre pour orner la sépulture de Wilde. Le projet, un ange en vol d’inspiration assyrienne, fut donc réalisé et dévoilé en 1914.

 

AVANT   APRÈS

 

L’oeuvre subit au fil des ans diverses dégradations et graffitis en tous genres. Depuis 1999, les graffitis ont été remplacés par une autre dégradation  beaucoup plus sévère : le rouge à lèvre laissé par les baisers des  touristes. La matière grasse de celui-ci pénètre dans la pierre et laisse longtemps après que la couleur ait passé, une trace ombrée indélébile.

« Déposer un baiser sur la tombe d’Oscar » au cours d’un circuit touristique est devenu le passe temps favori et incessant des visiteurs. D’un point de vue technique la tombe était sur le point d’être endommagée de façon irréparable. Chaque nettoyage nécessitait une usure de la pierre la rendant encore plus poreuse et de plus en plus difficile à ravaler.

Ce sont les Irlandais qui viennent au secours de ce monument en finançant un ravalement radical et un dégraissement de la tombe, ainsi que la mise en place d’une barrière de verre pour empêcher les fans de baisers au rouge à lèvre de causer plus de dommages.

Ce projet de rénovation et de  protection de la sépulture est célébré au Père Lachaise le 30 novembre, pour le 111e anniversaire de la mort de Wilde, en présence du Ministre Irlandais des Arts, de la Culture et du Gaeltacht, Mr Dinny McGinley TD, et de l’Ambassadeur d’Irlande. L’acteur Rupert Everett, sera l’hôte d’honneur de cette cérémonie.

Source : http://www.paris.fr/accueil/accueil-paris-fr/oscar-wilde-victime-de-ses-admiratrices/rub_1_actu_109181_port_24329

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar