Fragments – Moses, philosophe des Lumières

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2011

Moses Mendel.jpg

Son prénom était Moses, il naquit en 1729 à Dessau et accéda à une notoriété aussi grande que, plus tard, son petit-fils le compositeur Felix Mendelssohn. Je le vois, Moses, entrer à 14 ans à Berlin par la porte réservée aux cochons – la seule permise aux juifs. Petit, laid, bossu, autodidacte, mais d’une intelligence lumineuse – je le sais aussi – il va devenir en quelques années LE philosophe des Lumières en Allemagne, l’égal de Diderot ou Rousseau en France. Surnommé «le Socrate de Berlin», il remporte à 34 ans le premier prix de philosophie de l’Académie de Berlin, devant Emmanuel Kant. Ses deux livres majeurs, Phédon (1767) et Jérusalem (1783) auront un grand retentissement dans toute l’Europe. Dans l’Allemagne et la France des Lumières, Mendelssohn sera à l’origine de l’émancipation et de l’intégration des juifs dans la société, le grand inspirateur d’un judaïsme ouvert sur la modernité.

Lire la suite : http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2011/11/28/moses-philosophe-des-lumieres.html

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar