• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 13 novembre 2011

Lu pour vous – Le dernier voyage, de Bruno Poissonnier

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

Grand vin

Le dernier voyage – Bruno Poissonnier

Je voudrais vous parler d’un livre plus ancien, publié en 2008. Il m’a été offert récemment et je suis venue vous dire combien ce court roman est immense d’émotion et de sensibilité…

lederniervoyage.jpeg

Raymond est un vieux marinier, attaché à sa vieille péniche des années 30 qu’il a appelée « le Gueule d’Amour ». Il accepte un ultime long voyage jusqu’à Arles, alors que deux mariniers issus de la nouvelle génération devaient assurer ce voyage à bord de deux péniches appartenant à des industriels-mariniers.

Finalement, les deux bateaux sont chargés et un pari est lancé : le premier qui arrive à destination gagne… Et voici notre Raymond qui embarque avec quelques nœuds d’avance pour faire le plus long trajet de sa carrière. Car depuis le décès de sa femme, il se bornait à de courts transports céréaliers ou de petites livraisons locales…

Lire la suite : http://livrogne.com/2011/11/le-dernier-voyage-bruno-poissonnier/

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Lu pour vous | Commentaires fermés

Belgique – « Madame Chiang Kai-shek » de Philippe Paquet Prix de la biographie politique

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

samedi 12 novembre 2011 à 17h15

(Belga) Le cinquième Grand Prix de la biographie politique a été attribué samedi au journaliste et sinologue belge Philippe Paquet pour « Madame Chiang Kai-shek » (Gallimard), au premier tour et à l’unanimité, a annoncé le jury dans un communiqué.

Lire la suite : http://www.levif.be/info/belga-generique/madame-chiang-kai-shek-de-philippe-paquet-prix-de-la-biographie-politique/article-4000004703106.htm

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Yves Montand en pages et souvenirs

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

par Adeline Journet, le 10 novembre 2011

Il y a 20 ans, Yves Montand alias Ivo Livi, disparaissait. Son récit de vie est riche en ouvrages passionnants. Viabooks a sélectionné pour vous les livres à lire ou à feuilleter, selon votre humeur. Il en manque un ? Faites-nous en part et participez à la vie éditioriale de Viabooks.fr.
9782749914633.jpgCarole Amiel et Valentin Livi, Yves Montand ; Il y a ceux qui rêvent les yeux ouverts et ceux qui vivent les yeux fermés, Michel Lafon, 2011.

1015170_2995653.jpgStéphane Korb (texte) et Carole Amiel (préface), Yves Montand, Jean-Claude Gawsewitch, 2011.

 

9782352887522FS.gifSandro CassatiYves Montand : Le talent d’une vie, City Editions, 2011.

 

Philippe CrocqYves Montand, Le temps n’efface rien, Albin Michel, 2006.

Carole Amiel, Lettres à Montand, Michel Lafon, 2006.

Yves Montand, Hervé Hamon et Patrick Rotman, Montand raconte Montand, éd. du Seuil, 2001.

Lire la suite : http://www.viabooks.fr/article/lire-yves-montand-30045

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Choix du jour de libraire : .. L’an prochain à Tbilissi, de Sana Krasikov

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

 

Couverture du livre L'an prochain à Tbilissi

 

Auteur : Sana Krasikov

Traducteur : Esther Ménévis

Date de saisie : 09/11/2011

Genre : Romans et nouvelles – étranger

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Collection : Terres d’Amérique

Prix : 22.00 € / 144.31 F

ISBN : 9782226231550

GENCOD : 9782226231550

Sorti le : 05/10/2011

 

L’an prochain à Tbilissi sonne comme une promesse… ou comme une malédiction, peut-être, pour les personnages de Sana Krasikov. Comment ne pas se perdre lorsque tant de lieux, tant de personnes, tant d’événements, tant d’obligations dissemblables, souvent même contradictoires, se mêlent dans un seul esprit, un seul corps ?

Cette dame de compagnie d’une vieille femme sur le déclin, qui assiste impuissante aux passages de plus en plus fréquents des rapaces, n’est-elle pas elle-même la proie facile et privilégiée de ce fils profiteur ?
Cette jeune fille qui aspire tellement à l’indépendance et à la liberté dans ce nouveau pays, ne se laisse-t-elle pas berner, encore et toujours, par cet homme violent, parce qu’il est parfois si difficile et si effrayant d’être seule ?
Et celle-ci encore qui, aveuglée par cet étrange sentiment que l’on appelle parfois amour, se voit entraînée au coeur de dangereuses manigances, ne choisit-elle pas de fuir, sous prétexte de renouer avec un passé, des origines qu’elle ne comprend pas, des amis qu’elle ne comprend plus ?

Les nouvelles de Sana Krasikov mettent en exergue, avec une grande délicatesse, les aspirations et déconvenues de ces expatriés d’Europe de l’Est qui ne trouvent plus leur place, ni dans un pays ni dans l’autre, perdus entre deux cultures, deux identités. La puissance narrative de cette jeune auteure américaine d’origine ukrainienne éclaire les existences de ces femmes, plus ou moins tristes, plus ou moins blessées, qui se battent pour plus de libertés, pour un peu de reconnaissance et, tout simplement, pour une vie meilleure…


Publié dans Choix des libraires | Commentaires fermés

Petites annonces – Livres anciens : Histoire des conspirations et des exécutions

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

histoire.png

 

Source : http://www.leboncoin.fr/livres/254079623.htm

Publié dans Petites annonces | Commentaires fermés

Lu pour vous – Trop loin la mer, de Frédérique Niobey

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

 

 

Lu pour vous - Trop loin la mer, de Frédérique Niobey dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. trop-loin-la-mer

Depuis que son père s’est remarié, Rosa s’est mise à fuguer. Jugée incontrôlable, elle est placée dans un foyer appelé « Lieu de vie » en Dordogne. L’adolescente quitte la ville pour la pleine campagne, loin du peu d’amis qu’elle avait, loin de tout.

Lire la suite : http://www.soupedelespace.fr/leblog/trop-loin-la-mer-frederique-niobey/

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Lu pour vous | Commentaires fermés

Adelheid Roosen conjure les aliénations qui se cachent sous le hidjab

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

Portrait | LEMONDE | 12.11.11 | 13h55   •  Mis à jour le 12.11.11 | 13h55

Adelheid Roosen a beaucoup voyagé et beaucoup parlé sexualité dans les endroits les plus reculés d’Afrique. Elle a fait s’esclaffer des hommes de Somalie avec qui elle voulait évoquer l’excision. « Une affaire de femmes », lui ont-ils rétorqué, plus enclins à discuter polygamie, « une affaire d’hommes ». Dans des hammams des Pays-Bas, cette longue femme brune s’est fait masser par des musulmanes de tous âges, qui lui confiaient leurs désirs, leurs plaisirs et leurs pratiques sexuelles, le poids des traditions ou de la religion, des histoires de viol ou de mariage forcé. Voila la matière des Monologues voilés, qui, entre tragédie, ironie, tendresse et comédie, content douze histoires de femmes musulmanes.

Lire l’article : http://lemonde.fr/culture/article/2011/11/12/adelheid-roosen-conjure-les-alienations-qui-se-cachent-sous-le-hidjab_1602925_3246.html

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

« Éditeurs, Les lois du métier » à la Bibliothèque publique d’information

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

JOURNÉES D’ÉTUDE

- vendredi 25 novembre Imec 
- lundi 28 novembre Bpi. 
Ces deux journées d’étude réuniront chercheurs, spécialistes et éditeurs pour évoquer la censure et plus largement les limitations à la circulation des idées et des oeuvres de l’esprit.

AUTOUR DE L’ÉVÉNEMENT

 

 

Un air de famille

LIENS

 

 

Bpi (Bibliothèque publique d’information)


Avec l’exposition « Éditeurs, Les lois du métier », la Bibliothèque publique d’information (Bpi) explore le monde de l’édition française depuis l’après-guerre jusqu’à la période contemporaine. À travers les procès, les affaires et les limitations de diffusion des livres, elle retrace toutes les occasions au cours desquelles les éditeurs ont été confrontés à l’ordre moral, politique, religieux, économique et les stratégies auxquelles ils ont eu recours pour poursuivre leur activité. Il s’agit aussi d’un hommage inédit aux combats des éditeurs. Dans le domaine du livre, la liberté de création dépend largement des éditeurs.
Passeurs indispensables, ils rendent les œuvres accessibles aux publics. La censure peut être politique, c’est-à-dire être exercée par l’État et ses représentants ; économique, elle émane d’entreprises ou de corporations qui défendent leurs activités ; des instances religieuses, qui possèdent une tradition ancienne de ce point de vue, peuvent également l’imposer. L’Index (fondée en 1600), c’est-à-dire la liste des écrits proscrits au nom de la doctrine catholique, perd de son autorité dans les années 1960.
La volonté d’imposer une forme de morale ou un modèle unique de sexualité est un fil continu jusqu’à nos jours. Cette exposition débute son récit en 1949, au moment où une loi, supposément destinée à protéger la jeunesse, marque la levée d’une censure puissante. Elle est utilisée pour poursuivre Henry Miller ou Boris Vian. Des éditeurs comme Maurice Girodias, Régine Deforges ou Jean-Jacques Pauvert s’engagent contre ces carcans moraux, mais savent aussi user du scandale pour promouvoir les livres qu’ils publient. Par le biais d’affaires représentatives évoquées grâce à des livres, des archives d’auteurs, d’éditeurs ou juridiques, es photographies et divers documents, l’exposition présente les grands moments de l’usage de la loi par les différents pouvoirs en France, de 1949 à nos jours. Il ne faut pas croire que le carcan de la censure se desserre progressivement. Le cours des luttes pour la liberté de création est celui d’un rapport de forces, d’une volonté de s’opposer à un arbitraire. Du Cartel d’action morale et sociale des années 1950 au jugement de 2006 rejetant les plaintes émises contre Éric Bénier-Bürckel et son roman Pogrom, au nom de la liberté de création, en passant par « la bataille de l’écrit » de la guerre d’Algérie avec les audacieux François Maspero et Jérôme Lindon, les mois de mai et juin 1968, les revendications des homosexualités, de « l’Affaire des Versets sataniques » de Salman Rushdie aux plaintes des stars, jusqu’au jugement légitimiste sur les cultures populaires et la bande dessinée, l’exposition présente un panorama vivant et questionne la liberté d’éditer.

Lire la suite : http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/0/EA606127D07AD1B0C12578B7004DC90D?OpenDocument&sessionM=3&L=1&form=

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Edition, éditeurs, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées | Commentaires fermés

Remise du prix littéraire de l’audiolecture

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

 

Organisé par l’Association des Donneurs de Voix, en partenariat avec les Lions Clubs et le ministère de la Culture, le prix littéraire de l’audiolecture, décerné par les déficients visuels des bibliothèques sonores a été décerné samedi dernier 5 novembre 2011 lors de la foire du livre de Brive. Quatre seconds romans écrits en français étaient en lice :

- Nadia Gally,  Le cimetière de Saint-Eugène (Albin Michel)
- Olga Lossky, La révolution des cierges (Gallimard)
- Wilfried N’Sonde, Le silence des esprits (Actes Sud)
- Hyam Yared,  Sous la tonnelle (Sabine  Wespieser)

La lauréate est Olga Losskypour La révolution des cierges.

Lire la suite : http://newsbook.fr/remise-du-prix-litteraire-de-laudiolecture/

Publié dans Audiolecture, livre audio, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Marché du carnet de voyage

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

 

Dans le cadre du 12e Rendez-vous du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand (63), seule manifestation consacrée au genre, l’association   »Il Faut Aller Voir » met en place le Samedi 19 novembre 2011, le 1er Marché du carnet de voyage en France.

Soucieuse de soutenir le développement de la production éditoriale du carnet de voyage, qu’elle soit nationale ou internationale, l’association souhaite faire du «  Rendez vous » un espace de rencontre privilégié entre les éditeurs et les porteurs de projets. Le Marché du Carnet de Voyage a donc pour objectif de faciliter la rencontre entre les différents acteurs du genre.

Marché du carnet de voyage dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir Marche-carnet

Association « Il Faut Aller Voir »
21 rue Richepin
63000 Clermont-Ferrand
04 73 90 80 97

Source : http://newsbook.fr/marche-du-carnet-de-voyage/


Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Foires et salons du livre, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar