• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 13 novembre 2011

Henri Lœvenbruck, le thriller ésotérique intelligent

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

Entre Dumas et Eco

13/11/2011 à 17h49

 

Hubert Artus
Rue89

Henri Lœvenbruck, le thriller ésotérique intelligent dans Actualité éditoriale, vient de paraître 1311-apothicaire-loevenbruck

« L’Apothicaire », d’Henri Lœvenbruck, Flammarion, 2011

Pour un peu, le thriller ésotérique serait pour lui un moyen de se venger. Car c’est dans ce genre littéraire, devenu aujourd’hui un phénomène, qu’Henri Loevenbruck s’est réellement fait connaître.

C’était en 2003, avec « Le Testament des siècles ». L’histoire d’un scénariste qui découvrait à la mort de son père que celui-ci menait des recherches autour de la « pierre de Iorden », la clé du dernier message du Christ. Et le livre de remonter jusqu’à 1312 et la fin de l »Ordre du Temple.

Les Francs-maçons et l’Ordre du temple : deux entités au centre du travail de Loevenbruck. Comme de tous ceux qui œuvrent dans ce genre.

Lire la suite : http://www.rue89.com/2011/11/13/henri-loevenbruck-le-thriller-esoterique-intelligent-226445

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

Costumes de Scènes… les archives se dévoilent dans un livre

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

Par Corinne Jeammet Publié le 18/10/2011 à 15H10, mis à jour le 09/11/2011 à 13H30

 

Gardés dans des coffres forts à température constante, 9.000 costumes de scène et leurs accessoires (bijoux, coiffures, sacs, chaussures..) sont conservés précieusement par le Centre National du Costume de scène de Moulins.

couvcostumesdescene1er.jpeg

 

Pour la première fois, découvrez l’ensemble de ces archives en images, grâce à l’ouvrage « Costumes de Scènes » : photos, dessins, esquisses, costumes des principaux personnages emblématiques d’un spectacle.

Plus de 500 costumes, portés autrefois par des artistes d’exception (de Noureev à la Callas en passant par Isabelle Adjani, Montserra Caballé, Nathalie Dessay ou Sarah Bernhardt..) et imaginés par des grands créateurs (Christian Lacroix, Jean-Paul Gautier) nous révèlent leurs secrets.

C’est l’occasion également de découvrir un lieu de conservation exceptionnel (redessiné par l’architecte Jean-Michel Wilmotte) et  le savoir-faire des maitres costumiers. Un livre pour les passionnés de l’histoire du spectacle, du textile et de la mode.

 

Lire la suite : http://www.francetv.fr/culturebox/costumes-de-scenes-les-archives-se-devoilent-dans-un-livre-2853

 

Costumes de Scènes, de Claude Fauque. Avec la collaboration de Martine Kahane Préface de Christian Lacroix. Editions de La Martinière. 39 euros.

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Au pied du sapin 2010, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

Sempé dévoile la brutalité de sa jeunesse, dans un magnifique album « Enfances »

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

'Enfances' de Sempé, Editions Denoël/Martine Gossieux

« Enfances » de Sempé, Editions Denoël/Martine Gossieux© DR

Par Sophie Jouve Publié le 23/10/2011 à 19H26, mis à jour le 26/10/2011 à 10H41

« Ça a commencé par des torgnoles », Sempé le dessinateur, raconte pour la première fois son enfance, dans un entretien bouleversant qui accompagne son nouvel album « Enfances ».

Lire la suite : http://www.francetv.fr/culturebox/sempe-devoile-la-brutalite-de-sa-jeunesse-dans-un-magnifique-album-enfances-3107

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Arts graphiques, BD, illustrateurs, Au pied du sapin 2011, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

Grandir avec des parents homosexuels : la parole aux fils de …

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

Exposition Fils de.. Taina Tervonen, journaliste et Zabou Carrère, photographe .

Exposition Fils de.. Taina Tervonen, journaliste et Zabou Carrère, photographe . © Laurence Houot-Remy

Par Laurence Houot-Remy Publié le 04/11/2011 à 16H27, mis à jour le 10/11/2011 à 21H48

30 portraits, 30 histoires. Ils ont entre 18 et 87 ans et ont au moins un parent homosexuel. Qui sont-ils ? Qu’ont-ils à dire de leur histoire familiale, de l’homosexualité de leurs parents et du regard porté sur eux ? Taina Tervonen, journaliste, les a interrogés. Zabou Carrière, photographe a saisi leurs visages. Visages et témoignages exposés à la galerie Benj à Paris et consignés dans un livre : Fils de … aux éditions Trans Photographic Press.

Lire la suite :  http://www.francetv.fr/culturebox/grandir-avec-des-parents-homosexuels-la-parole-aux-fils-de-3845

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Au pied du sapin 2011, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

Les voleurs de sources: Burroughs et le plagiat

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

mercredi 9 novembre 2011

Les voleurs de sources: Burroughs et le plagiat dans Actualité éditoriale, vient de paraître 107

On ne va pas revenir sur ces histoires de plagiats, qui sont la tarte à la crème de la critique littéraire – qui, franchement, a déjà mangé une tarte à la crème? C’est un peu comme le cas Céline, éternellement scindé en deux positions antagoniques mais inextricablement liées. Non c’est pas beau de copier MAIS oui la littérature a toujours pillé. Le seul intérêt dans la démarche, floue, forcément floue, du plagiat, étant la suivante: pourquoi copier? Dans quelle démarche créatrice s’inscrit le transplantage? La question n’est pas légale, on s’en doute, mais technique. On ne juge pas le plagiaire à sa discrétion ou à ses sources. Il sait ce qu’il fait. Il sait si c’est une nécessité inventive ou une paresse intellectuelle. Laissons-lui le bénéfice du rire ou de la honte. Donc, non, ne revenons pas sur la tarte et encore moins sur la crème — mais lisons ce texte passionnant de William Burroughs sorti en traduction fin août de cette année et intitulé Le Temps des assassins.

Lire la suite : http://towardgrace.blogspot.com/2011/11/les-voleurs-de-sources-burroughs-et-le.html

William S. Burroughs, Le Temps des assassins, traduit de l’américain par Lucien Suel, éd. Mona Lisait, Books Factory Collection, 8 euros

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Droit d'auteur, propriété intellectuelle, plagiat, pira | Commentaires fermés

Portrait d’un grand relieur du XXe siècle : Henri Mercher (1912-1976)

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

dimanche 13 novembre 2011

Portrait d'un grand relieur du XXe siècle : Henri Mercher (1912-1976) dans Entretiens, portraits, rencontres, interviews

Henri Mercher (1912-1976)
Relieur d’art

A travaillé de 1930 à 1976 dans son atelier situé 18 rue Visconti à Paris. 

Henri Mercher est né à Paris en 1912. Il fit ses études primaires à l’école communale de l’avenue de Choisy. Il a raconté lui-même comment il était devenu élève à l’école Estienne – un des plus mauvais se plaisait-il à dire – à l’âge de treize ans et, de 1925 à 1929, il avait suivi les cours du relieur Charles Chanat et du doreur Marcel Bailly : « Mon père connaissait Maximilien Vox et un jour, lui parlant de moi, lui dit que j’avais fais un livre qui avait été exposé. C’était en réalité, une couverture en papier blanc sur laquelle j’avais dessiné un décor stylisé, dans le cadre d’un devoir du cours de dessin de l’école primaire et qui fut exposé aux Arts Décoratifs dans le pavillon de la ville de Paris. Vox, sans chercher davantage, lui répondit : « Mettez-le à l’Ecole Estienne, c’est l’école du livre. »

Lire la suite : http://le-bibliomane.blogspot.com/2011/11/portrait-dun-grand-relieur-du-xxe.html

Publié dans Entretiens, portraits, rencontres, interviews, Reliure, relieur, restauration, entretien | Commentaires fermés

Entretien avec Antoni Casas Ros

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

vendredi 11 novembre 2011

Éric Bonnargent


Entretien avec Antoni Casas Ros dans Actualité éditoriale, vient de paraître trophee-deco-cerf-miho-chambre-enfant-pois

Après une entrée fracassante sur la scène littéraire en 2008 avec Le Théorème Almodovar, Antoni Casas Ros publie ce mois-ci son quatrième livre : Chroniques de la dernière révolution. Ce roman débute au sommet d’un gratte-ciel londonien : des adolescents, membres de Flying Freedom, l’étrange organisation d’Y, ont organisé une soirée privée à l’issue de laquelle ils se jettent tous dans le vide… L’événement est couvert par Lupa, une Chroniqueuse. Les Chroniqueurs sont des journalistes, âgés de 13 à 27 ans, qui opèrent sur le net et sont pourchassés par les autorités. C’est notamment par les yeux de l’un d’eux, Ulysse, un orphelin de seize ans, que l’écrivain sans visage invite ses lecteurs à assister à l’effondrement des démocraties occidentales. La victoire progressive du chaos se retrouve dans la structure même de cet étrange roman.

Lire la suite : http://anagnoste.blogspot.com/2011/11/entretien-avec-antoni-casas-ros_11.html

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Entretiens, portraits, rencontres, interviews | Commentaires fermés

Autodafés en Hongrie : « la liberté d’expression des fachos »

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

Samedi 12 novembre, deux types de festivités radicalement différentes avaient lieu en Hongrie. L’une, le Fridge festival, rassemblait pour la deuxième année consécutive la jeunesse hongroise « occidentalisée » sur la place des Héros à Budapest pour un concours de snowboard urbain et de nombreux dj sets. L’autre, la seconde édition de la « Nuit de la Purification », se tenait également à Budapest et dans une trentaine de villes hongroises, dans des jardins privés de sympathisants d’extrême droite. Cet événement « hungariste » a donné lieu à des autodafés d’ouvrages d’Imre Kertész et d’autres écrivains d’origine juive, de journaux de gauche ou encore de magazines à caractère pornographique et pro avortement.

Autodafés en Hongrie : « la liberté d’expression des fachos » dans Actualité - Événement 2011-10-12-nagy-magyar-telben

Autodafé d’ »Etre sans destin » d’Imre Kertész

Autodafé magyar : Hongrie 2011

(NDLR : article publié vendredi 11 novembre 2011 dans la version en ligne de Népszabadság)

Selon les estimations des organisateurs, les autodafés vont se tenir dans au moins 30 communes hongroises. C’est une organisation « hungariste” qui est à l’initiative de cette action.

Lire la suite : http://www.hu-lala.org/2011/11/13/autodafes-en-hongrie-la-liberte-dexpression-des-fachos/

Publié dans Actualité - Événement, Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils | Commentaires fermés

François Boltana & la naissance de la typographie numérique

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

 

Cet ouvrage propose de vous raconter le destin fascinant de ce créateur méconnu qui a pourtant su, parmi les premiers, allier la maîtrise de la calligraphie à l’aisance technologique dans la plus grande tradition de la lettre latine.

François Boltana (1950-1999) aura peut-être vécu latypographie à son instant le plus décisif, au moment où les promesses multiséculaires qu’elle portait en elle purent vraiment se concrétiser.

Lire la suite : http://www.graphiline.com/article/14858/Livre-:-Francois-Boltana—la-naissance-de-la-typographie-numerique
À noter dans vos agendas: Frank Adebiaye et Suzanne Cardinal, les auteurs de la monographie de François Boltana, seront présents pour une rencontre – dédicace le vendredi 18 novembre à partir de 17 heures à la librairie Byblos, 95 rue Blomet (Paris 15).

boltana_400

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Rencontres auteurs, signatures, conférences, Typographie | Commentaires fermés

Prière d’insérer – Écrits juifs d’Hannah Arendt

Posté par Serge Bénard le 13 novembre 2011

 

Éditions : Fayard 
Parution : 2 novembre 2011 
Traduit de l’allemand et de l’anglais par Sylvie Courtine-Denamy 
Prix : 28 euros 
ISBN : 978-2-213-64258-1 
Publié avec le soutien du CNL

 arendt.jpeg

Ce volume rassemble la totalité des écrits que Hannah Arendt a consacrés, sinon à la « question juive », du moins aux « affaires juives ». Ils s’étendent sur quatre décennies, des années 1930 aux années 1960. Ce qui frappe à leur lecture, c’est, au-delà de la grande lucidité de la réflexion arendtienne, le fait que son propos soit – hélas – toujours d’actualité.

Hannah Arendt (1906-1975) est considérée comme l’une des plus grandes philosophes du XXe siècle. On compte parmi ses grands textes Les Origines du totalitarisme (1951),Condition de l’homme moderne (1961), La Crise de la culture (1961) ou encore Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal (1966).

Source : http://www.centrenationaldulivre.fr/?Ecrits-juifs

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Prière d'insérer | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar