Traduire : sur un vers d’Allan Ginsberg

Commentaires fermés
0
61

Lundi 07 novembre 2011

Traduire : sur un vers d’Allan Ginsberg (par Auxeméry)

 

S’il s’agit de traduire selon des rythmes sensibles – et qui, de plus, permettent d’accéder au génie de la langue elle-même (du langage, plutôt – car c’est valable universellement) en lui donnant à manifester ses propres possibles, il fautignorer la langue de départ, et s’engouffrer au plus vite dans les canaux qui sont ceux de la langue d’arrivée – ne pas se bloquer sur l’identité des mots, mais sur leur impact, tel qu’il est en quelque sorte devenu naturel, à force d’usage, dans la langue qui doit être entendue par le lecteur – « entendue » avec les organes de perception internes, et non la seule préoccupation de la signification à emmagasiner, à saisir, à comprendre…

Lire la suite : http://poezibao.typepad.com/poezibao/2011/11/traduire-sur-un-vers-dallan-ginsberg-par-auxem%C3%A9ry.html

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Citation du 21 juillet

Ce livre, peu à peu, je l’ai écrit à chaque étape et tout le jour, pendant que je ma…