Savoir pourquoi on lit la littérature n’est pas savoir pourquoi on l’aime

Posté par Serge Bénard le 7 novembre 2011

BÉATRICE BLOCH

 Vincent Jouve, Pourquoi étudier la littérature ?, Paris : Armand Colin, 2010, 224 p., EAN 9782200249892.

L’auteur de cet essai aborde les questions fondamentales des rapports entre littérature et esthétique, entre forme et intention : quel accès avons‑nous au texte littéraire et que pouvons‑nous en dire pour le partager ? Le questionnement se prolonge sur le plan éthique en interrogeant ce qu’on peut enseigner en cours de littérature, et le rôle social de ce dernier. Vincent Jouve propose ici une enquête serrée qui recoupe des questions fondamentales d’esthétique, de Kant jusqu’aux esthétiques analytiques contemporaines, en se demandant quelle est la spécificité de la littérature. Il offre aussi une discussion riche sur l’invention du sens par la lecture et sur les limites de l’interprétation, en ponctuant ces approches théoriques par de fines analyses textuelles.

Le texte est ferme et s’avance clairement. La démarche de V. Jouve, précise et scrupuleuse, part des théories existantes en esthétique ou en théorie littéraire. Il donne la parole à Goodman, Danto, Schaeffer ou Genette, et synthétise de façon analytique et accessible leurs apports. En rendant limpide ce qui peut paraître complexe, en engageant vaillamment le dialogue avec les thèses des philosophes pour soupeser le caractère acceptable ou non de leurs positions, cet essai a la vertu de pousser le lecteur à avancer lui‑même ses arguments, et à les fourbir sans se contenter d’entériner l’état actuel de la recherche en esthétique, repensée à nouveaux frais.

Lire la suite :  http://www.fabula.org/revue/document6580.php

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar