Divagations sur la Bibliophilie, le livre ancien, la librairie ancienne… hier, aujourd’hui, demain…

Posté par Serge Bénard le 5 novembre 2011

SAMEDI 5 NOVEMBRE 2011

Amis Bibliophiles bonjour,

3h30. Une insomnie… C’est le moment de prendre des trains à travers la plaine… Plus de livres, moins de bibliophiles….

Avec le net, le bibliophile est passé d’une situation de sous offre, relative à son isolement, à une situation où l’offre est devenue pléthorique. On trouve de tout d’un feuillet d’une bible de Gutenberg (65000$) aux livres les plus courant. L’offre est presque trop importante d’ailleurs, on peut s’y perdre. Tous les ouvrages qui étaient discrètement rangés sur les rayons des libraires du monde entier, souvent dans l’anonymat, sont aujourd’hui exposés à la vue de tous. 

Dans le même temps, le nombre de bibliophiles diminuerait: plus de livres disponibles, moins de bibliophiles… et donc une concurrence entre professionnels significativement accrue et la nécessité pour chaque libraire d’émerger, de se faire une place au soleil, de séduire et de fidéliser les bibliophiles qui comptent. Mais plus de livres disponibles signifie aussi une réduction quasiment mathématique des ventes pour chacun de ces professionnels qui se partagent un gâteau qui rétrécit (les bibliophiles, miam), alors que la vitrine de la boulangerie est de plus en plus riche en douceurs. Plus de livres disponibles, moins d’acheteurs…

Lire la suite : http://bibliophilie.blogspot.com/


 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar