Accueil Livres À paraître Le Réveil des démons : la crise de l’euro et comment nous en sortir, de Jean Pisani-Ferry

Le Réveil des démons : la crise de l’euro et comment nous en sortir, de Jean Pisani-Ferry

Commentaires fermés
0
115

« Il était inévitable que la politique se venge »

Jean Pisani-Ferry, économiste | LEMONDE | 03.11.11 | 13h48   •  Mis à jour le 03.11.11 | 17h32

Directeur depuis 2005 de l’Institut Bruegel à Bruxelles, un centre de recherche sur les politiques économiques en Europe, Jean Pisani-Ferry revient sur la crise de l’euro. Dans nos colonnes, l’ancien conseiller économique de Dominique Strauss-Kahn à Bercy (1997-1999) imagine les conséquences explosives d’une sortie de la Grèce de l’euro, et revient sur les erreurs des Européens dans la gestion de ce dossier.

Il appelle les dirigeants européens à faire émerger dans leur pays un débat public sur une politique budgétaire commune. Des analyses qu’il développe dans un ouvrage intitulé Le Réveil des démons : la crise de l’euro et comment nous en sortir, à paraître le 16 novembre chez Fayard.

Lire la suite : http://lemonde.fr/crise-financiere/article/2011/11/03/jean-pisani-ferry-il-etait-inevitable-que-la-politique-se-venge_1598269_1581613.html#ens_id=1268560&

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans À paraître
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Cognac (16) – Les Littératures européennes ont la frite

Le salon des Littératures européennes de Cognac s’est achevé hier soir. Après quatre…