Accueil Bibliophilie, imprimés anciens, incunables Thémidore de Godard d’Aucour (1745). Edition originale rarissime

Thémidore de Godard d’Aucour (1745). Edition originale rarissime

Commentaires fermés
0
2

dimanche 30 octobre 2011

Thémidore de Godard d’Aucour (1745). Edition originale rarissime de ce livre licencieux condamné par deux fois à être détruit au début du XIXe siècle.


Thémidore de Godard d'Aucour (1745). Edition originale rarissime dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables themidore

Claude GODARD D’AUCOUR

THÉMIDORE [ou Mon histoire et celle de ma maîtresse]. Première et seconde partie.

A La Haye, Aux dépens de la Compagnie, 1745.

2 parties en 1 volume in-12 (16 x 9,5 cm) de (2)-VII-123 et (4)-136 pages.

Reliure plein veau brun moucheté, dos lisse orné de petits fleurons dorés, pièce de titre de maroquin rouge, triple-filet doré en encadrement des plats, tranches rouges (reliure de l’époque). Reliure usagée avec mors fendus avec de petits manques de cuir, coiffes et coins usés. Intérieur assez frais, petit déchirure dans la marge intérieure du premier titre, le premier faux-titre manque. Très bon exemplaire néanmoins malgré les petits défauts signalés.

 

Lire la suite : http://livres-anciens-rares.blogspot.com/2011/10/themidore-de-godard-daucour-1745.html

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Henry Miller revisité

27 Avril 2011 Par Michel Boujut Personne aujourd’hui ne remet plus en cause le torre…