Choix du jour de libraires – Rouler

Posté par Serge Bénard le 27 octobre 2011

Rouler

Couverture du livre Rouler

Auteur : Christian Oster

Date de saisie : 19/10/2011

Genre : Romans et nouvelles – français

Editeur : Ed. de l’Olivier, Paris, France

Collection : Littérature française

Prix : 15.00 € / 98.39 F

ISBN : 9782879297774

GENCOD : 9782879297774

Sorti le : 18/08/2011

Rouler jusqu’à une destination incertaine, sans doute Marseille, mais rouler… Le narrateur prend sa voiture un matin et décide de rouler. On sait que dans la vie ce n’est pas la destination qui compte mais le chemin… et pour lui c’est la même chose. Ce qui va compter n’est pas tant sa destination que son cheminement et les rencontres qu’il va faire. On apprend peu de choses sur ce narrateur, mais l’essentiel de sa motivation nous est dévoilée. On s’attache alors à lui et on le suit avec curiosité. On lit plusieurs passage le sourire aux lèvres, car le roman est teinté d’humour et d’ironie. Un côté décalé et original.

Un roman très agréable, une tranche de vie, et une jolie ouverture finale…


Un homme sur la route, au volant de sa voiture. Il ne sait pas vraiment où il va, mais il y va. Chemin faisant, il visite, rencontre des personnes et se rapproche du monde. Une sorte de road trip à la française : il ne se passe peut-être pas grand chose au final (mais si on jouait à ne s’intéresser qu’au scénario, on passerait à côté de la littérature), mais c’est bien raconté et il y a de bons portraits. Calme et contemplatif : osterien !


«J’ai pris le volant un jour d’été, à treize heures trente.» Ainsi commence l’errance volontaire d’un homme, qui quitte Paris et roule vers le sud, en direction non d’une ville, mais d’un mot : Marseille. Autant vous prévenir, il ne se passera rien. Tout juste apprendrons-nous au détour d’une page le prénom du narrateur et les raisons de sa fuite. Nous voilà donc embarqués avec lui – disons qu’il nous tolère, l’homme est un peu misanthrope ! -, à suivre les méandres de sa géographie approximative, la vacuité de ses pensées, la dérive de ses sentiments, le hasard de ses rencontres… jusqu’à ce que, «dans une sorte de brume mentale», se profile une raison d’être au monde.
Tout, dans cet étrange voyage, n’est qu’indécision, imprécisions, contradictions. Là réside le talent de l’auteur : immerger ses personnages, et partant le lecteur, dans le flou avec une précision d’entomologiste. On retrouve avec bonheur l’acuité du regard, l’obsession du détail, l’incongruité et la drôlerie qui caractérisent le style inimitable de Christian Oster (auteur, entre autres, de Mon grand appartement et Une femme de ménage, tous deux parus en format poche chez Minuit).

 

Source : http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-106298-rouler.htm#325945


 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar