Choix du jour de libraire : Le Bloc, de Jérôme Leroy

Posté par Serge Bénard le 25 octobre 2011

Couverture du livre Le Bloc

Auteur : 

Jérôme Leroy

Date de saisie : 24/10/2011

Genre : Romans et nouvelles – français

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Série noire

Prix : 17.50 € / 114.79 F

ISBN : 978-2-07-078642-8

GENCOD : 9782070786428

Sorti le : 06/10/2011

 

Souvenirs de France : Antoine Maynard – devenu fasciste à cause d’un sexe de fille -, ou bien à cause d’un dandysme mal placé, Antoine Maynard le lettré, la plume du Bloc, noie ses souvenirs dans la vodka en cette nuit qui verra l’entrée au gouvernement de nombreux ministres d’extrême droite. La consécration pour sa femme, Agnès Dorgelles, l’héritière qui est parvenue à «dédiaboliser» le parti du Trident. La paupérisation galopante, la désintégration du tissu social et l’incurie d’une classe politique toujours prompte à favoriser les nantis ont précipité la balkanisation d’une société trouvant refuge dans le repli communautaire. Dans ce contexte, la moindre étincelle signifie l’embrasement. Et lorsque celle-ci s’annonce, le Chef historique du Bloc, Roland Dorgelles, sent que l’heure de son parti a enfin sonné. 

En cette même nuit, Stanko, l’ami, le protégé, le skin paumé nourrit de misère et de violence, sait également que son heure est arrivée. Mais pour lui ce sera la dernière. Le Bloc doit désormais afficher une certaine respectabilité en vue de la prochaine présidentielle et le responsable de la garde prétorienne du Bloc être éliminé. Pour lui s’annonce une nuit des Longs Couteaux.

«Le Bloc» de Jérôme Leroy nous fait pénétrer dans les entrailles de la peste brune, au sein d’un mouvement charriant la haine et les dissensions. La complexité de ce parti est palpable à travers la structure narrative du récit où un chapitre dans la tête d’Antoine vient répondre à celui qui nous met dans la peau de Stanko, comme un balancier oscillant de l’intellectuel idéologue (milieu bourgeois, petit-fils de résistant communiste) à la brute épaisse (fils d’ouvrier sacrifié sur l’autel de la nouvelle compétitivité). D’un parcours l’autre. Des surgeons de la France Pétainiste, tendance Drieu la Rochelle, aux enfants du premier choc pétrolier emplis des désillusions du «tournant de la rigueur» ; le spectre d’un électorat protéiforme.

De ces deux personnages, le roman de Jérôme Leroy tire une réelle puissance d’évocation soulignant la rhétorique programmatique de cette extrême droite qui depuis des années réussit à démonétiser le discours lénifiant et fataliste de nos social-démocraties.


 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar