Les dialogues asymétriques

Posté par Serge Bénard le 24 octobre 2011

[lundi 24 octobre 2011 - 15:00]

Résumé : Les “Lettres à Hélène” d’Althusser constituent une sensible correspondance conjugale, tout autant qu’elles tentent de lever le voile sur les mystères et les tourments du philosophe devenu meurtrier.

Anne-Laurence GOLLION

 

PAGE  1  2

 

Les dialogues asymétriques dans Actualité éditoriale, vient de paraître 377f31c6b1c8061288137bd34c995efa-0

Étrange objet que le recueil de ces Lettres à Hélène, reliquat à la fois mouvant et tortueux de l’un des itinéraires les plus éclatants de la philosophie française. Rendue possible grâce à l’Institut mémoires de l’édition contemporaine (IMEC) et à son directeur Olivier Corpet, spécialiste du Nouveau Roman, la publication de la correspondance de Louis Althusser fait sensation. Parce qu’elle raconte l’intimité de ce grand maître de la rue d’Ulm, ses angoisses, sa solitude, sa grande immaturité affective, mais aussi parce que la légion des orphelins d’Althusser, de Bernard-Henri Lévy (qui préface l’ouvrage) à Alain Badiou, ne s’explique toujours pas le geste criminel du “grand, très grand” professeur, qui a, un soir d’automne 1980, étranglé son épouse à mains nues. L’épouse s’appelait Hélène Rytmann mais pour Althusser, c’était Hélène, tout simplement Hélène.

Lire la suite : http://www.nonfiction.fr/article-5134-les_dialogues_asymetriques.htm

Couverture ouvrage

LETTRES À HÉLÈNE

Louis Althusser

Éditeur : GRASSET

720 pages

 

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar