Des journées entières dans les pages

Posté par Serge Bénard le 23 octobre 2011

 

CRITIQUE – Duras en Pléiade

Par CLAIRE DEVARRIEUX

Des journées entières dans les pages dans Actualité - Événement

Marguerite Duras (1914-1996) à son domicile parisien au début des années 50. (AFP)

 

Marguerite Duras entre dans la Pléiade. Deux volumes maintenant, deux autres en 2014, quatre tomes d’Œuvres complètes à quoi il manquera une partie des interventions dans la presse pour être complètement complètes. Quand le tirage moyen d’un auteur en Pléiade est de 10 000 exemplaires, celui de Duras est de 14 000 (c’était 12 000 pour Boris Vian et Claude Simon). Histoire de mesurer le chemin parcouru, donnons cet autre chiffre : 700 exemplaires pour Des journées entières dans les arbres, chez le même éditeur, Gallimard, fin 1954.

Lire la suite : http://www.liberation.fr/livres/01012366641-des-journees-entieres-dans-les-pages

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar