• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 7 octobre 2011

Putain de Suisse

Posté par Serge Bénard le 7 octobre 2011

07-10-11 à 12:34 par Le Nouvel Observateur 

Elle haïssait l’Helvétie de Calvin, «pot de chambre où croupissent les tristesses avares». Voici rassemblée la correspondance bouleversante de Grisélidis Réal, la Genevoise qui écrivait avec fougue et tapinait avec plaisir

Grisélidis Réal (DR)Grisélidis Réal (DR)

Lorsque le corps de la putain respectable fut transféré, en 2009, au cimetière des Rois, où reposent notables et artistes, la bonne société genevoise cria au scandale, au sacrilège. Il est vrai que sa tombe jouxtait celle de Calvin, dont elle n’avait cessé de dénoncer l’implacable morale, l’intraitable dogmatisme. Grisélidis Réal, prostituée au grand coeur, ne prenait pas l’Helvétie pour une lanterne.

Lire la suite : http://bibliobs.nouvelobs.com//documents/20111005.OBS1766/putain-de-suisse.html

Mémoires de l’inachevé,
par Grisélidis Réal, 
présentés par Yves Pagès et Jeanne Guyon,
Verticales, 382 p., 22,90 euros.

Source: « Le Nouvel Observateur » du 6 octobre 2011

 

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Non classé | Commentaires fermés

Vietnam – Les cafés livres se développent à Hanoi

Posté par Serge Bénard le 7 octobre 2011

 - 07/10/2011
Un espace retiré et calme où seul l’arôme du café règne sans déranger le consommateur dans sa lecture. Depuis quelques années sont apparus à Hanoi des cafés faisant de fonction bibliothèque, et fort de leur succès, ils se développent de plus en plus au point de devenir un nouveau trait culturel de la capitale. Dans une petite ruelle débouchant sur la rue Thai Hà, le Lolly Books Café est depuis longtemps le lieu habituel de ceux aimant lire. Là, le client dispose de deux menus, l’un pour les boissons et l’autre pour les livres disponibles. Et bien sûr, le personnel est en mesure de conseiller pour le premier comme pour le second… La bibliothèque du Lolly Books Café est garnie de près de 800 livres étrangers, en anglais, français, japonais…, outre un grand nombre de journaux et revues. Certains de ces ouvrages, rares au Vietnam, ont été achetés à l’étranger.

Lire la suite : http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?page=newsdetail&newsid=76150

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

Atxaga exporte la littérature et la culture basques à New York

Posté par Serge Bénard le 7 octobre 2011

patxaga_03_40331.jpg

07/10/2011

Cyrielle BALERDI

Entretien avec Bernardo ATXAGA / Ecrivain basque

Le 16 septembre dernier, le Jpb rencontrait de l’écrivain Bernardo Atxaga, entouré de sa famille, à l’occasion de l’inauguration du premier département “Culture basque et linguistique” de l’Université publique de New York, auquel il a prêté son nom (cf. encadré). Quelques jours plus tard, il acceptait de répondre à nos questions. Rencontre.

Qu’est-ce que ce moment a représenté pour vous et votre famille ?

Lorsque j’ai commencé à publier en langue basque, en 1972, personne (ou presque) ne croyait qu’un tel choix pourrait être porteur. On pensait alors que jamais rien ne sortirait du périmètre géographique du Pays Basque, et que ces écrits ne resteraient ni plus ni moins qu’une littérature “de campanario” [de clocher, ndlr]. Mais moi, j’étais convaincu du contraire. Je pensais qu’un poème ou une nouvelle écrite en langue basque pouvait atteindre n’importe quelle partie du monde. Pas seulement grâce au travail des écrivains, mais aussi à celui des traducteurs, et, par-dessus tout, grâce à nos propres lecteurs basques, qui nous ont offert un nid à partir duquel s’envoler. L’ouverture de ce département à New York est la preuve que les choses sont bien ainsi. D’ailleurs, peu avant mon voyage à New York, j’ai reçu un exemplaire de l’édition coréenne de Obabakoak. Une preuve supplémentaire…

Lire la suite : http://www.lejpb.com/paperezkoa/20111007/295353/fr/Atxaga-exporte-litterature-et-culture-basques-a-New-York

Publié dans Edition, éditeurs, Traductions, traducteurs | Commentaires fermés

Le philosophe Alex Rosenberg publie un livre sur l’athéisme

Posté par Serge Bénard le 7 octobre 2011

Le philosophe Alex Rosenberg, qui codirige le centre d’études en philo de la biologie à l’Université de Duke, vient de publier The Atheist’s Guide to Reality: Enjoying Life Without Illusions. Le but du livre, soutient Rosenberg, n’est pas de convaincre les gens que Dieu n’existe pas. Le livre part avec l’athéisme comme axiome, son but étant plutôt de voir ce qu’il faut croire si on souhaite être cohérent dans son athéisme. On ne peut pas simplement éliminer Dieu en catimini et continuer à croire en des choses qui n’ont pas de sens lorsque Dieu est retiré de l’équation.

Lire la suite : http://libresansdieu.wordpress.com/2011/10/06/le-philosophe-alex-rosenberg-publie-un-livre-sur-latheisme/

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations | Commentaires fermés

Rentrée littéraire: L’île sous la mer / Isabel Allende

Posté par Serge Bénard le 7 octobre 2011

Rentrée littéraire: L’île sous la mer / Isabel Allende dans Actualité éditoriale, vient de paraître lile-sous-la-mer-260x395

Isabel Allende revient cette année avec un nouveau roman, « L’île sous la mer », récit d’aventure, fresque historique et romanesque sur la liberté et l’amour.

Il faut certes être friand de ce genre « classique » de grands romans d’aventure multi générationnel pour se lancer dans cette dense lecture. Mais l’ambiance des plantations, de la vie sur les îles au XVIII° siècle est recrée avec le talent qui caractérise la romancière de « La maison aux esprits ».

Lire la suite : http://madamedub.com/WordPresse3/?p=1644

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Rentrée littéraire automne 2011 | Commentaires fermés

Les écrits de Roger en direct du stalag

Posté par Serge Bénard le 7 octobre 2011

Jeudi 6 octobre 2011 à 06h00
Par christiane poulin
   

 

« Le carnet de Roger » a été inspiré à Florent Silloray par le journal de son grand-père.

 Florent Silloray a retracé la captivité de Roger, son grand-père.  photo xavier léoty  Florent Silloray a retracé la captivité de Roger, son grand-père. photo xavier léoty

Florent Silloray avait un grand-père. Un bon grand-père qui s’appelait Roger. Il est mort, à l’âge de 92 ans, en 2003, à l’hôpital de Nantes. Huit ans plus tard, il renaît, grâce à son petit-fils et à un carnet Moleskine noir.

« Le carnet de Roger », en librairie depuis hier, retrace, sous la forme d’une bande dessinée, les quarante mois les plus sombres de la vie de ce soldat condamné au stalag, comme 1 600 000 français, après la débâcle de 1940.

Lire la suite : http://www.sudouest.fr/2011/10/06/les-ecrits-de-roger-en-direct-du-stalag-518562-790.php

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Arts graphiques, BD, illustrateurs | Commentaires fermés

Rencontre avec un indigné historique

Posté par Serge Bénard le 7 octobre 2011

Par PHILIPPE LE BÉ – Mis en ligne le 05.10.2011 à 14:50

Dans son dernier livre intitulé «Destruction massive, géopolitique de la faim», l’ex-rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à l’alimentation que «L’Hebdo» a rencontré raconte ses déboires, ses succès, ses espoirs.

«Je me sens libéré. Je peux enfin dire ce que j’ai vécu durant les huit années où j’étais rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation.» Difficile d’admettre que le sociologue Jean Ziegler, auteur de 25 ouvrages depuis 1964 dont des best-sellers, se sente particulièrement «libéré», aujourd’hui plus qu’hier.

Pourtant, ce jeune homme de 77 ans, cet indigné historique, a bien dû parfois se la boucler pour ne pas trop froisser les acteurs de cette grande comédie humaine appelée Nations Unies. Que révèle-t-il dans son tout dernier livre à paraître le 14 octobre et dont le titre – Destruction massive, géopolitique de la faim (Seuil) – semble ancrer une bouillonnante révolte dans une analyse glacée? Le café vite avalé à la brasserie genevoise Aux cheminots, ce samedi 1er octobre, Jean Ziegler résume: «Des moments d’échec total et de désespoir.» Silence. «Mais aussi d’espoir.»

Lire la suite : http://www.hebdo.ch/rencontre_avec_un_indigne_historique_124734_.html

Publié dans À paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Entretiens, portraits, rencontres, interviews | Commentaires fermés

«Du temps qu’on existait», un premier roman qui intrigue tout le monde

Posté par Serge Bénard le 7 octobre 2011

Marin de Viry – Marianne | Vendredi 7 Octobre 2011 à 18:01

Fascinant pour certains, irritant pour quelques autres, «Du temps qu’on existait» est le premier roman qui intrigue tout le monde en cette rentrée. Son auteur, Marien Defalvard, n’a que 19 ans et un incroyable talent.

(Marien Defalvard - capture d'écran Dailymotion - juloos - cc)

(Marien Defalvard – capture d’écran Dailymotion – juloos – cc)

Scène de la vie parisienne. Un jeune homme tient à la main un bouquet de fleurs fraîches de son jardin et se présente à la critique littéraire en lui déclarant crânement : «Mettez-moi 0 ou 18 sur 20, mais pas d’entre-deux, s’il vous plaît.»

Lire la suite : http://www.marianne2.fr/Du-temps-qu-on-existait–un-premier-roman-qui-intrigue-tout-le-monde_a210527.html

«Du temps qu'on existait», un premier roman qui intrigue tout le monde

 

Publié dans Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Leur premier livre, Rentrée littéraire automne 2011 | Commentaires fermés

Splendeurs et misères des bébés écrivains

Posté par Serge Bénard le 7 octobre 2011

 

Virginie François – Marianne | Vendredi 7 Octobre 2011 à 15:01

 

Avant Marien Defalvard, il y eut Raymond Radiguet et tant d’autres : pas de saison littéraire sans son jeune prodige. Décryptage d’une mythologie bien rodée.

 

(Raymond Radiguet - Wikimedia - Palach de la Vila)

(Raymond Radiguet – Wikimedia – Palach de la Vila)

 

La valeur n’attend pas le nombre des années, l’adage est connu et la littérature n’y échappe pas. Cette année, le prodige s’appelle Marien Defalvard. Son style foisonnant, ses descriptions impressionnistes évoquent immédiatement Proust sans toutefois en posséder la profondeur.

Lire la suite : http://www.marianne2.fr/Splendeurs-et-miseres-des-bebes-ecrivains_a210495.html

Publié dans Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations, Leur premier livre, Rentrée littéraire automne 2011 | Commentaires fermés

Un livre islamophobe commence à être médiatisé en France

Posté par Serge Bénard le 7 octobre 2011

06/10/2011 | 15H18

Christopher Caldwell, éditorialiste de tendance néo-conservatrice au Financial Times, vient de publier « Une révolution sous nos yeux, comment l’islam va transformer la France et l’Europe ». Invitation sur Canal+, « extraits chocs » dans Valeurs Actuelles…

Lire la suite : http://www.rue89.com/2011/10/06/un-livre-islamophobe-commence-a-etre-mediatise-en-france-225160Lire la suite :


Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar