Accueil Entretiens, portraits, rencontres, interviews Susanne Jaspers: «Il y a un marché pour le livre luxembourgeois»

Susanne Jaspers: «Il y a un marché pour le livre luxembourgeois»

Commentaires fermés
0
43

image 

L’exiguïté du territoire du Grand-Duché de Luxembourg ne se traduit nullement par une production de livres restreinte. L’intérêt des lecteurs pour les éditions luxembourgeoises ne cesse de croître : le nombre de titres augmente; les tirages sont un peu plus réduits.
Entretien avec notre journaliste Jean Rhein

  Le livre, constitue-t-il un marché au Luxembourg?
Susanne Jaspers :
 Sans aucun doute.
Qu’en est-il dans le domaine des Luxemburgensia?
Il y a une évolution positive, ces dernières années. Il y a davantage de littérature, proprement dite, qui est publiée. Dans les années 1970 et 1980, il n’y avait que quelques auteurs très connus : parmi eux, Manderscheid, Rewenig, Jacoby qui créaient une littérature exigeante. Entre-temps tous les genres littéraires sont présents, notamment le roman policier, la littérature de divertissement, les livres pour enfants, les livres de recettes de cuisine… L’offre s’est considérablement élargie.

Lire la suite : http://www.lequotidien.lu/interview-du-lundi/27745.html

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Entretiens, portraits, rencontres, interviews
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Pas plus d’hommage pour Céline que de fleurs pour Pétain

On appelle cela de l’excès de zèle ou du principe de précaution ? Rédigé par Nicolas…