Algérie : La promotion du livre enfant et de la lecture absente

Posté par Serge Bénard le 30 septembre 2011

Hassan Gherab

28 Septembre 2011


 

Dès l’entrée, le nombre d’enfants au 16e Salon international du livre d’Alger (Sila 2011) vous saute aux yeux. Ils sont là à courir guillerets dans les grands espaces du parking où se dressent les chapiteaux du salon ou alentour des tables dressées sur les terrasses des nombreuses buvettes qui proposent boissons et sandwichs. A l’intérieur du chapiteau, éclairé à giorno par de puissants projecteurs, ce qui fait grimper un peu plus la température déjà bien élevée, les enfants sont plus ronchonnant.

Ils ont les yeux partout et voudraient prendre tous les livres qu’ils voient. Mais les parents, pour la plupart, ne peuvent pas satisfaire toutes les envies des gosses. Il y a des priorités : les livres scolaires et parascolaires. Les contes, albums de coloriage et livres éducatifs sont, eux, soumis aux calculs du budget familial, qui peuvent donc les faire passer à la trappe.

Ça ne sera évidemment pas du goût des enfants, qui ne comprennent pas qu’on puisse leur refuser ces beaux petits livrets qui racontent de belles histoires, surtout que les stands proposant des livres pour enfants sont nombreux.

Mais, au Sila 2011, en ce qui concerne la lecture pour enfant, quantité ne rime pas avec qualité. Il est vrai que là où on se tourne, quel que soit l’endroit où on se trouve sous le chapiteau, il y aura toujours un stand qui, s’il ne se destine pas exclusivement aux enfants, leur réserve au moins un espace.

Cependant, ces stands sont tenus par des «commerciaux» dont le seul souci est de réaliser des bons chiffres de ventes. Il n’y a pas le moindre espace de lecture, pas l’ombre d’un conteur ni le plus modeste atelier d’écriture ou de jeux éducatifs dans aucun des stands qui ciblent les enfants.

L’animation est complètement absente. Rien n’est fait pour éveiller le petit lecteur qui sommeillerait chez l’enfant et convaincrait les parents sceptiques de l’utilité de la lecture.

Lire la suite : http://fr.allafrica.com/stories/201109280500.html

Une Réponse à “Algérie : La promotion du livre enfant et de la lecture absente”

  1. Michaud Dorothy dit :

    Bonjour,

    Bravo pour votre blog. Je le consulte régulièrement. J’en ai un de même présentation intitulé « La Charente-Maritime » ; si vous trouvez une minute (!) je vous invite à le regarder. Il communique avec un autre blog de souvenirs perso, à moins que vous ne tombiez sur le 2e pour faire le lien ensuite avec le 1er !

    Bon courage en tout cas et merci de toutes vos infos.

    Dorothy Michaud.

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar