La belle-mère, éternelle mal-aimée

Posté par Serge Bénard le 10 septembre 2011

LEMONDE | 10.09.11 | 14h54   •  Mis à jour le 10.09.11 | 14h54

Pauvre belle-mère ! S’il est un élément de la cellule familiale sur lequel, depuis toujours, se focalisent les attaques et les moqueries, c’est bien elle. On ne parle pas ici de la nouvelle compagne du père, après une séparation (la marâtre), mais de la mère du conjoint, celle qu’on surnomme vulgairement la « beldoche » et dont, modernité oblige, la détestation alimente plaisanteries et échanges haineux sur les réseaux sociaux.

C’est à ce personnage périphérique – mais parfois envahissant – que s’attaque le pédiatre Aldo Naouri dans son dernier livre, Les Belles-Mères, sous-titré Les Beaux-Pères, les brus et les gendres (Odile Jacob, 320 p., 22,90 euros). Une espèce en voie de multiplication avec l’éclatement des couples et les fréquentes recompositions familiales.

Lire l’article : http://lemonde.fr/aujourd-hui/article/2011/09/10/la-belle-mere-eternelle-mal-aimee_1570370_3238.html

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar