Citation du 24 août

Commentaires fermés
0
7

Aucun livre ne fait mieux sentir la magie criminelle du brouillard que les mystères de Londres de Paul Féval, trait d’union entre les romans libertins et cruels à la Clarisse Harlowe et le roman policier à la Wallace, œuvre touffue, parfois balzacienne, parfois d’une absurdité sublime, mais pleine de couleur et d’atmosphère, d’où émane un Londres fantastique…

Paul Morand

Londres, 1933, p. 97.

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
  • Citation du 28 août

    J’avoue que le copieux improvisateur dont vous me semblez surfaire singulièrement le…
  • Citation du 27 août

    Je ne suis point poëte, je ne me proclame point poëte, pas même littérateur, comme on me f…
  • Citation du 26 août

    Nous aimons toutes les confessions et tous les mémoires (…). Il y a plusieurs raison…
Charger d'autres écrits dans Citation, note, pensée du jour
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Lu pour vous – Fragment d’épopée touareg. Récit des sables

AUTEUR :  HAMED BOUZZINE ILLUSTRATEUR : SOPHIE AUVIN EDITEUR : LE JARDIN DES MOTS Juin 201…