Citation du 24 août

Commentaires fermés
0
1

Aucun livre ne fait mieux sentir la magie criminelle du brouillard que les mystères de Londres de Paul Féval, trait d’union entre les romans libertins et cruels à la Clarisse Harlowe et le roman policier à la Wallace, œuvre touffue, parfois balzacienne, parfois d’une absurdité sublime, mais pleine de couleur et d’atmosphère, d’où émane un Londres fantastique…

Paul Morand

Londres, 1933, p. 97.

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
  • Citation du 28 août

    J’avoue que le copieux improvisateur dont vous me semblez surfaire singulièrement le…
  • Citation du 27 août

    Je ne suis point poëte, je ne me proclame point poëte, pas même littérateur, comme on me f…
  • Citation du 26 août

    Nous aimons toutes les confessions et tous les mémoires (…). Il y a plusieurs raison…
Charger d'autres écrits dans Citation, note, pensée du jour
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Casanova, l’épopée d’un séducteur

  Casanova dans le film Casanova, de Lasse Hallstrom (2005) Prod DB © Touchstone Pictures …