Lord Le Clézio

Posté par Serge Bénard le 31 juillet 2011

[samedi 30 juillet 2011 – 17:3

LITTÉRATURE

Couverture ouvrage

J.M.G. LE CLEZIO, ÉCRIVAIN DE L’INCERTITUDE

Isabelle Roussel-Gillet

Éditeur : 

ELLIPSES

192 pages 

Résumé : Un livre à manier avec prudence, une chausse-trappe pour qui adhère à la vision totalisante de Le Clézio.

Cécile VOISSET-VEYSSEYRE

PAGE  1  2  3

Lord Le Clézio dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. 000981c9c7aba0a528dc6c4c07d01095-0

Jean Marie Gustave Le Clézio est grand, il l’a dit lui-même. À tout seigneur tout honneur : le livre d’Isabelle Roussel-Gillet (J.M.G. Le Clézio, écrivain de l’incertitude, Ellipses) le lui rend bien, dont le titre attire la curiosité. Car quand on connaît – quand on lit – celui qui fait ici l’objet d’une étude universitaire, on est surpris : l’homme qui écrit est celui qui paraît le plus éloigné de l’incertitude et le plus façonné par des certitudes qu’il répète tout au long de son texte. Une citation pour commencer, tirée de L’Extase matérielle  qui est un livre présenté comme un essai discursif à l’opposé de tout système : “Il n’y a pas de rien. Il n’y a pas de peut-être.” 

Lire l’article : http://www.nonfiction.fr/article-4886-lord_le_clezio.htm

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar