La noble gloire posthume de Benjamin

Commentaires fermés
0
5

Boniface Mongo-Mboussa

« Sans être poète, Benjamin pensait poétiquement. »

D’Hannah Arendt, je ne connaissais que les écrits sur le totalitarisme et son Eichman à Jérusalem ; j’ignorais ses textes de critique littéraire. Certes, j’avais parcouru son essai sur Kafka dans La Tradition cachée, mais il était noyé parmi d’autres contributions sur la condition juive. Je viens de lire dans la petite collection des Éditions Allia son essai sur Benjamin, paru auparavant dans Écrits politiques chez Gallimard. Et je n’hésite pas à l’avouer : c’est à côté de l’admirable essai de Scholem (1), le meilleur livre que j’ai jamais lu sur Benjamin.

Lire la suite : http://www.africultures.com/php/index.php?nav=article&no=10336

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

12 Février à Landiras (16) – Un grand auteur à la bibliothèque

10 février 2011 06h00 | Par M. L.     Ce samedi 12 février à partir de 11 heures à la bibl…