Le libraire de la rue Poliveau : roman

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2011

Couverture

Pierre Robert Leclercq

 0 Avis

Les Belles Lettres, 2005 – 217 pages

S’attardant devant la vitrine grisâtre d’une librairie d’apparence vétuste, il parvint à lire, sur une couverture en vieux cuir, Le Caractère du ‘ârif, un ouvrage d’Avicenne. Pensant qu’il y avait là de quoi étonner son commanditaire, il entra dans la librairie. Derrière la pénombre, Mikhaïl ne distinguait pas son visage. Quand il s’en fut approché, il retint un cri. Van Gogh ! Non celui de l’autoportrait à la pipe et au pansement à l’oreille, mais celui au regard de côté, peint pat John Russell. Ce regard l’a toujours fasciné. Le retrouver, animé, au fond de cette librairie justifiait le cri retenu. Il se contenta d’un Bonjour. Un murmure lui répondit. Et il se renseigna sur le prix du livre. Rien ne destinait Mikhaïl Fiodorovitch Loukianov à faire avec le vieux libraire de la rue Poliveau le chemin qui de la curiosité passe par la sympathie pour aboutir à l’amitié. Rien, si ce n’est la curiosité d’un certain Charles-Claude Bergerac… Cette vie d’un libraire soumis à une enquête, c’est aussi le roman d’un roman qui s’écrit quand un auteur n’est plus maître de ses personnages.

Source : http://books.google.com/books/about/Le_libraire_de_la_rue_Poliveau.html?id=LNEbAQAAIAAJ

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar