Pierre Charras et son tombeau de Franz Schubert

Commentaires fermés
0
19

Pierre Charras et son tombeau de Franz Schubert dans Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations charrasFranz Schubert agonisant se trompait: «On ne prononcera plus jamais le nom de Schubert, plus jamais.» Du moins le Franz auquel Pierre Charras donne la parole dans Le requiem de Franz.
Petit et gras, orphelin de mère, jeune homme de 31 ans n’ayant vécu que pour la musique et les amis avec lesquels il s’enivrait. Malade d’avoir trouvé, face à l’absence d’amour, une maigre consolation dans la fréquentation des prostituées, qu’il appelait toutes Thérèse, femme inaccessible dont la voix avait porté son chant.

 

Lire la suite : http://journallecteur.blogspot.com/2011/07/pierre-charras-et-son-tombeau-de-franz.html

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Critiques, notes de lecture, feuilletons, analyses, présentations
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

À Jean-Michel Olivier, l’Interallié

L’Interallié, dernier grand prix littéraire de la saison en France, a été décerné au…