Accueil Choix des libraires Choix du jour de libraires à Strasbourg, Grignan, Lyon, Lisieux, Paris

Choix du jour de libraires à Strasbourg, Grignan, Lyon, Lisieux, Paris

Commentaires fermés
0
15

getphoto1php.jpeg

Des clous

Auteur : Tatiana Arfel

Genre : Romans et nouvelles – français

Editeur : Corti, Paris, France

Collection : Domaine français

Prix : 20.00 € / 131.19 F
ISBN : 9782714310460
GENCOD : 9782714310460
Sorti le : 06/01/2011


Le choix des libraires : Choix de Patricia Welklen de la librairie BROGLIE à STRASBOURG, France (visiter son site) – 29/06/2011
Le monde du travail qui se profile doucement mais surement dans un futur proche ou alors existe-t-il déjà, voila l’enjeu de ce livre.
Tatiana nous dépeint un univers orwellien d’une société avec ces différents acteurs et le rôle qui leur est imparti par un PDG avide, cynique et complètement déshumanisé.

Le choix des libraires : Choix de Chantal Bonnemaison de la librairie COLOPHON à GRIGNAN, France (visiter son site) – 29/06/2011
Entrez dans le monde impitoyable de HT.
HT – Human Tools – est une multinationale dont le siège est en France, créée et dirigée par Frédéric Hautfort. Elle vend des services, en particulier la rationalisation du travail, comment transformer des êtres humains en robot.
Chaque nouveau concept est d’abord testé dans son entreprise, sur le personnel, avant d’être vendu – très cher – à d’autres. Les actionnaires sont heureux, les actions sont très bien cotées en Bourse (en pointe).
Denis, comédien, arrive donc chez HT pour remotiver six salariés, plus assez compétitifs, plus assez dans le moule, plus assez gagnant, plus assez lobectomisé.
Nous entendons toutes ces voix, les non-conformes, les conformes, quelques autres qui viennent se greffer sur ce grand « corps ». Nous les suivons dans leur mal-être, leur quotidien interne et externe, leur ressenti face à ce monstre broyeur, leurs hésitations, leurs doutes, leurs réactions, leurs motivations, leurs acceptations à se laisser écraser, ensevelir, et tout doucement, la révolte des non-conformes.
Car tout est mascarade, ils ne sont rien, même pas des pions que l’on déplace à la guise des actionnaires.
Un constat cynique du monde de cette entreprise.
Un livre captivant, qui ne vous lâche plus, qui vous happe dès la première ligne, et dont vous ne ressortez pas indemne, qui vous habite longtemps après la dernière ligne, qui nous force à nous interroger sur l’humanité que nous voulons.

Le choix des libraires : Choix de Erik Fitoussi de la librairie PASSAGES à LYON, France – 29/06/2011
Sans hésiter une seconde, je voudrais attirer l’attention de tous sur le roman « Des clous » de Tatiana Arfel (Corti), le second roman de cette remarquable auteure qui nous avait déjà charmé avec « L’attente du soir », publié chez le même éditeur.
L’univers qui est ici décrit est celui du monde du travail, dans sa forme la plus stérile, perverse et inhumaine qui soit. Le patron d’une entreprise de services à la pointe de la modernité post-libérale propose une formation à certains de ses employés, apparemment pour les remettre dans le droit chemin et dans son idéologie prédatrice.
On se doute rapidement que ce gant de velours cache une intention cachée, de fer impitoyable, mais je ne vous dirai bien sûr pas quelle est l’intention cachée. La pièce se déroule selon le schéma préétabli, interprétée par tous les protagonistes jusqu’à ce que…
Le style de Tatiana Arfel est un enchantement ! Sur un fond tragique de réalité terriblement prosaïque et sordide, elle arrive à faire ressortir les sentiments de tous les êtres engagés dans ce drame, aussi bien les exploités que les exploiteurs sont décris et révélés dans leurs vérités essentielles et diverses, le lecteur est tour à tour ému, choqué ou amusé et enclin à réfléchir différemment sur notre monde contemporain. La capacité de Tatiana Arfel à incarner littérairement ces différentes personnalités force le respect et l’admiration que l’on ressent devant une voix nouvelle et singulière.
Si l’on doute de la capacité de la fiction et de la littérature à embrasser et à dépasser d’un même geste le réel il suffit de lire ce magnifique livre d’une jeune auteure à découvrir et à suivre, certainement l’un des livres les plus remarquables de ce début d’année !

Le choix des libraires : Choix de Marie Bottet de la librairie ESPACE CULTUREL LECLERC à LISIEUX, France – 29/06/2011

Un livre passionnant sur le monde de l’entreprise version trash. Sur les employés « conformes » (pour qui ? pourquoi ?) et ceux qui ne le sont pas. Un séminaire de remotivation est donc instauré pour les six « chatons à noyer » (dixit la DRH) au sein de l’entreprise dans le seul but de les faire craquer et qu’ils démissionnent…mais Denis le comédien est là et il les aidera du mieux qu’il peut à garder leur dignité.
Un vrai coup de coeur. Un livre qu’on ne lâche pas où les marteaux sont très souvent préférés aux clous… On aimerait tant que cela soit de la science-fiction…
Un livre qui nous emporte, nous dévore ! Après son premier roman, « l’attente du soir » qui était déjà une réussite, Tatiana Arfel confirme qu’elle est une excellente écrivaine et entre dans la cour des grands ! !

Le choix des libraires : Choix de Marion Revoyre de la librairie DU PARC / ACTES SUD à Paris, France (visiter son site) – 29/06/2011

Le deuxième roman est souvent une étape difficile dans la carrière d’un auteur. Surtout si le premier était très réussi, ce qui était le cas de L’attente du soir (Corti, 2008). Ainsi, j’attendais Tatiana Arfel au tournant, tout en espérant être aussi enthousiasmée que par son précédent livre.
Elle nous avait dit elle-même lors de sa venue à la librairie que le sujet serait le monde du travail et ses harcèlements, ses dérives et son poids psychique. Bon. Restait à voir ce qu’elle allait en faire.
Elle en a fait une brochette d’âmes littéralement vendues à une entreprise délirante : Human Tools dont l’activité est de créer des processus de rationalisation : du temps, des employés…
Le cerveau de cette machine est Frédéric Hautfort, inventeur mégalomane du concept, toujours à la recherche d’une nouvelle idée et dont le verbe, mâtiné d’un anglais commercial exubérant est un bijou de style.
Puis viennent les « non-conformes » : Sonia, Marc, Catherine, Rodolphe, Laura et Francis, tous différents, ayant chacun une histoire et un itinéraire particulier et que Frédéric Hautfort veut licencier pour faute lourde, ou faute de mieux, pousser à la démission. Pour ce faire, il embauche Denis, comédien et futur père, qui a décidé, afin d’assurer l’avenir de son fils, de se ranger et de rentrer enfin dans le monde réel, le monde de l’entreprise. Et Denis veut y croire.
En alternant les voix, Tatiana Arfel nous conte de son style impeccable et empathique, ce monde du travail asservissant où, si l’on y prend garde, l’identité peut s’enferrer subrepticement.
Quel sera le destin de ces clous tordus ?
Dans ce roman très réussi, on retrouve tout le talent et l’intelligence d’une jeune auteure dont la carrière s’annonce décidément très prometteuse.

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Choix des libraires
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Facebook pour bibliothèques et autres lieux de culture : les ressources essentielles

19 juin 2011 /   Voici un petit exercice de curation : une sélection de ressources que j’a…