Accueil Livres Actualité éditoriale, vient de paraître Québec – Chrystine Brouillet – Première suspecte

Québec – Chrystine Brouillet – Première suspecte

Commentaires fermés
0
11


Catherine Lalonde 

  18 juin 2011  Livres

Chrystine Brouillet<br /> » height= »229″ width= »222″ /></font>
</p>
<p class=Photo : Pedro Ruiz – Le Devoir

Chrystine Brouillet

À RETENIR

    • Chrystine Brouillet
    • La Courte Échelle
    • Montréal, 2011, 307 pages
  • Double disparition

Elle pourrait être l’arrière-petite-fille de Miss Marple: une main entre jardinage — «mon basilic thaï prend bien cette année» — chats et popotte — «je vous ai préparé de petits gâteaux au coconut; ils sont encore chauds»; l’autre main trempée jusqu’au coude dans l’encre des meurtres. Au sortir de la 12e enquête de sa détective fétiche Maud Graham — car sachez, collectionneurs, que deux romans ont paru en France seulement avant Le Collectionneur —, l’auteure de polars Chrystine Brouillet invite Le Devoir à prendre le thé.

«Vous avez choisi le thé préféré de Maud Graham!», dit d’emblée en rigolant Chrystine Brouillet, versant le sencha après avoir vérifié deux fois qu’il était d’un jaune moussu assez foncé. Dans Double disparition, la détective de Québec, personnage-clé de Brouillet depuis 1995, a bien besoin de tasses de thé réconfortantes: ses nerfs sont mis en pelote par l’enlèvement de la petite Tamara, sept ans. Course contre la montre, peur avérée du pire. Ici, comme ailleurs chez Brouillet, les personnages sont embourbés dans leurs mensonges, et le secret causera un malheur. Et quel secret: inceste mère-fils pour cette histoire, bonjour tristesse!, à deux pans. «Double disparition a la forme de vagues qui se heurtent et s’entrecroisent. Je le vois dans la forme du roman. C’est aussi la marée qui monte et descend», explique la romancière au fond de sa cour fleurie.

Champagne et polars

«Depuis Arsène Lupin, je dis toujours que Maurice Leblanc m’a donné le goût du champagne et du polar», poursuit Chrystine Brouillet. Folle de polars, elle en écrit, en lit, en faisait la chronique il y a peu à feue l’émission radiophonique Vous m’en lirez tant. Elle connaît les codes, les formes, les auteurs, adore Henning Mankell et Stieg Larsson — «un sale coup de Mankell de faire disparaître Wallander; un sale coup que Larsson soit mort, on en aurait voulu plus» —, C. J. Box, Donna Leon, Tom Rob Smith.

Lire la suite : http://www.ledevoir.com/culture/livres/325735/chrystine-brouillet-premiere-suspecte

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Actualité éditoriale, vient de paraître
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Interview de Joe Abercrombie pour The Heroes

Par Nak, le jeudi 9 juin 2011 à 17:29:05 Une bonne touche d’humour transparait dans cette …