Accueil Librairies, libraires Internet et le commerce du livre ancien (US vs Europe)

Internet et le commerce du livre ancien (US vs Europe)

Commentaires fermés
0
10

Ce billet a été rédigé par Christian Lacombe dans le cadre du cours SCI6355 sur l’économie du document de la maîtrise en sciences de l’information de l’EBSI.

John Wronoski, bibliophile de renommée, propose un état des lieux du commerce du livre ancien en Amérique depuis l’arrivée d’internet dans un article. Malgré une sombre vision de la profession en Amérique, depuis l’arrivée d’internet, JW pense que les libraires américains représentent un renouveau dans la profession. En Amérique, dit-il, il n’y a pas d’attache au passé, la population tout comme les professionnels sont tournés vers l’avenir et cela demande du courage et une volonté saine pour avoir une attitude neuve vis-à-vis d’une vieille profession. Il pense que, même s’il ne faut pas avoir peur des clients venant d’internet, la clientèle de base rétrécit à cause du manque de contact avec les livres via les bouquinistes spécialisés qui se raréfient. Alors que l’on peut remarquer la présence de plus en plus forte des maisons de vente dans le commerce du livre ancien en Amérique, on peut en même temps déplorer le manque de jeunes libraires qui ouvrent ou reprennent un commerce avec pignon sur rue. À l’inverse, on constate une surabondance de nouveaux libraires sur internet.

Depuis l’arrivée des plateformes sur le web, la librairie de livres anciens est à un moment critique de son histoire, car cette technologie modifie radicalement la façon de conduire les affaires. Aucun sujet ne préoccupe autant les libraires américains qu’internet assure JW. Certains libraires voient en cette technologie une possibilité d’atteindre un nombre infini de clients qu’ils n’auraient jamais pu rejoindre auparavant. Les libraires de livres anciens sont très soupçonneux, alors que les libraires généralistes (livres d’occasions mais pas nécessairement anciens) y voient un outil indispensable pour le commerce d’aujourd’hui. Pour ceux-là, internet révèle la valeur réelle des livres, il y a une uniformisation du marché. Pour les autres, internet met en relief l’ignorance du métier de libraire, car les informations consignées sur les notices ne sont plus fiables (copiage de notice pour des ouvrages différents).

Lire la suite : http://blogues.ebsi.umontreal.ca/jms/index.php/post/2011/06/15/Commerce-des-livres-anciens

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Librairies, libraires
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le livre d’artiste, un objet d’art

Ne le confondez pas avec un livre d’art ! Le livre d’artiste est un média d’art : au même …

Merci de votre visite

060408_110039_PEEL_8CP6Rm

Visiteurs depuis la création le 30 avril 2010

126 rubriques pour votre information

Calendrier

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar