Accueil Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. Fred Vargas et ses secrets d’écriture

Fred Vargas et ses secrets d’écriture

Commentaires fermés
0
10

Angoissée par le vide, Fred Vargas est toujours en quête de nouvelles idées de romans. Quand une intrigue se fait jour, elle écrit, vite. Avant de polir, lentement.Fred Vargas, c’est un peu l’histoire du lièvre et de la tortue : stressée par certains côtés, lente mais entêtée par d’autres. Alors que son dernier roman, L’Armée furieuse, vient à peine de sortir en librairie, l’auteure est déjà à la recherche du prochain. Une obsession quotidienne, qu’elle nourrit, elle aussi, dans son lit : « Chaque soir avant de m’endormir, je me mets à réfléchir à une intrigue, raconte-t-elle. Je n’arrête jamais de chercher des histoires depuis vingt ans. C’est juste qu’en m’endormant je me dis que je vais en profiter pour avancer sur une idée de polar. Je commence à butiner, à manigancer dans ma tête. »Au départ, un détail…
Pour L’Armée furieuse, l’idée lui est venue d’une histoire moyenâgeuse, la Mesnie Hellequin, une horde composée de monstres et de revenants, de créatures infernales et de femmes nues, venant harceler les vivants. « Je n’arrivais pas à me sortir cette expression de la tête, j’étais piégée par cette première idée, explique-t-elle. C’est toujours la même situation. Dans le précédent, Un lieu incertain, j’avais démarré avec une histoire de vampires. Avec celui d’avant, Dans les bois éternels, j’étais partie de l’os qui existe dans le cœur du cerf. Tout le temps, c’est un bidule comme ça. Et je sais que fatalement je vais y aller. D’ailleurs, pour le prochain roman, c’est exactement pareil. »
Mais ce détail ne suffit pas, chez elle, à déclencher l’écriture. A l’image de ce que conseille Raymond Benson, Fred Vargas a d’abord besoin d’imaginer son assassin et ses mobiles. La suite ? D’autres détails, d’autres personnages. Des éléments qui, en tout cas, lui donnent envie d’aller plus loin. « Au début de L’Armée furieuse, j’ai donc un assassin. Je sais également qu’un des personnages aura un sixième doigt. Mais à quoi me servira-t-il ? Mystère. Je sais aussi que quelqu’un parlera en inversant les lettres, car ça existe, je connais quelqu’un qui parle ainsi. Mais comment l’installer dans une histoire ? Aucune idée, confie-t-elle. Seulement, si je n’ai pas ça pour démarrer, ça ne m’amuse pas. »

Lire la suite :  http://www.enviedecrire.com/fred-vargas-et-ses-secrets-d’ecriture/

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc.
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Reims (51) – Mary Higgins Clark dans la cité des Sacres

Publié le dimanche 22 mai 2011 à 11H00 1 › 2 › 3 Mary Higgins Clark est depuis trente ans …