Accueil Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. Jorge Semprun – L’Ecriture c’est la vie, un article de Maurice Nadeau

Jorge Semprun – L’Ecriture c’est la vie, un article de Maurice Nadeau

Commentaires fermés
0
10

Jorge Semprun - L’Ecriture c’est la vie,  un article de Maurice Nadeau dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. 9782070400553FSL’Ecriture c’est la vie,  un article de Maurice Nadeau (QL n°657 parue le 01-11-1994)

« Le plus beau livre que j’aie lu dans l’année ». C’est un cri d’admiration – comment l’appeler autrement ? – qui a échappé l’autre soir à Bernard Pivot quand il recevait Jorge Semprun à propos de son livre L’Ecriture ou la vie. On ne pouvait être plus banal – et Pivot a aussitôt enchaîné – on ne pouvait être plus spontanément sincère. Pour ceux qui venaient de quitter le livre de Semprun pour la télé, il ne pouvait y avoir qu’accord complet avec le meneur du jeu médiatique.

Jorge Semprun, L’Ecriture ou la vie, Gallimard

On connaît Jorge Semprun sous beaucoup de déguisements : celui de Federico Sanchez, par exemple, un des dirigeants du parti communiste clandestin sous Franco, sous celui de scénariste de Costa Gavras et d’ami de Montand. sous celui de romancier et d’auteur plusieurs fois primé (Fémina, Formentor…), sous celui de ministre de la Culture dans le gouvernement de Felipe Gonzalez, sous celui encore, tout récent, de lauréat du Prix des Libraires de Francfort, réservé à des personnalités de premier plan. Espagnol ? Français ? Le plus français des Espagnols (El Francese fut un de ses sobriquets dans le gouvernement espagnol) et, naturellement, le plus espagnol des Français. Il se trouve à l’aise dans les deux pays, il pratique à la perfection les deux langues (et quelques autres). « Apatride » est un qualificatif qui ne lui fait pas peur, qu’il aime bien au contraire, qu’il lui arrive de revendiquer. C’est en 1961 qu’il s’est fait connaître en France comme écrivain, comme auteur d’un récit qui tenait du témoignage et de la fiction Le Grand Voyage, où l’on apprenait du même coup que le narrateur avait été déporté à Buchenwald. Plus tard d’autres récits auront trait à cette période de la vie de l’auteur. Ils alterneront avec des romans relatifs à son militantisme communiste. Le livre qui nous occupe présentement ne ressemble à aucun des précédents, bien qu’il les recoupe parfois en partie, bien qu’il en reprenne quelques épisodes significatifs, mais sous un autre éclairage, sans les arrangements de la fiction (ou sous une autre fiction ?) Tel, par exemple, celui de l’exécution d’un soldat allemand prenant son bain dans une rivière en chantant La Paloma par le maquisard que fut le jeune Semprun, tel encore le compagnon – inventé – (« le gas de Semur ») que se donne le narrateur du Grand Voyage et qui « dans un honnête récit » (note de lecture de Paulhan pour Gallimard) sauvait l’ouvrage par sa présence. L’auteur de L’Ecriture ou la Vie remet les choses en place, dans la réalité des faits et des personnages, dans la réalité de la Vie. Mais quelle est la réalité de la vie pour un écrivain ? Le débat qui s’institue dans le présent ouvrage n’est qu’un des débats abordés par l’auteur. Ils font la richesse de ce livre, ils lui donnent ses horizons, ses harmoniques et, comme ils sont en même temps – éloignés de toute abstraction – partie intégrante d’une conscience d’homme qu’on voit évoluer dans le temps au gré du souvenir que font lever en lui rencontres et circonstances, ils sont à la fois poignants et exemplaires. Pour sauter à la conclusion – ce que le lecteur doit se garder de faire s’il ne veut pas manquer l’essentiel du propos – : si Semprun, durant quinze ans, choisit la vie contre l’écriture, il finit par prouver de façon exemplaire que la vie n’est rien sans l’écriture, que la vie n’est vie que par l’écriture.

Lire la suite : http://laquinzaine.wordpress.com/2011/06/07/jorge-semprun-lecriture-ou-la-vie/

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc.
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Liburuklik, la bibliothèque numérique basque naît avec 3 000 titres

27/09/2011 La plate-forme garantie la conservation du patrimoine bibliographique et l&rsqu…