Accueil Livres Actualité éditoriale, vient de paraître Prière d’insérer – Le « Detective Novel » et l’influence de la pensée scientifique, de Régis Messac

Prière d’insérer – Le « Detective Novel » et l’influence de la pensée scientifique, de Régis Messac

Commentaires fermés
0
8

Information publiée le lundi 6 juin 2011 par Ivanne Rialland (source : Marie-Pierre Ciric)

_blank

 

Régis Messac, Le « Detective Novel » et l’influence de la pensée scientifique, préface de Claude Amoz, postface de François Guérif, annotations de Jean-Luc Buard, Hélène Chantemerle, Antoine Lonnet, Olivier Messac

Les Belles Lettres , coll. « Encrage/Belles Lettres-Travaux », 2011, 592 p.

  • ISBN : 978-2-251-74246-5
  • 45 euros

Présentation de l’éditeur

D’où vient le roman policier, et comment le définir?
C’est à ce phénomène sociologique et aux raisons qui le déterminent que répond la magistrale thèse de doctorat ès lettres que Régis Messac a soutenue en 1929. Loin de restreindre son étude au XIXe siècle, qui voit l’avènement du genre, Régis Messac remonte à la plus haute Antiquité pour y trouver ses racines historiques et philologiques. Fidèle à la formation qu’il a reçue, comme à la méthode des détectives qui lui sont chers, l’auteur procède du proche au lointain, du connu à l’inconnu, du présent au passé, en suivant la piste, véritable voyage dans le temps.
La thèse de Messac, si moderne par le choix de son objet comme par sa conception, est en même temps profondément classique, au meilleur sens du terme. D’une culture foisonnante, le livre évoque avec le même enthousiasme la Bible et le Talmud, les sources du récit voltairien ou les dernières livraisons de Nick Carter. Messac a le don de raconter les histoires sans jamais les déflorer; son exposé fourmille de détails et d’exemples curieux, comme ceux de l’action que peuvent exercer des forces collectives et anonymes sur l’oeuvre littéraire.
« Le postulat du « Detective Novel », écrit Claude Amoz dans sa préface, démontre avec fermeté que ce genre littéraire entretient un lien quasiment ontologique avec la pensée scientifique. » Si les romans dits de détection ne trouvent leur essor qu’à une époque où l’on croit en la science et au progrès, Messac s’élève contre l’usage abusif du concept dedéduction cher à Poe et à Conan Doyle. Mais plus encore qu’un procédé inductif, l’auteur préfère y voir « des raisonnements fondés sur l’observation d’un fait particulier conduisant à un autre fait particulier ».

Lire la suite : http://www.fabula.org/actualites/regis-messac-le-detective-novel-et-l-influence-de-la-pensee-scientifique_45148.php

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Actualité éditoriale, vient de paraître
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Plumes d’Équinoxe – Salon du livre du Croisic (44)

Plumes d’Equinoxe, salon du livre du Croisic (44)  est une manifestation importante qui me…