« Les Frontières » : Retour d’une idée forte !

Posté par Serge Bénard le 31 mai 2011

30/05/2011 | PascalOrdonneau | Critiques | Lu 281 fois | aucun commentaire

A l’heure de la mondialisation, Régis Debray exhorte à penser à contre-courant. Il appelle à dynamiter les vulgates, à cesser d’arracher les haies. Critique du livre utile et plein d’humour « Eloge des Frontières » (Gallimard, 7,90 euros).

PascalOrdonneau

PascalOrdonneau

VOIR SON
PROFIL

SES 3 DERNIERS ARTICLES

« Les Frontières » : Retour d’une idée forte ! dans On en parle eloge

Supprimons les frontières, sources de guerre et d’enfermement des peuples! Mondialisons, et que circulent capitaux et populations! Ces crédos ont une drôle de mine quand les peuples perdent leurs repères, quand des régions se veulent de nouvelles nations! Régis Debray exhorte à penser à contre-courant. Il appelle à dynamiter les vulgates, à cesser d’arracher les haies. Les grands espaces sont balayés par les vents et obscurcis par la poussière qu’ils arrachent à la terre.

C’est un coup de gueule ou un coup de tonnerre ? Dans tous les cas, c’est un coup de pied aux habitudes de pensée, et vite, tempête Régis Debray, il faut le donner à nouveau et le redonner encore. Avez-vous entendu le cri d’Angela au fin fond des champs catalauniques : « Il faudrait que dans des pays comme la Grèce, l’Espagne, le Portugal on ne parte pas à la retraite plus tôt qu’en Allemagne ». N’est-il pas normal que la Chancelière tienne ce propos ? Il n’y a plus de frontières dans l’Union Européenne. Il est légitime que le plus gros et le plus riche prenne un peu plus de place et propose aux populations de l’union, une unification des rêves et des devoirs. Autrefois, quand un pays était pauvre on lui rectifiait les frontières ou aussi, si la situation était grave, on les supprimait. On nommait cela « annexion ». Aujourd’hui, en Europe, on dit bien qu’il n’y aurait plus de frontières. De qui serait-ce l’annexion ? « Quand on ne sait plus qui on est. On est mal avec tout le monde –et d’abord avec soi-même» nous crie Régis Debray.

Lire la suite :  http://lecercle.lesechos.fr/node/35493

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar