• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 26 mai 2011

Dominique Autié est mort voici 3 ans

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

Dominique Autié est un écrivain et éditeur né à Bourg-la-Reine le 6 octobre 1949 et mort à Toulouse le 27 mai 2008.

 images57.jpeg

Principales publications[modifier]
Royaume pour ses doigts, Éditions Commune mesure, 1976.
Rupestres, avec des bois gravés de Jean Coulon, Éditions Commune mesure, 1977.
Mon Frère dans la tête, Éditions Plasma, 1980 (adapté par la Compagnie des Mots dits de Chambéry en février 1993).
Ici le temps n’en finit pas, Éditions des Prouvaires, 1980.
Les Métropolitaines, Éditions Plasma, 1981.
L’Heure d’hiver, Éditions du Fourneau, 1981.
Les Corps artificiels in Mannequins, Éditions Marc Walter/Colona, 1981.
Approches de Roger Caillois, Éditions Privat, 1983 (ouvrage couronné par l’Académie française).
Le Cabinet du naturaliste, Éditions Clancier-Guénaud, 1988.
L’Imposition des mains, avec des photographies de Patrick Riou, Éditions L’Éther Vague/Patrice Thierry, 1993.
Langes de la passion, Éditions L’Éther Vague/Patrice Thierry, 1995.
Toutes les larmes du corps : devant le Linceul de Turin, Éditions Le Rocher, 1998.
La Galère espagnole, Éditions Sables, 1998.
Jean Henri Fabre – Maisons, chemin faisant, en collaboration avec Sylvie Astorg, collection « Maisons d’écrivain », Éditions Christian Pirot, 1999.
La Ligne de Sceaux, collection « Terre d’encre », Éditions du Laquet, 2000.
Pyrénées, photographies de Jacques Sierpinski, collection « La France vagabonde », Rando Éditions, 2000.
Alpes, photographies de Jacques Sierpinski, collection « La France vagabonde », Rando Éditions, 2000.
De la page à l’écran – Réflexions et stratégies devant l’évolution de l’écrit sur les nouveaux supports de l’information, Éditions Élæis, Montréal (Canada), 2000 – Grand Prix 2001 de l’œuvre multimédia de la Société des gens de lettres de France (SGDL). Nouvelle édition revue et augmentée : InTexte, 2003.
Romans[modifier]
Blessures exquises, Éditions Belfond, 1994.
Le Bec dans l’eau, Éditions Phébus, 1998.
Le Clavier bien tempéré, Éditions Michel de Maule, 2004.
Théâtre – Performance[modifier]
La Décomposition ou La Thèse du gros orteil (commande d’État à l’écriture dramatique pour la Compagnie des Mots dits de Chambéry), 1997.
Présentation à Gargas de l’Homme-aux-Liens – Récitatif à voix alternée sur des textes de Georges Bataille, Pierre Teilhard de Chardin, Pascal Quignard, René Char, Girodano Bruno, Marguerite Duras, pour le centenaire de la découverte scientifique des mains négatives. Grottes de Gargas, 23 et 30 août 2006.
Publication électroniques[modifier]
Mais qu’est-ce qu’on va devenir ? – Chronique de l’automne 2001.

D’après http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Autié

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Edition, éditeurs | Commentaires fermés

Martin Heidegger est mort voici 35 ans

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

Martin Heidegger (prononcé [ˈaɪdœɡœʁ] ou [ˈaɪdøɡœʁ], parfois [ˈaɪdeɡɛʁ]), né le 26 septembre 1889 et mort le 26 mai 1976, est un philosophe allemand. D’abord disciple d’Edmund Husserl et de la phénoménologie, il s’achemine rapidement vers la question de l’être ou ontologie. Après ce qu’il appelle lui-même le « tournant » de sa pensée (années 1930), il s’intéresse tout particulièrement aux présocratiques et développe les bases de ce qui deviendra, avec Gadamer, l’herméneutique.
Auteur d’Être et Temps (Sein und Zeit), Heidegger est considéré comme l’un des philosophes les plus influents du xxe siècle : sa démarche a notamment influencé la philosophie existentialiste, la phénoménologie ultérieure, la philosophie postmoderne, l’herméneutique allemande, ainsi que d’autres sciences humaines comme la théologie et la psychanalyse.
Les rapports de Heidegger avec le nazisme sont l’objet de controverses.

 unknown47.jpeg

Œuvres principales traduites en français
Le Sophiste, (1924), (Gesamtausagabe 19, Platon : Sophistes), Paris, Gallimard, 2001, (trad. Jean-François Courtine, Pascal David, Dominique Pradelle, Philippe Quesne).
Les conférences de Cassel (1925). précédées de la Correspondance Dilthey-Husserl (1911), (Gesamtausgabe 80, Kasseler Vorträge), Paris, Vrin 2003, (trad. J.C. Gens).
Être et Temps, (1927), Paris, Gallimard, 1964 (traduction Boehm et de Waelhens); Paris, Gallimard, 1986 (traduction Vezin).
« Qu’est-ce que la métaphysique ? », (1929), in Questions I, Paris, Gallimard, 1968.
Kant et le problème de la métaphysique, (1929), Paris, Gallimard, 1953.
Aristote, Métaphysique 1-3, (1931), (Gesamtausgabe 33, Aristoteles: Metaphysik IX), Paris, Gallimard, 1991, (trad. B. Stevens et P. Vandevelde).
De l’essence de la vérité : approche de l’allégorie de la caverne et du Théétète de Platon 1931-1932, (Gesamtausagabe 34, Vom Wesen der Wahrheit. Zu Platons Höhlengleichnis und Theätet),Paris, Gallimard, 2001,(trad. A. Boutot).
La logique comme question en quête de la pleine essence du langage, (1934), (Gesamtausgabe 38, Logik als die Frage nach dem Wesen der Sprache), Paris, Gallimard, 2008, (trad. Frédéric Bernard).
Introduction à la métaphysique, (1935),(Gesamtausgabe 40, Einführung in die Metaphysik), Paris, Gallimard
Interprétation de la Deuxième considération intempestive de Nietzsche, (1938-1939), Paris, Gallimard, 2009, (trad. A. Boutot).
Qu’est-ce qu’une chose ?, (1935-1936),(Gesamtausgabe 41, Die Frage nach dem Ding. Zu Kants Lehre von den transzendentalen Grundsätzen), Paris, Gallimard, 1971.
Nietzsche, (1936-1946), Paris, Gallimard, 1971.
Concepts fondamentaux, (1941), (Gesamtausgabe 51, Grundbegriffe), Paris, Gallimard, 1985.
Hegel : La négativité, éclaircissement de l’introduction à la Phénoménologie de l’esprit de Hegel, (1938-1942), (Gesamtausgabe 68, Hegel. Die Negativität. Eine Auseinandersetzung mit Hegel aus dem Ansatz in der Negativität (1938/9, 1941). 2. Erläuterung der « Einleitung » zu Hegels « Phänomenologie des Geistes » (1942), Paris, Gallimard, 2007, (trad. A. Boutot).
Parménide, (1942-3), (Gesamtausgabe 54), Paris, Gallimard, 2011.
Approche de Hölderlin, (1944-71), Paris, Gallimard, 1962, édition augmentée, 1973).
La dévastation et l’attente : entretien sur le chemin de campagne, (1945), Paris,Gallimard, 2006.
Lettre sur l’humanisme, (1947), Paris, Aubier, 1957.
Chemins qui ne mènent nulle part, (1950), Paris, Gallimard, 1962.
Qu’appelle-t-on penser ?, (1951), Paris, PUF, 1959.
La question de la technique, (1953), in Essais et conférences, Paris, Gallimard, 1958.
Acheminement vers la parole (1953-59) Paris, Gallimard, 1976.
Essais et conférences, (1954), Paris, Gallimard, 1958.
Le Principe de raison, (1957), Paris, Gallimard, 1962.
La Fin de la philosophie et la tâche de la pensée, (1964) in Kierkegaard vivant, Paris, Gallimard, 1966.
Héraclite, (1966-1967), Paris, Gallimard, 1973.
Séminaires de Zurich, Paris, Gallimard, 2010.

D’après  http://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Heidegger

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. | Commentaires fermés

Tahar Djaout victime d’un attentat islamiste le 26 mai 1993

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

D’origine kabyle, Tahar Djaout est né le 11 janvier 1954 à Oulkhou (Ighil Ibahriyen) près d’Azeffoun en Kabylie. En 1993, il fut l’un des premiers intellectuels victime de la « décennie du terrorisme » en Algérie. Victime d’un attentat islamiste organisé par le FIS (Front islamique du salut), le 26 mai 1993, alors que vient de paraître le n° 20 de son hebdomadaire et qu’il finalise le n° 22, Tahar Djaout meurt à Alger le 2 juin et est enterré le 4 juin dans son village natal d’Oulkhou.

images56.jpeg

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. | Commentaires fermés

Martin Suter, un écrivain suisse et européen

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

24.05.2011 

Vous n’avez pas encore lu Martin Suter ? Courrez vite chez votre libraire préféré acheter son dernier opus « Allmen et les libellules » ou « Smallworld » qui a fait l’objet d’une adaptation cinématographique récente avec Gérard Depardieu. Ou alors « Le Cuisinier » (2010) ou bien « Le dernier des Weynfeldt »(2008) tous parus chez Bourgois. Vous découvrirez alors un univers, celui de sa ville natale Zürich, avec sa bourgeoisie, ses grands hôtels, ses restaurants gastronomiques… Ses histoires baignent généralement dans le monde de l’art, il y a souvent une rencontre improbable entre un « monsieur » d’un âge moyen et une jeune femme. Il y a généralement de l’argent, des objets d’art, des tableaux, des costumes faits sur mesure, une intrigue… Mais, ce n’est pas tellement cela qui fait le charme de cette écriture (car on peut ici véritablement parler de charme), cest une atmosphère particulière, enveloppante, chaleureuse, qui donne envie de se lover dans son canapé sans quitter des yeux une seconde l’histoire qui se déroule sous nos yeux. Vous l’aurez compris, Martin Suter est un de mes auteurs préférés, et certainement un des meilleurs écrivains actuels.

Plus d’informations sur Martin Suter :

- Le matricule des anges (excellente revue littéraire): www.lmda.net/ longue interview de M. Suter parue en juillet-août 2010

- Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Suter

Source : http://jpaccart.blog.tdg.ch/archive/2011/05/24/martin-suter-un-ecrivain-suisse-et-europeen.html

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. | Commentaires fermés

Librairie l’Usage du Monde à Strasbourg -Dix ans d’histoires

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

Cronenbourg

En dix ans, la librairie indépendante l’Usage du Monde s’est imposée dans le paysage commercial et culturel de Cronenbourg. Le libraire Gilles Million fête cet anniversaire ce vendredi 27 mai et exprime une passion intacte pour son métier. « Crimes, cataclysmes et maléfices dans l’opéra baroque en France ! » Aurélie, stagiaire à la librairie, prononce avec un étonnement teinté de scepticisme le titre de l’ouvrage qui vient de rentrer. « C’est très spécialisé… » , commente l’étudiante. Gilles Million sourit. « Je sais que ce livre peut intéresser l’un de mes clients. L’enjeu ici, c’est de bien connaître les lecteurs pour anticiper leurs envies. Leur mettre un livre entre les mains en leur disant ‘ Tenez, j’ai pensé à vous’ .» … 

Lire la suite payante : http://sitemap.dna.fr/articles/201105/25/dix-ans-histoires,strasbourg,000014484.php

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

Choix du jour de libraire à Mortagne-au-Perche

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

 getphotophp.jpeg

L’histoire la plus incroyable de votre vie
Chitra Banerjee Divakaruni

Traducteur : Mélanie BasnelDate de saisie : 25/05/2011
Genre : Romans et nouvelles – étranger
Editeur : Philippe Picquier, Arles, France
Prix : 19.00 € / 124.63 F
ISBN : 978-2-8097-0225-5
GENCOD : 9782809702255
Sorti le : 07/04/2011

Choix de Frédérique Franco de la librairie LE GOÛT DES MOTS à MORTAGNE AU PERCHE (61) – 25/05/2011

Nous sommes en Californie, dans les locaux du consulat indien. Neuf personnes attendent leur passeport pour l’Inde, elles sont toutes plus différentes les unes des autres que ce soit en âge, nationalité, condition sociale, religion… Tout à coup un tremblement de terre et c’est comme si le temps s’arrêtait. Les neuf personnes se retrouvent enfermées, prises au piège. Sur l’idée de la jeune Uma, chacun va raconter l’événement qui a le plus marqué sa vie. Dans ce huis-clos inattendu, les masques de l’apparence tombent un à un et les personnalités se dévoilent. Des récits touchant se font entendre, révélant les failles, les secrets… qui unissent désormais ces neuf personnes comme elles ne l’auraient jamais imaginé. Beaucoup d’humanité dans ce roman poignant et émouvant. Une galerie de portraits qui sonne juste et nous rappelle l’importance des mots et de la parole partagée.

Source : http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-105615-l-histoire-la-plus-incroyable-de-votre-vie.htm#298172

Publié dans Choix des libraires | Commentaires fermés

Espagne – Infographie : Livre numérique et fiscalité

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

par  le 

 

Espagne - Infographie : Livre numérique et fiscalité dans ebooks, livres numériques, livrels, etc. impuestos-libros

Alors que la TVA à 5,5% sur le livre numérique devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2012 en France, nos voisins espagnols sont eux aussi confrontés au problème de la fiscalité appliquée aux biens numériques. Comme le montre cette infographie réalisée par Actibva, le livre numérique en Espagne est soumis à une TVA à 15,2% tandis que son homologue papier bénéficie d’une fiscalité avantageuse avec un taux de 3,4%. On observe cependant d’après le comparatif, que le livre numérique n’est pas le seul concerné par ce dispositif fiscal. La location de films en ligne est elle aussi taxée à 15,2% alors qu’une place de cinéma ou une location dans un videoclub ont le droit à une TVA à taux réduit : 7,4%.

Volonté délibérée de protéger l’industrie culturelle du monde numérique ? Ou d’augmenter ses marges sur les biens dématérialisés en prévision d’une cannibalisation des ventes physiques ? Quoiqu’il en soit ces taux élevés contribuent à maintenir des prix peu attractifs freinant ainsi les opportunités de développement des livres et autres biens numériques.

Source : http://www.ebouquin.fr/2011/05/25/infographie-livre-numerique-et-fiscalite-en-espagne/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ebouquin%2Farticles+%28eBouquin+-+Articles%29

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc. | Commentaires fermés

Lu pour vous – Le Signal, par Ron Carlson

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

Par ici les grands espaces

26/05/11 à 09:48

[Les raisons d'un succès] Dans le Wyoming de Ron Carlson, deux braconniers et un trafiquant d’armes tentent de faire la peau à un cow-boy écolo. Tachycardiaques, s’abstenir.

Après «Sukkwan Island» de David Vann (120.000 exemplaires vendus à ce jour), les Editions Gallmeister tentent à nouveau de mêler suspense et «nature writing». «Le Signal», de Ron Carlson, s'est vendu à 19.000 exemplaires. ©Luis Castaneda-Tips-Photononstop

Après «Sukkwan Island» de David Vann (120.000 exemplaires vendus à ce jour), les Editions Gallmeister tentent à nouveau de mêler suspense et «nature writing». «Le Signal», de Ron Carlson, s’est vendu à 19.000 exemplaires. ©Luis Castaneda-Tips-Photononstop

Ça commence comme une brochure, mise à la disposition du voyageur par le bureau de tourisme de l’Etat du Wyoming. Temps frais, idéal pour la rando. Des chemins où aucun humain n’a jamais posé la Timberland. «O septembre, mois de beauté. Dévoile-moi tes secrets», s’exclame Mack, le petit gars de l’Ouest qui, héros de cette histoire, va en chier tout au long du bouquin.

C’est que, selon l’auteur, les plus beaux paysages cachent les plus grands salopards. Ils se lèvent tôt, et ils vous guettent. Le temps d’allumer le Butagaz pour lancer le petit déj qu’ils se sont déjà faufilés sous la tente et s’amusent à scalper la copine.

Mack a été marié pendant dix ans avec Vonnie, avant que celle-ci entame une procédure de divorce. Quand ils se sont connus, c’était encore la belle vie: le père de Mack s’arrangeait pour faire tourner le ranch, et les deux amoureux partageaient la même fascination pour la beauté sauvage des montagnes alentour.

Lire la suite :  http://bibliobs.nouvelobs.com/polar/20110523.OBS3740/par-ici-les-grands-espaces.html

Le Signal, par Ron Carlson, traduit de l’anglais par Sophie Aslanides, Gallmeister, 230 p., 22 euros. Source: « le Nouvel Observateur » du 19 mai 2011.

Publié dans Lu pour vous | Commentaires fermés

Livre numérique – Comment faire la promotion ?

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

Livre numérique - Comment faire la promotion ? dans ebooks, livres numériques, livrels, etc. ibookstore-front3

Communiquer sur un livre papier est quelque chose de relativement simple. Choisissez habilement un texte, passez-lui un petit coup d’editing si nécessaire. Optez de préférence pour un texte facilement “marketable”. Mieux, visez une cible de lecteur bien particulière. Commandez quelques centaines d’affiches pour les arrêts de bus, quelques exemplaires pour le métro. La campagne online peut être utile, mais les sites spécialisés dans ce type d’actions ciblées manquent sur le web français. Le spot TV n’est pas indispensable ; difficile de cueillir le lecteur lorsque son attention est focalisée sur un autre média. Du coup, reposez-vous sur votre réseau de libraires, prescripteur de lecture essentiel dans l’écosystème du livre tel que nous le connaissons. Bien entendu, tout cela suppose d’avoir un budget communication un minimum fourni pour la sortie du bouquin, ce qui est loin d’être le cas de tous les ouvrages publiés chaque année.

Mais que vaut cette recette avec le passage au numérique ? Est-il plus pertinent d’effectuer une campagne publicitaire en ligne, ou bien de profiter des réseaux de blogueurs pour faire la promotion d’un ebook ? Alors que les libraires sont remplacés par des distributeurs s’épargnant du lourd travail (mais ô combien essentiel !) de prescription, les éditeurs perdent leurs repères. Et des lecteurs par la même occasion.

Lire la suite :

http://www.ebouquin.fr/2011/05/25/comment-faire-la-promotion-dun-livre-numerique/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ebouquin%2Farticles+%28eBouquin+-+Articles%29


Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc. | Commentaires fermés

Mes clubs de lecture

Posté par Serge Bénard le 26 mai 2011

Un petit point sur les différents clubs de lecture auxquels je participe.Mes clubs de lecture dans Clubs et comités de lecture

► Lire à Paris

J’ai participé à Lire à Paris, organisé par La nymphette. Pas complètement satisfaite par le fait que les lectures se faisaient autour de thèmes, dans lesquels, j’avais parfois du mal à me retrouver et surtout pas autour de lectures communes

► PLEA

Je participe toujours au PLEA, petits livres entre amis. Ce club a débuté en 2006, et après plusieurs pauses, il est de nouveau actif. Il se réunit une fois par mois (un soir en semaine dans un café/restaurant parisien) autour d’une lecture commune, ces derniers mois autour du thème de la littérature nordique. Nous avons lu Je suis un ange venu du nord de Linn Ullmann par exemple et nous lisons Gentlemen de Klas Ostergren. Les comptes rendus sont faits sur un blog privé, mais quelques éléments sont disponibles là. Si ce genre de club vous intéresse, faites moi signe.

► Club des lectrices

Je participe au club des lectrices, lancé fin 2010 et composé de blogueuses principalement, mais pas que. Un blog lui est dédié à cette adresse. Ce club se réunit une fois par mois, le dimanche autour de lectures communes également. Prochaine rencontre début juin autour de la biographie de Nuala O’Faolain, On s’est déjà vu quelque part ?

Pleins d’occasions d’échanger autour des livres & de découvrir de nouveaux auteurs et univers, j’aime ça !

Je remets ici une citation de Michèle Petit, extraite de L’art de lire ou comment résister à l’adversité

« La lecture solitaire, propice à l’intimité rebelle, s’oppose à la lecture collective et édifiante (…) En revanche, elle ne s’oppose pas, me semble-til, à ces petits groupes librement constitués, où l’on partage des temps de lecture et de discussion, puis où chacun se retire chez soi, emportant dans sa rêverie des bribes des pages lues, des paroles échangées. L’une comme les autres dessinent des espaces de liberté et quelque fois de résistance, contribuant au développement d’autres formes de lien social, d’espaces public, que celles où l’on se tient serrés comme un seul homme autour d’un chef, d’un clocher, d’un livre unique, ou d’un écran unique.

 

Source : http://delphinesbooks.wordpress.com/2011/05/26/mes-clubs-de-lecture/

Publié dans Clubs et comités de lecture | Commentaires fermés

123456
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar