Après la cannibalisation, l’anthropophagie aggravée

Posté par Serge Bénard le 21 mai 2011

Où quand un auteur pirate ses propres livres

Rédigé par Clémentine Baron, le samedi 21 mai 2011 à 09h26

L’écrivain américain Walter Jon Williams a décidé de pirater ses propres livres, afin de remédier à une malencontreuse rupture de stock.

Depuis que certains de ses livres ne sont plus disponibles, l’auteur cherchait un moyen de contenter à nouveaux ses fans, il a donc décidé de diffuser sur la toile des versions numériques de ses romans. (viaFantasy)

Après la cannibalisation, l'anthropophagie aggravée dans Auto-édition, micro-éditeur, compte d'auteur v-22455

Pirater les pirates

Sa première idée, pour ce faire, a été de s’attaquer directement aux pirates de son œuvre, mais il a réalisé avec déception, que les pirates ne semblaient pas s’intéresser tant que cela à ses livres. En effet, seuls quelques rares titres étaient disponibles et dans une piètre qualité. A tel point que l’auteur a affirmé dans son blog : « même si vous cherchez désespérément un exemplaire de mon travail, je ne peux vraiment pas vous recommander ceux-là. »

On n’est jamais mieux servi que par soi-même

Puisque pirater les pirates ne suffisait pas, Walter Jon Williams a pris les choses en mains et diffusé un appel à contribution destiné à ses lecteurs. Celui ou celle qui serait en possession de scans de bonne qualité des trois livres suivants : Days of Atonement, Angel Station etKnight Moves, est cordialement invité(e) à les faire parvenir à leur auteur.

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/26220-auteur-pirater-livre-numerique-stock.htm

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar