Accueil Anniversaires, fêtes, commémorations 46e anniversaire de la mort Roger Vailland

46e anniversaire de la mort Roger Vailland

Commentaires fermés
0
19

Roger Vailland, né à Acy-en-Multien (Oise) le 16 octobre 1907 et mort à Meillonnas (Ain) le 12 mai 1965, est un écrivain, essayiste, grand reporter et scénariste français.

images111.jpeg

Les Romans
Drôle de jeu, Prix Interallié, Éditions Corrêa, Paris, 1945
Les Mauvais coups, Éditions Sagittaire, 1948, 253 p
Bon pied, bon œil, Éditions Corrêa, Paris, 1950, 240 p
Un Jeune homme seul, Éditions Corrêa, Paris, 1951, 253 p, réédité chez Grasset-Fasquelle en 2004
Beau masque, Éditions Gallimard, Paris, 1954, 335 p
325 000 francs, Éditions Corrêa, Paris, 1955, 264 p, réédité chez Buchet-Chastel en 2003
La Loi, prix Goncourt 1957, Éditions Gallimard, Paris, 315 p
La Fête, Éditions Gallimard, Paris, 1960, 287 p
La Truite, Éditions Gallimard, Paris, 1964, 253 p


Théâtre,Pièces
Héloïse et Abélard, prix Ibsen, pièce en trois actes, Éditions Corrêa, 1947
Le Colonel Foster plaidera coupable, pièce en cinq actes, les Éditeurs français réunis, Paris, 1952, réédition chez Grasset en 1973, 153 pages avec une préface de René Ballet
Monsieur Jean, pièce en trois actes, Éditions Gallimard, Paris, 1959
Batailles pour l’humanité, texte dramatique, Éditions de l’Humanité, 1954
Appel à Jenny Merveille, pièce radiophonique, 1948, France-Illustration littéraire et théâtrale, no 23 du 15/11/1948, insérée dans Les Écrits intimes.
Revue Entretiens, extraits de La bataille de Denain, pièce inachevée de Roger Vailland, 1970


Essais
Quelques réflexions sur la singularité d’être français, Jacques Haumont, 1946
Esquisse pour un portrait du vrai libertin, Jacques Haumont, 1946
Le Surréalisme contre la révolution, Éditions Sociales, 1948. Réédité par les Éditions Complexe, Bruxelles, 1988, et par Delga, Paris, 2007
Expérience du drame, Corrêa, 1953. Réédité par les Éditions du Rocher, Monaco, 2002
Laclos par lui-même, Éditions du Seuil, Paris, 1953
Éloge du Cardinal de Bernis, Éditions Fasquelle, Paris, 1956.
Les Pages immortelles de Suétone, Buchet-Chastel, 1962. Réédité par les Éditions du Rocher, Monaco, 2002
Le Regard froid : réflexions, esquisses, libelles, 1945-1962, Éditions Grasset, Paris, 1963, réédité en 1998, recueil de textes inédits ou déjà publiés, réédité par Grasset-Fasquelle en 2007

Récits, Voyages, Préfaces
Un homme du peuple sous la Révolution, (co écrit avec Raymond Manevy), feuilleton, 1937, Éditions Corrêa, 1947, Gallimard, 1979. La vie de Jean-Baptiste Drouet
Suède 1940, Paris Sagittaire, 1940, 95 p
Roger Vailland, correspondant de guerre : 1944-45 :
La dernière bataille de l’armée De Lattre, Paris Ed. du Chêne, 1945
La bataille d’Alsace, Paris Jacques Haumont, 1945
Léopold III devant la la conscience belge, Paris Ed. du Chêne, 1945
Le héros de roman, texte d’une conférence de 1952, publié dans l’Humanité du 19 novembre 1984

Les récits de voyages
Boroboudour, voyage à Bali, Java et autres îles, Corrêa, 1951. Réédité par les Éditions du Sonneur, avec une préface de Marie-Noël Rio, Paris, 2008.
Choses vues en Égypte, Paris Ed. Défense de la paix, 1952
La Réunion, éd. Rencontres, 1964, Éditions Kailash, 1998
L’ensemble des 3 voyages, Gallimard, 1981

Préfaces et postface
l’affiche de Manon Lescaut di Giacomo Puccini.
Les Liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, préface de Roger Vailland, Paris, Club du Livre du Mois, 1955
Les Mémoires de Casanova, préface de Roger Vailland, Paris, Club du Livre du Mois, 1957
Tableaux des mœurs du temps dans les différents âges de la vie, Crébillon fils, préface de Roger Vailland, Paris, Cercle du Livre précieux, 1959, réédition Jean-Claude Lattès, 1980
Les Pléïades, de Gobineau, préface de Roger Vailland, Paris, Le Livre de Poche, 1960
Sur Manon Lescaut, préface de Roger Vailland, Éditions Lucien Mazenod, 1967


Les œuvres posthumes

Écrits intimes, Éditions Gallimard, Paris 1968, 839 p
Lettres à sa famille, Éditions Gallimard, Paris, 315 p, 1972, préface et notes de Max Chaleil
Le Saint Empire, Éditions de la Différence, collection Paroles, Paris, 1978


Les Écrits journalistiques :

Chronique des années folles à la Libération : 1928-1945, Éditions sociales, Paris, 1984, préface de René Ballet, 504 p, réédité chez Buchet-Chastel en 2003
Chronique d’Hiroshima à Goldfinger : 1945-1965, Éditions sociales, Paris, 1984, préface de René Ballet, 526 p
La Visirova, paraît en feuilleton en 1933, édition Paris Messidor, préface de René Ballet, 199 p, 1986
L’épopée du Martin-Siemens, préface de René Ballet, Montreuil, CCAS, 1991
Cortès, le conquérant de l’Eldorado, paraît en feuilleton en 1941, édition Paris Messidor, 215 p, 1992
N’aimer que ce qui n’a pas de prix, Éditions Du Rocher, 1995
Les hommes nus, nouvelle écrite en 1924-25, paru aux Éditions Du Rocher, 1996
Éditions Le temps des cerises—Dans la collection « Cahiers Roger Vailland » :
Marat-Marat, 1995 – Le Conservateur des Hypothèques, 1998 – Comment travaille Pierre Soulages ? 1998 – Le Soleil Fou, 1998 ;
L’émigrant, 1998 – Éloge de la politique, 1998 – Le cinéma et l’envers du cinéma dans les années 1930, 1999 ;
Quelques réflexions sur la singularité d’être français, 2000 – Aphorismes, 2000 – De l’amateur, 2001 – Avant les 24 heures du Mans, 2004.

D’après http://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Vailland

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Anniversaires, fêtes, commémorations
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Au fil de l’eau suivi de Haïkaïs (par Jean-Pascal Dubost)

  Une nouvelle édition considérablement augmentée pas son éditeur et fin limier, Eric Duss…